Inauguration de la plateforme de ressources biologiques à la Pitié-Salpêtrière


Accueil > Alzheimer et maisons de retraite

Catégorie Alzheimer et maisons de retraite
Inauguration de la plateforme de ressources biologiques à la Pitié-Salpêtrière
Inauguration de la plateforme de ressources biologiques à la Pitié-Salpêtrière
La plateforme de ressources biologiques implantée à la Pitié Salpêtrière sera inaugurée le jeudi 25 juin. Cette plateforme héberge notamment la banque d’échantillons neurologiques Neuro-CEB créée par plusieurs associations de patients, dont France Alzheimer.

Date: Le 25 juin à 18h à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière

Cette « banque » de tissus rend possible les recherches sur le cerveau humain, indispensables pour mieux comprendre les maladies neuro-dégénératives, leurs causes et leurs mécanismes, et pour mieux les prévenir et mettre en place de nouveaux traitements. Elle constitue ainsi un espoir pour les personnes malades qui attendent un traitement curatif.

Les associations France Alzheimer et France Parkinson, à l’origine du projet, avaient décidé en 2006 d'unir leurs efforts pour constituer une structure commune permettant de mutualiser les coûts. Le projet a abouti à la constitution d’un groupement d’intérêt économique – le GIE Neuro-CEB – auquel l’Association pour la recherche sur la sclérose en plaques et l’association Connaitre les syndromes cérébelleux se sont depuis associés. France Alzheimer a ainsi déjà consacré à elle seule 100 000 € à l’aménagement de cette banque.

Le fonctionnement du GIE a été placé sous la responsabilité du Professeur Charles Duyckaerts à l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris. La plateforme a bénéficié du soutien financier de la Fondation IFRAD et de la Fédération de Recherche sur le Cerveau sur ressources du Rotary International.

Les modèles animaux et les nouvelles techniques d'imagerie médicale sont certes à la source de grands progrès médicaux, mais l'étude directe des prélèvements de tissus humains demeure irremplaçable. Les chercheurs étudient ces tissus pour mieux comprendre le processus de formation des lésions constatées. Pour cela, ils ont besoin de disposer d’échantillons prélevés sur des personnes malades ainsi que sur des personnes préservées de la maladie pour comparer les deux. Ces études permettent d’identifier les mécanismes de la dégénérescence neuronale dans le cerveau des personnes malades, mais aussi de mieux connaître les effets des différents traitements spécifiques qui existent ou existeront dans l’avenir.

Les prélèvements sont opérés dans le respect de la loi bioéthique de 1994, révisée en 2004, et reposent sur le consentement écrit de la personne effectuant le don. Les « collections » constituées doivent faire l’objet d’une déclaration et leur utilisation est conditionnée à l’accord du Comité de Protection des Personnes et de la Direction générale de la santé (DGS). En outre, l’accès des équipes de recherche aux échantillons tissulaires est soumis à l’examen préalable du projet par le conseil scientifique propre à chaque collection, qui vérifie que les travaux projetés justifient la mise à disposition des échantillons.

France Alzheimer mène de longue date une réflexion sur les moyens de favoriser la recherche médicale. Elle a ainsi participé en 1999 au groupe de travail pour le Don de Tissu Post-Mortem qui a sensibilisé le public sur l’intérêt du don d’organe. Elle souhaitait la mise en place d’un système dans lequel les échantillons seraient mis à la disposition de tous les chercheurs. Cette ambition est désormais atteinte avec la plateforme de ressources biologiques au sein de l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

- Qui peut faire don de son cerveau ?
Toute personne peut faire don de son cerveau. Il peut s’agir de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée mais aussi de personnes a priori indemnes de maladies neurologiques, les recherches sur le cerveau nécessitant toujours de comparer des tissus témoins aux tissus lésés. Il n’y a pas de restriction d’âge.

- Comment peut-on faire un don de tissu post-mortem ?
Les personnes envisageant de réaliser un don de cerveau pour faire progresser la recherche doivent prendre contact avec Mme Marie-Claire Artaud, coordinatrice du GIE à l’adresse suivante :

Plateforme de ressources biologiques
Bâtiment Roger Baillet, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
47 Bd de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13
Tél. : 01 42 17 74 19


Une demande d’autorisation de prélèvement est alors transmise. A réception du consentement, une carte de don et un dossier complet sur le don de tissu est remis. Ce dossier explique la procédure mise en place au moment du décès pour que les prélèvements soient réalisés dans les meilleures conditions. La promesse de don est révocable à tout moment par envoi d’un courrier recommandé adressé au GIE.

Les maladies

La maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées touchent près d’un million de personne en France. Autant de familles sont confrontées, au jour le jour, aux difficultés quotidiennes engendrées par la maladie. La maladie déstabilise l’ensemble du groupe familial et fragilise les plus proches. Si les efforts de recherche sont indispensables et doivent être soutenus, la prise en charge des malades, à domicile et en institution, doit également être améliorée.

L’Union nationale des associations France Alzheimer

France Alzheimer est la seule association nationale de familles reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer. Elle soutient les personnes malades et leurs familles, informe l’opinion et les pouvoirs publics, contribue à la recherche et forme ceux qui accompagnent les personnes malades qu’il s’agisse des aidants familiaux, des bénévoles ou des professionnels. Elle a attribué en 2008 près d’un million d’euros sur deux ans à des projets de recherche.
Présente dans toute la France à travers ses 106 associations départementales et ses 300 antennes locales, elle compte près de 16 000 adhérents et 150 000 donateurs.
Pour plus de renseignements sur la maladie et son accompagnement, sur les actions de France Alzheimer ou des associations départementales, consultez notre site internet : www.francealzheimer.org. Pour joindre une association du réseau France Alzheimer, composez le 0 811 112 112 (coût d’un appel local). Vous serez mis en relation avec l’association la plus proche.

Source: France Alzheimer

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,1 avec 252 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée