Ouverture de la maison de retraite: un vrai bonheur


Accueil > Etablissements pour personnes âgées

Catégorie Etablissements pour personnes âgées
Ouverture de la maison de retraite: un vrai bonheur
Ouverture de la maison de retraite: un vrai bonheur
Imaginée en 2005, ouverte fin 2009, elle affiche complet. Aujourd'hui, on peut se demander si une telle expérience serait possible...



Un bâtiment à l'architecture ouverte

Le bonheur du maire
Christian Kéribin, maire de Plogonnec, le répète à plusieurs reprises samedi matin. Il est « heureux » d'inaugurer la toute récente maison de retraite. Sentiment naturel, surtout lorsqu'il indique que l'idée remonte à 1984, lors du premier plan gérontologique départemental. C'est en 2005 que le projet prend forme et est accepté par le conseil général. Cinq ans après, les premiers résident(e) s peuvent entrer dans cet Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Une structure qui semble satisfaire tout le monde. Mais samedi, la question a été posée : sera-t-il possible, demain, de financer de tels équipements ?

Pierre Maille met en garde
Acteur principal de l'action sociale, le conseil général est, parmi les collectivités, celui qui soutient le plus le financement de maisons de retraite. Seulement voilà... « Je ne suis pas sûr que le département va pouvoir continuer à accomplir de tels efforts », prévient Pierre Maille, président du conseil général. L'élu veut croire que si l'espérance de vie augmente, l'espoir de rester longtemps en bonne santé va aussi progresser. Mais face à cette « horizon glissant », fait d'incertitudes, les contraintes budgétaires se précisent. « Lorsque j'entends le Premier ministre dire que l'augmentation des budgets de collectivités doit se limiter à + 0,9 %, je pose la question : comment fait-on ? Car la masse salariale constitue l'essentiel de nos budgets et progresse de 2 %, ou 2,5 %. » Pierre Maille estime qu'il faudra trouver un nouvel équilibre entre les contributions des familles et le soutien d'autres fonds publics. « Sinon nous ne pourrons pas continuer. » Déjà, la règle des 20 % (part prise en compte par le conseil général) est remise en cause. La participation du Département dépendra de la situation de l'établissement (investissements amortis ou non, autres financeurs...). Et désormais, plutôt que de construire de nouveaux équipements, on agrandit et adapte ceux qui existent.

Le préfet se montre rassurant
Après la mise en garde du président du conseil général, le représentant de l'État a tenté d'éclaircir l'horizon. « Le Finistère compte 88 000 personnes âgées de 75 ans et plus. Nous comptons 12 300 places dans différents établissements pour personnes âgées. Ce qui représente une moyenne de 140 places pour 1 000 habitants. Une situation satisfaisante si on la compare à celle qui existe au niveau national (118 places pour 1 000). » Pascal Mailhos a aussi souligné les efforts. « 131 places financées par l'assurance-maladie en 2010. » Et, dans le cadre du plan Alzheimer, un total de 179 places.

Et l'intercommunalité ?
La maison de retraite de Plogonnec est exemplaire parce qu'elle est née d'une collaboration étroite entre Quimper et Plogonnec. La petite commune s'est tournée vers la grande parce que celle-ci, à travers son centre communal d'action sociale, avait un réel savoir-faire dans la gestion de tels équipements. « Nous aurions eu des difficultés à mener seuls un tel projet » reconnaît Christian Kéribin. Tout cela a débouché sur la constitution d'un centre intercommunal d'action sociale. Mais aujourd'hui, la reproduction d'une telle collaboration dans d'autres secteurs de l'agglomération n'est plus d'actualité. Les contraintes budgétaires...

Source: Ouest-France

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,6 avec 788 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée