Entretien: réagir face à l'urgence sociale des personnes âgées


Accueil > Infos maisons de retraite

Catégorie Infos maisons de retraite
Entretien: réagir face à l'urgence sociale des personnes âgées
Entretien: réagir face à l'urgence sociale des personnes âgées
Madame L est travailleur social dans la région du Nord. Bien au fait des problématiques de terrain des séniors, elle nous livre sa vision des choses, dans le respect de son devoir de réserve, en tant que fonctionnaire.


Retraite Plus (RP): Madame L: qu'est-ce qui vous touche le plus dans la situation actuelle des séniors?

Madame L: J'ai malheureusement pu constater une augmentation de la précarité des personnes âgées avec un accroissement notamment des situations de surendettement de celles-ci.

RP: A quoi cela est - il dû selon vous?

Mme L: Je pense que c'est conjoncturel. Le rôle des enfants a beaucoup évolué et il faut dire également que les enfants ne sont pas toujours dans une meilleure situation que les parents, bien au contraire. Quand on parle avec les personnes âgées dont le pouvoir d'achat a diminué, on se rend compte que pour beaucoup, le passage à l'euro a été un tournant. Il est vrai que le changement de monnaie n'a pas facilement été intégré notamment pour certains qui continuaient de parler en anciens francs! Il s'en est suivi une véritable désorientation des personnes âgées face à la consommation dans une monnaie qu'elles ne connaissaient pas.

Et puis, il y a la société de consommation. Même si la personne âgée se nourrit beaucoup moins et que certains postes de dépenses deviennent plus faibles, les besoins de celle-ci changent et ne sont pas moins importants. Je pense à la téléalarme, par exemple. Le conseil Général du Nord a pris le parti de ne pas la rendre payante mais tous les départements n'en font pas autant. La téléalarme en tant qu'outil indispensable à la qualité de vie dans le maintien à domicile peut représenter un coût important pour une personne âgée aux revenus modestes.

RP: Les solutions apportées par les pouvoirs publics suffisent-elles?

Madame L: Absolument pas. Même si des fonds publics sont destinés au grand-âge, ce n'est pas suffisant. Nous manquons de moyens financiers techniques et humains. Heureusement, l'APA apporte une aide mais cela ne fait pas tout.

RPVous avez travaillé dans un service d'APA, pouvez-vous donner quelques conseils pour les travailleurs sociaux qui devraient déclencher une demande d'APA en urgence? 

Madame L: En règle générale, les demandes d'APA sont traitées en un mois et demi. Parmi les questions qui sont posées pour évaluer les besoins d'APA, celle de l'environnement familial apparaît. Si la personne âgée bénéficie d'une aide régulière d'un parent proche cela impactera la décision d'APA. C'est lorsque l'aide familiale n'est que ponctuelle que les réponses en termes d'APA sont les plus satisfaisantes pour la famille.

Pour  les situations les plus dramatiques, une décision d'APA en 48 heures peut être rendue. Pour cela, il suffit d'envoyer par fax au service d'APA les éléments suivants le rapport médico-social, l'avis d'imposition, le certificat médical du médecin qui décrit la situation d'urgence. Par ailleurs, il est bon de préciser si la personne âgée a déjà fait un dossier d'APA ou si c'est sa première demande.

Dans tous les cas, face à l'urgence décrite, une décision sera rapidement rendue.

RP: Tous nos remerciements pour vos observations et vos conseils...

 

 

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,7 avec 789 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée