Retraite Plus publie le témoignage d'un aidant


Accueil > Alzheimer et maisons de retraite

Catégorie Alzheimer et maisons de retraite
Retraite Plus publie le témoignage d'un aidant
Retraite Plus publie le témoignage d'un aidant

Aujourd’hui, plus de 4 millions d’aidants prennent en charge des proches dépendants. Un rôle  irremplaçable qui cumule une charge de travail physique, psychologique, et financière considérable.Leur fonction ? Garantir, à titre non professionnel, une assistance à la vie quotidienne, un soutien financier ou matériel, ou un soutien moral.

 

Le témoignage d'un aidant alzheimer: Gerard Meurger auteur d'un livre intituléAlzheimer à l'aide

''Et puis un jour...C’était il y a 11 ou 12 ans, ­­Nicole ne faisait plus attention à rien, elle perdait ses clés de voiture, ne se rappelait plus où elle avait mis ceci ou cela ! Bref, elle à « m’emmerder ».

Et moi pauvre imbécile, je l’engueulais. Tu ne fais attention à rien ! Ce n’est jamais de ta faute ! J’étais un vrai con ! Pardonnez-moi la « verdeur » de ce langage, mais comme me le disait un ami, il y a peu : « Il faut savoir se servir des mots pour combattre les maux... »

Il s’est écoulé environ un an avant que je prenne conscience de la gravité de la situation et que j’arrête de faire souffrir Nicole avec mes coups de colère. Elle avait compris, elle, pas moi, et elle avait peur. Celui qui m’a ouvert les yeux, c’est Philippe, mon frère. Merci à lui.

Chers lecteurs, si vous êtes un jour dans une telle problématique, surtout ne faites pas comme moi. Soyez gentils, prévenants, rassurez votre papa, votre maman ou votre conjoint, mais ne lui gueulez pas dessus. Car si cela vous fait mal, dites-vous que celui ou celle que vous avez en face de vous ou à vos côtés souffre encore plus que vous.

Car ces personnes là, ont encore toutes leurs fonctions cognitives intactes. Elles comprennent bien, à ce stade, les situations qu’elles vivent au quotidien. Alors n’en rajoutez pas à leur souffrance !

Pour vous aider tout au long de l’évolution de la maladie d’Alzheimer, car c’est de cela qu’il s’agit, vous l’aviez compris depuis le début de mon propos, il y a une méthode que j’ai faite mienne. Tous les jours !

Je vous raconte l’histoire de cette découverte. Dans un film dont j’ai oublié le titre et dans la bouche d’acteurs dont j’ai oublié les noms, l’un disait à l’autre dont la femme était atteinte par la maladie d’Alzheimer : Mais comment fais tu pour faire face à une telle situation ?

Et l’autre de répondre avec trois mots, juste trois mots, mais trois mots justes – Amour, Humour, Patience !

Et bien, je vous donne un conseil, pour l’avoir expérimenté moi-même, aimez votre papa, votre maman, votre femme, votre mari, encore plus fort et dites-leur, que vous les aimez !

Essayez de les faire rire, ou sourire et vous constaterez qu’avec votre humour, vous vous découvrirez des trésors de patience, vous trouverez dans leur sourire, la plus belle des récompenses.

Surtout ayez présent à l’esprit que, quand vous hurlez, vous ne hurlez que sur la maladie. Celui ou celle auprès de qui vous vous énervez, n’en retient que la souffrance, pas la responsabilité.

Alors contentez vous de l’aimer et de le lui dire. Mais voilà, si vous avez peur, il ou elle, a encore plus peur que vous !''

Retraite Plus, organisme gratuit d’orientation en Maison de retraite, soutient les aidants  en leur trouvant des structures d’accueil pour leurs proches. Nos conseillers sont expérimentés en la matière et orientent leur recherche selon différents critères : préférence géographique, pathologies de la personne âgée, degré de dépendance, budget disponible et degré d’urgence de la recherche. N’hésitez pas à faire appel à eux !Contactez les directement au : 0800 941 340 

Si vous aussi, vous désirez témoigner, vous pouvez le faire en commentaire de cet article et Retraite Plus vous publiera!

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée