Ces initiatives qui ont sauvé de nombreux résidents en EHPAD


Accueil > Blog > Etablissements pour personnes âgées

Catégorie Etablissements pour personnes âgées
Ces initiatives qui ont sauvé de nombreux résidents en EHPAD
Ces initiatives qui ont sauvé de nombreux résidents en EHPAD

Au-delà des chiffres, à considérer avec prudence, l’épidémie a été  vécue de l’intérieur par des EHPAD sur le pied de guerre, avec des disparités d’une région à l’autre et d’un établissement à l’autre. Témoignages de professionnels volontaires, comptes-rendus d’une vie confinée et hommages à des directeurs et personnels soignants qui ont pris des initiatives incroyables pour barrer la route au virus, protéger leurs résidents et assumer leur profession au-delà du dévouement. 

 

C’est l’histoire d’hommes et de femmes, de pères et de mères de famille, de directeurs d’EHPAD et de professionnels soignants qui n’ont pas hésité à mettre de côté leur vie privée pour anticiper la menace du virus et se confiner jours et nuits au sein des EHPAD. Chaque établissement a son histoire. Chaque équipe avec son vécu, son expérience, sa capacité d’anticipation suivant l’exemple des autres, ceux qui ont hélas été pris de court. Pour finalement arriver à une décision quasi-similaire dans de nombreux établissements répartis dans toutes les régions de France, comme une solution évidente et unique pour sauver les résidents : créer un cocon hermétique avec un personnel confiné, ensemble, avec les résidents. Divers témoignages ont permis de montrer l’efficacité de cette méthode, avec des établissements très peu, voire pas du tout touchés par l’épidémie de coronavirus. Le site  d’actualités régionales Hospimedia, site d’informations régionales de santé, rapporte ainsi un pré confinement total d’EHPAD dans Rhône, en Charente et dans le Calvados depuis la dernière semaine de mars. Directeurs et  résidents  reconnaissent une incroyable abnégation du personnel qui affirme avoir vécu une “expérience humaine unique”, qu’ils comparent un peu à “une colonie de vacances”. 

Des mesures qui ont permis d’éviter le confinement en chambre

Ce confinement total a non seulement représenté un moyen très efficace d’éviter les entrées et sorties au sein de l'établissement et donc de fermer la porte au virus mais également d’éviter le confinement en chambre si éprouvant pour des personnes fragilisées et souvent en perte d’autonomie.  "Maintenir pendant plusieurs semaines des résidents en chambre où ils ne pourront plus aller que du lit au fauteuil, c'est prendre le risque d'en voir un certain nombre perdre l'usage de la marche", estime Pascal Ramirez, directeur de l’EHPAD confiné de Charente lors d’une interview pour Hospimedia. 

La vie pour ces résidents a pu ainsi continuer de manière plus ou moins normale et  même joviale pendant toute la durée de ce confinement total, mais qui hélas ne peut s’éterniser pour des soignants épuisés. Les résidents ont ainsi pu continuer à participer à des animations, à la vie sociale de l’établissement et aux repas en salle. Cette expérience hors du commun de l’EHPAD de Mansle en Charente a même été médiatisée par l’établissement dont on peut suivre le quotidien sous la forme de petits “feuilletons” diffusés sur la chaîne TV5 Monde.  

Ces exemples de mesures adoptées à l’initiative des établissements se sont produites dans d’autres régions.  C’est le cas également des deux EHPAD dépendants de l’hôpital de l'île d'Oléron en Charente-Maritime qui ont suivi le même chemin grâce aux conseils avisés d’un médecin retraité, le docteur Jean-Pierre Hostein, l’un des deux médecins de l’hôpital qui gère deux Ehpad de l'île. Il a su en effet prendre les devants face à la menace du virus pour les personnes âgées et  adopter le confinement total du personnel, très tôt dans la diffusion de l’épidémie dans la région. Au 14 mai, le site spécialisé d'actualité médicale Univadis, relate l’expérience de ces EHPAD qui n’étaient, à cette  date, pas touchés du tout par l’épidémie. Même si, de manière générale, la région Nouvelle-Aquitaine à laquelle appartient l’île d’Oléron fait partie des régions les moins touchées par l’épidémie, ces mesures préventives strictes ont certainement contribué dans une très large proportion à la protection des résidents de ces EHPAD. Ces établissements ont d’ailleurs eu également la chance de disposer de suffisamment de matériel comme des masques en grande quantité. 

Des résidents reconnaissants, des malades d’Alzheimer bien plus sereins durant l’épidémie

Outre une protection efficace contre l’entrée du virus, l’auto-confinement du personnel a apporté un grand nombre de bienfaits aux résidents. Quel que soit l’EHPAD concerné, ceux-ci ont manifesté une très grande reconnaissance pour ce dévouement exceptionnel des soignants, des directeurs et de la plupart des employés. Ils se sont sentis en sécurité et rassurés de la présence en permanence de tout le personnel. “C’est vraiment généreux de leur part, on est enfermés mais on a le droit d’aller à la terrasse, on peut fumer une cigarette, on a le personnel qui est autour de nous, qui s’occupe de nous et tout se passe bien”, témoigne Christian, un résident de 87 ans d’un EHPAD de Lille dont la direction et le personnel ont eux aussi décidé de se confiner pour protéger leurs résidents. 

La plupart des professionnels concernés par toutes ces initiatives décrivent par ailleurs une situation beaucoup moins stressantes que d’ordinaire, avec des journées plus calmes, un emploi du temps mieux géré. Plus extraordinaire encore, cette situation a fait beaucoup de bien aux malades d’Alzheimer. "La nuit, les sonnettes ne sonnent pratiquement plus et aux unités 'Alzheimer' les gens sont beaucoup plus calmes", affirme Paul Desprez, médecin coordonnateur lui-même confiné au sein de l’EHPAD de Lille. 

En effet, les témoignages des professionnels de plusieurs EHPAD concernés par ces mesures s’accordent tous à dire qu’ils ont constaté beaucoup moins de déambulations nocturnes et davantage de sérénité chez les malades d’Alzheimer parmi les résidents. "Maintenant on vit au rythme de nos résidents. Finalement, les prises en charge sont très fluides. On n'a même moins de problèmes avec nos résidents désorientés car il n'y a plus de turn-over au niveau du personnel", commente Valérie Martin, directrice d’un EHPAD privé associatif du Rhône qui s’est confinée avec le personnel et les résidents de son établissement. 

D’autres initiatives pour le bien-être des personnes âgées

Mis à part le confinement du personnel, on a constaté dans de nombreux EHPAD répartis dans toutes les régions de France, des initiatives personnelles ou groupées pour apporter réconfort et bien-être aux résidents durant cette période difficile. A l’image de Laetitia, aide-médico-psychologique dans un EHPAD  de Gironde, qui a su adapter son travail d’animation et  d’accompagnement durant le confinement en chambre, en passant, à l’aide de ses deux autres collègues, dans toutes les chambres de l’établissement pour proposer à chaque résident confiné de nombreuses activités mais surtout “un grand temps de discussion”. A l’image aussi de cette employée d’un EHPAD  du Val-de-Marne qui s’est remise à la disposition de son établissement alors qu’elle était en détachement syndical. Plutôt que de reprendre ses fonctions de gestion administrative, elle a décidé de venir aider comme agent de bio nettoyage. “Ce qui n’est pas du tout mon métier à la base. Parce que si vous ne voulez pas que le virus se propage, il faut nettoyer toutes les surfaces sur lesquelles les résidents mettent leurs mains, et ce, plusieurs fois par jour.” A l’image encore de très nombreux employés, infirmières, soignants et  autres personnels des EHPAD qui ont fait leur possible pour aider les résidents. 

Retraite Plus sensibilisé également par l’isolement difficile que vivent les personnes âgées, a lancé, en partenariat avec le magazine Télé 15 jours, une grande opération de solidarité en distribuant gratuitement des dizaines de milliers d’exemplaires du magazine dans les EHPAD  de toute la France. 

Comparatif des EHPAD de France et du reste du monde

Les témoignages de ces différents EHPAD nous montrent que fort heureusement les chiffres alarmants concernant les dégâts du Covid-19 ne sont pas représentatifs de tous les établissements. En premier lieu, certaines régions ont été davantage préservées que d’autres et des mesures strictes prises très tôt ont permis de protéger de nombreuses personnes âgées. En outre, un comparatif international rapporté notamment par la Fédération Nationale Avenir et Qualité de Vie des Personnes Agées (FNAQPA) permet de relativiser le cas des EHPAD de France.

Même s’il est très difficile de comparer des résultats internationaux car  le décompte dépend des différentes politiques qui varient d’un pays à l’autre et que le taux de surmortalité n’est pas encore disponible, les chiffres nous permettent de nous faire une certaine idée. D’après ces résultats, nous sommes loin du cas exceptionnel dénoncé dans de nombreux médias et la situation en France entre tout à fait dans une moyenne européenne et internationale. La FNAQPA évoque ainsi l’European Ageing Network qui comprend 10 000 établissements  répartis dans 27 pays et qui “ estime qu’environ 50% des établissements seraient touchés par des décès, soit un chiffre proche de celui constaté en France”. On peut ajouter par ailleurs que cela concerne aussi des pays comme la Suède et l’Autriche, dont la gestion de la crise a longtemps été montrée en exemple. Si l’on se base sur le pourcentage de décès en EHPAD, hôpital compris, par rapport au total constaté dans chaque pays, la France compte 51% par rapport à une moyenne internationale qui varie entre 20 % en Australie et plus de 70 % au  Canada et dans certaines régions espagnoles. En effet, 40% des décès au Portugal proviennent des  EHPAD, 53% en Belgique, 57% en Irlande et 63 % en Norvège. 

Même si la France a certainement fait des erreurs face à une menace inconnue jusque là et peut-être sous-estimée au départ, elle n’a pas abandonné ses aînés. Les chiffres alarmants sont sortis de leur contexte et parfois même loin de la réalité du terrain parce  qu’ils ne relatent pas le quotidien de centaines de professionnels un peu partout qui se sont battus et ont sacrifié leur vie privée durant plusieurs semaines pour se consacrer aux résidents de leurs établissements qu’ils se devaient de protéger coûte que coûte. Avec ou sans moyens suffisants, ils ont lutté de manière  efficaces et ont souvent réussi à laisser le virus à  la porte. 

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,6 avec 794 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée