Mieux comprendre le Syndrome de Diogène pour y faire face


Accueil > Blog > Etablissements pour personnes âgées

Catégorie Etablissements pour personnes âgées
Mieux comprendre le Syndrome de Diogène pour y faire face
Mieux comprendre le Syndrome de Diogène pour y faire face

Négligence, insalubrité, certaines personnes âgées souffrent d'un syndrome de Diogène qu'il est fondamental de déceler à temps. 

Le syndrome de Diogène est une forme de trouble du comportement très difficile à décrire. Il touche des personnes aux profils différents qui ont souvent  pour seule caractéristique commune leur refus de recevoir toute aide extérieure. Manque d’hygiène, conditions de vie insalubres, isolement social, sont toutefois des signes de détection du syndrome. Comment être cependant certain d’avoir affaire à un Diogène ? Et comment l’aider ? Quelles solutions existent ?

 

Identifier le syndrome de Diogène

Ce syndrome a été nommé ainsi en référence à Diogène de Sinope, un philosophe d’origine grecque du 4è siècle avant J.C. Ce personnage de Grèce Antique avait adopté un mode de vie hors du commun, une vie de de vagabond qui lui permettait de se détacher de toute convention sociale. Voulant se débrouiller tout seul, sans aucune aide. Il vécut en toute liberté mais dans des conditions précaires et avec une certaine négligence de soi. C’est à cause de cette incurie et de cette forme de vie isolée que A. Clark, G. D. Mankikar et I. Gray, trois gériatres anglais, ont employé le terme de syndrome Diogène pour qualifier les patients qu’ils étudiaient.

Ceux-ci avaient abandonné toute idée d’hygiène (domestique et corporelle), ils présentaient des troubles compulsifs comme l’accumulation immodérée d’objets, inoffensifs ou même dangereux, utiles ou non (syllogomanie) ainsi qu’un isolement social prononcé. Ces trois critères d’identification sont ceux qui reviennent le plus souvent mais la diversité des cas détectés est beaucoup plus importante.

Les symptômes du syndrome de Diogène

Il est particulièrement difficile de déceler les symptômes de ce syndrome car ils peuvent varier d’un cas à l’autre. On sait qu’une personne souffrant de syndrome de Diogène a tendance à avoir un comportement extrême, qu’il s’agisse de la négligence de son hygiène corporelle, de la propreté de son lieu de vie ou dans l’accumulation d’objets. Il existe, par ailleurs, de rares cas diagnostiqués dont le comportement est totalement opposé : les personnes sont obsédées par la propreté ou le dénuement total. Leur hygiène corporelle est alors irréprochable car absolument excessive et leur logement entièrement vide car ils suivent la philosophie du « zéro objet ».

D’après le Docteur Jean-Claude Monfort, l’éminent spécialiste français du sujet, “le seul point commun réside dans le fait qu’un « Diogène » a besoin de tout mais ne demande jamais rien ». Viennent ensuite les trois critères secondaires déjà énumérés :

·La relation aux objets : dans la majorité des cas, la personne ne veut pas se débarrasser des objets acquis, aussi inutiles et sales soient-ils : journaux, boîtes, aliments, déchets, etc. Elle reste de marbre face aux détritus et aux saletés de son logement. Le rangement et le nettoyage ne font plus partie de son quotidien, provoquant ainsi des risques d’insalubrité importants.

·La relation au corps : il n’y a plus aucune hygiène corporelle, dans  la plupart des cas.

·La relation aux autres : la personne a tendance à se couper du monde en reniant famille et voisinage. Elle refuse de voir la réalité en face et pense même que ce sont les autres qui se trompent. Elle rejette ainsi toute aide extérieure. D’ailleurs, généralement, personne ne peut entrer dans sa maison.

Qui peut être touché par le syndrome de Diogène?

Dans la plupart des cas, cette pathologie concerne principalement les personnes âgées de 70 à 80 ans, et qui vivent seules. La gent féminine est plus touchée que les hommes. La raison est que l’espérance de vie de la femme est plus longue que celle de l’homme. Elle est donc plus exposée au risque de faire face au décès de son conjoint et de se retrouver seule. En outre, les symptômes apparaissent souvent après un choc émotionnel important.

Quelles solutions pour les personnes “Diogène”? Y a-t-il un traitement ?

Cette situation médico-sociale est très délicate. Puisque la personne victime du syndrome de Diogène reste dans le déni et la réclusion, l’approche risque d’être très difficile, voire impossible car une mauvaise démarche pourrait aggraver les choses et avoir des répercussions irréversibles.

Si le syndrome de Diogène est lié à une maladie

Lorsque la pathologie est avérée, après un bilan psychologique et médical, c’est-à-dire que la cause de la maladie est provoquée par l’alcoolisme, par une démence fronto-temporale ou de type Alzheimer, l’hospitalisation en gériatrie est la meilleure solution. La personne doit être suivie tout au long de sa vie et doit, dans la majorité des cas, intégrer un établissement spécialisé comme un EHPAD.

 En revanche, si le médecin décèle aussi un trouble paranoïaque ou encore une maladie schizophrénique, un séjour en psychiatrie est de rigueur.

Si aucune maladie n’est détectée

Dans le cas où le bilan médico-social n’a pu déterminer aucune maladie, la situation est sûrement plus difficile à gérer. Il s’agirait donc d’un choix de vie et la loi française indique dans ce cas qu’aucune intervention médicale n’est obligatoire.

Dans tous les cas, comme annoncé plus haut, il faut agir avec prudence lors de la prise en charge, car un changement radical du mode de vie d’une personne habituée à l’isolement social et à un laisser-aller concernant l’hygiène corporelle, entre autres, pourrait être source de stress et de dépression. De fil en aiguille, le patient pourrait être tenté par l’idée du suicide ou succomber à une maladie somatique. 

Il est important de faire appel aux services de professionnels pour que la prise en charge se passe au mieux. Les professionnels les mieux placés sont les psychologues, les médecins spécialisés dans le domaine ou autres professionnels expérimentés. 

Si l’un de vos proches présente un ou plusieurs symptômes du syndrome de Diogène, il est fortement conseillé de le confier à un organisme spécialisé. Ils sauront vous conseiller et juger du meilleur choix possible pour le patient : rester à son domicile avec un suivi constant, ou intégrer plutôt un établissement spécialisé comme l’EHPAD. Dans ce dernier cas, les conseillers de Retraite Plus pourront vous aiguiller sur l’EHPAD adapté à la situation.

Il faudra, quoi qu’il en soit, procéder à un nettoyage approfondi du domicile du patient durant sa prise en charge, car il n’est pas impossible que l’accumulation d’objets et de déchets soient source de l’apparition d’organismes pathogènes tels que les germes, les champignons, les moisissures, les bactéries, etc.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,1 avec 789 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :

Jenn 17/05/2023 22:12
Je pense pas qu’il s’agisse de cette pathologie pour m’a part!?? Se que je sais,je suis dépressive et me laisse aller ! Du coup c’est le bazar ! Et je sais que j’ai du trille à faire que se soit des habits, ou autres j’arrive pas à me décider de jeter je trouve tjrs une excuse que ça pourrait me servir !malgré mon traitement anti dépresseurs :.. se que je peux dire c’est que je m’en rend compte, que d’habitude je suis à fond dans le ménage… et que l’hygiène corporel même quand j’étais au plus mal je me douchais et fesai des toilettes… du coup avec se que j’ai lu de cette maladie. Je pense pas être atteinte ??? Ma question est, est-ce que c’est la dépression qui me rend comme ça où je peux avoir cette maladie sans avoir tout les ’simptome ????

Joelle 14/03/2023 12:24
Bonjour, J ai été manger pour la première chez une amie, et j ai été choqué par l état d hygiène de son intérieur. J ai donc fait des recherches sur internet et je suis tombé sur votre site. Et c est tout à fait ça. Lorsque je suis rentré j ai attrapé la migraine et me sentais pas bien, nausées et mal au ventre. Depuis je stress à l idée d avoir respiré ou avalé des bactéries nocives pour ma santé. Dois je faire quelque chose, un médicament ou autre. Merci d avance pour votre réponse
Réponses
Ludivine 27/03/2023 15:05
Bonjour, Je ne suis pas en mesure d'évaluer les risques de contamination mais compte tenu des symptomes que vous décrivez, je vous invite à consulter un médecin, même si le temps d'exposition a été faible. En revanche, votre amie doit être aidée. Le syndrome de Diogène n’étant pas une maladie, mais un mode de vie, il n’existe donc pas de traitements médicamenteux. A ce jour, il n’existe pas d’associations ni de patients, ni de ‘familles de Diogène’. Le syndrome de Diogène nécessite un accompagnement humain (familial, amical, social). Vous pouvez obtenir de l'aide en vous adressant à divers organismes : dispositifs d’action de coordination (DAC), centres locaux d’information et de coordination (CLICS), plateformes territoriales d’appui (PTA)… Beaucoup de courage à vous et votre amie.

Ludosky 10/02/2023 00:02
L’article est plutôt intéressant mais certaines idées erronées semblent persister. Je remercie l’initiative de l’article et j’informe quiconque passera ici que l’association 1901 « survivre à l’insécurité » est là pour venir en aide aux familles et personnes concernées par le syndrome de Diogène et autres formes d’accumulations via son site diogene-asso.org
Réponses
Rachel Gaillard 12/02/2023 09:08
Bonjour Je vous remercie pour votre commentaire. Si vous avez des précisions à me communiquer sur le contenu, je pourrai modifier avec plaisir. Je pourrai également insérer le lien de votre association dans l'article si vous le souhaitez. Vous pouvez me contacter directement sur mon mail rachel.g@retraiteplus.fr

Marie 28/01/2023 07:56
Comment se faire aider sachant que son médecin ne comprend pas la situation...que j ai alerter.en urgence.. Incroyable de ne pas suivre son patient ..peur des autres

christian 26/12/2022 21:21
BONJOUR depuis peu j ai appris que ma soeur etait skysophrene et je m inquiete car quand je suis allee chez elle j i ete surprise dans quzlle situation elle vivait sale sur elle maison en fouilli et des poubelles partout du linge presu au plafond sur le sol au point de ne plus pouvoir y rentrer elle achete du linge a ne plus savoir ou le mettre du parfum de grand prix elle doit avoir toutes les marques de nocibe elle mange des produits avaries que faire pour elle pour l aide elle est deja suivie par des medecins et avec mon mari nous lui avons nettoye tout son appartement il nous a fallu 2 semaines pour nettoyer
Réponses
Rachel Gaillard 27/12/2022 08:45
Bonjour Comme je le précise dans l'article il s'agit d'une situation très délicate parce que les personnes sont souvent dans le déni. Un syndrome de Diogène peut en effet être associé à une maladie schizophrénique. C'est très bien qu'elle soit suivie car il lui faut une prise en charge psychiatrique. Il est important de demander au psychiatre s'il pense que votre soeur est en mesure de continuer à habiter seule ou s'il faut envisager une entrée en établissement. Vous pouvez lui parler de l'état de la maison et de vos craintes d'un syndrome de Diogène. Vous n'avez pas beaucoup de possibilités pour agir mais en attendant il est impératif de lui rendre visite fréquemment et, si possible, d'avoir recours à des services d'aide à domicile pour l'entretien de la maison et pour vérifier qu'elle s'alimente correctement.



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée