Rendre la vie des résidents en maisons de retraite plus agréable


Accueil > Etablissements pour personnes âgées

Catégorie Etablissements pour personnes âgées
Rendre la vie des résidents en maisons de retraite plus agréable
Rendre la vie des résidents en maisons de retraite plus agréable
Ce sont plus de 50 métiers qui sont miqs au service de nos aînés dans les maisons de retraite. Même si certains travaillent dans l'ombre, tous ces employés servent les résidents afin de rendre leur quotidien plus agréable.


Les plus visibles sont sans doute les personnels de soins et d'accompagnement mais la maison de retraite départementale emploie bon nombre de professionnels. Même s'ils travaillent dans l'ombre, tous ces employés servent les résidents.
À la maison de retraite départementale, la journée commence à 6h30. Au fil des heures, ce sont 40 à 50 corps de métiers différents qui s'activent pour rendre la vie agréable aux quelque 520 résidents. Pour que cette mini-ville dans la ville tourne, 400 employés s'affairent.

« Adidas® plutôt que Prozac® »
La vocation première de la maison de retraite reste le médico-social. A Auxerre, le directeur Michel Ducroux a décidé que les pensionnaires du foyer Cadet Roussel (110 adultes handicapés) et les habitants des différentes résidences pour retraités ne doivent ni être isolés, ni trouver le temps long. « Entre Prozac® et Adidas®, j'ai choisi Adidas® », explique-t-il.
Des activités ludiques et sportives sont organisées quotidiennement, notamment pour les adultes handicapés. » Animateurs, médecins, aides soignantes, infirmières, psychologues accompagnent, chaque jour, personnes âgées ou dépendantes.

Un repas presque parfait
Sur cinq jours, 1.600 repas sont préparés dans les cuisines de la maison de retraite. Et pour nourrir tout ce petit monde, les chefs concoctent entrées, plats et desserts adaptés. Avec, sur place, tout ce qu'il faut pour stocker, désemboîter, cuire, mixer, emballer et réchauffer, les 20 agents 'uvrent en cuisine. « Une fois par semaine, pour goûter, un cuisinier, un cadre et une conseillère hôtelière vont manger dans les services », précise Adeline Forey, directrice adjointe. Et Michel Ducroux d'ajouter : « des menus types sont préparés sur huit semaines. Ils sont établis en fonction de la saison et, chaque mois, une commission dresse un bilan de ce qui plaît ou satisfait moins. »

C'est du propre
Au rez-de-chaussé de la résidence Champlys, la blanchisserie. Là aussi, un petit monde hyper actif où on s'occupe du linge des résidents. Un système de code-barres permet de répertorier le trousseau de chacun et tracer le linge. Chaque semaine, 2.500 kg de vêtements, chaussettes, serviettes sont lavés, séchés, pliés et remontés dans les chambres de chaque habitant. Six agents bichonnent les affaires, aidés par certains pensionnaires du foyer Cadet Roussel qui viennent aider au pliage et au repassage.

Ça compte
Si la plupart des membres du conseil d'administration de la maison de retraite sont conseillers généraux, l'établissement revendique son autonomie.

1.600 repas préparés en cinq jours et 2.500 kg de linge lavés
L'hébergement est à la charge des résidents et comprend l'hôtellerie et les repas. La dépendance, déterminée en fonction de l'autonomie, est financée par le conseil général. La sécurité sociale prend en charge toute la partie soins. « Nous disposons d'une enveloppe globale pour les soins et la dépendance, définie selon des critères nationaux, explique Michel Ducroux. Nous devons faire tourner l'ensemble de l'établissement et les différents services avec ce budget. »

Source: Lyonne

Partagez cet article :

Note de l'article :

4 avec 802 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée