Alzheimer et traits de caractère : quels sont les facteurs de risque?


Accueil > Alzheimer et maisons de retraite

Catégorie Alzheimer et maisons de retraite
Alzheimer et traits de caractère : quels sont les facteurs de risque?
Alzheimer et traits de caractère : quels sont les facteurs de risque?

Alors que l’on dénombre plus de dix millions de nouveaux cas de maladie d’Alzheimer chaque année dans le monde, cette affection demeure incurable, les traitements existants visent uniquement l’atténuation des symptômes et le ralentissement de l’évolution de la maladie. Au-delà des facteurs de risques connus à ce jour, une récente étude publiée dans la revue Biological Psychiatry vient de mettre en lumière l’influence de certains traits de caractère qui favoriseraient la survenue de la maladie ou, au contraire, nous en protègeraient.

 

Le caractère peut-il être un facteur de risque d’Alzheimer ? 

Malgré de nombreuses avancées concernant la maladie d’Alzheimer, première maladie neurodégénérative dans le monde, de nombreuses inconnues demeurent. Elles concernent notamment les causes encore inexpliquées qui déclenchent le fameux processus de développement des plaques amyloïdes et des enchevêtrements de protéines tau dans le cerveau, caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. On distingue toutefois différents facteurs de risque mis en évidence par les professionnels comme l’âge, le faible niveau d’instruction, plusieurs facteurs de risques cardiovasculaires et notamment une hypertension artérielle non traitée, les AVC et le diabète, le tabac, l’alcool, certains médicaments et les troubles du sommeil. Les femmes ont également davantage de risques que les hommes de développer la maladie d’Alzheimer. Une récente étude se penche sur un facteur de personnalité qui pourrait également être lié à un risque plus élevé. 



Eprouver souvent des émotions négatives crée un terrain propice à Alzheimer

Cette étude à grande échelle menée sous l'égide du National Institute on Aging, un site officiel du gouvernement américain, figure parmi les publications de l'Etude longitudinale de Baltimore sur le vieillissement qui a généré des centaines d'articles scientifiques et apporté des contributions majeures à notre compréhension du vieillissement et du processus de vieillissement. Elle a utilisé pour cette étude, son échantillon représentatif de population de plus de 3000 participants. 

Lors d’une première étape de l’étude, les chercheurs ont demandé aux participants de répondre à un questionnaire de 240 questions qui a permis d’identifier les traits de personnalité dominants de chacun, parmi les fameux cinq traits de personnalité de référence en psychologie depuis les années 1980 :

 

 

  • La conscienciosité caractérise une personne approfondie, prudente et vigilante avec le désir de mener à bien une tâche. Efficaces et organisées, ces personnes n’aiment pas le travail bâclé. 

  • Le névrotisme fait référence à une personne qui a tendance à éprouver des émotions négatives.

  • L’amabilité définit une personne courtoise, gentille et respectueuse.

  • L’extraversion caractérise une personne qui exprime facilement ses émotions et crée facilement de nouveaux contacts. 

  • L’ouverture définit une personne curieuse, ouverte aux autres et aux nouvelles expériences.

 

Un an après, lors d’une deuxième étape de l’étude, un examen scintigraphique a été réalisé chez les participants, afin de déceler une éventuelle présence de marqueurs de la maladie d’Alzheimer, à savoir, les plaques amyloïdes et la protéine Tau dans le cerveau. Enfin, l’étude a été complétée par une méta-analyse synthétisant les résultats de 12 études sur le lien entre la maladie d’Alzheimer et les traits de la personnalité.

 

Tous les résultats ont conduit à la même conclusion en montrant une corrélation entre un score élevé de névrotisme et une faible conscienciosité avec une présence plus élevée de plaques amyloïdes et d’enchevêtrement  de tau. A l’opposé, les personnes avec un niveau élevé de conscience ou qui s’éloignent du névrotisme ont moins de propension à les développer. 

 

Etre positif et consciencieux contribuerait à protéger de la maladie d’Alzheimer

 

Ce n’est pas la première fois qu’une étude se penche sur un éventuel lien entre les traits de la personnalité et la maladie d’Alzheimer. Cependant, le lien de causalité semble ici plus clairement démontré et ce sont surtout le névrotisme et la conscienciosité qui semblent particulièrement jouer un rôle. La causalité inverse semble ne pas exister, ce qui exclut la possibilité que les liens constatés soient dus à un changement de la personnalité dû à la progression de la maladie. 

 

Il est intéressant de constater que ces résultats qui confirment un lien entre la personnalité et Alzheimer viennent compléter de nombreuses études montrant l’importance de la sociabilité et des relations sociales pour réduire les facteurs de risques de la maladie. 

Par ailleurs, on ne connait pas encore exactement les raisons du lien entre névrotisme et Alzheimer et au contraire pourquoi un niveau élevé de conscience semblerait nous en éloigner. Le mode de vie peut représenter une raison sous-jacente à ces résultats puisque l’on a constaté que les personnes consciencieuses avaient tendance à avoir un mode de vie plus sain, par rapport à l’alimentation, au tabagisme, au sommeil et à l’activité physique notamment. 

Les traits de caractère ne sont ainsi pas anodins et conditionnent une grande partie de nos réactions, de notre vie émotionnelle et de notre façon de gérer notre quotidien qui peuvent avoir une incidence sur les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer mais également d’autres maladies. 

 

Source : Publications du Baltimore Longitudinal Study of Aging (BLSA)

 

Rédaction : Rachel Gaillard
4 septembre 2022

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,6 avec 207 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :

PREVOST 21/09/2022 15:56
Je suis toujours trés intéressée par ces articles qui me donnent des renseignements importants et scientifiques²; ils me donnent un éclairage pour avancer dans la compréhension de mes attitudes et de mon comportement . Je comprends un peu mieux l'état psychologique présent que je vis actuellement pour me situer à 93 ans



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée