Les animaux à la une


Accueil > Newsletter

Catégorie Newsletter
Les animaux à la une
Les animaux à la une
En période électorale, tout est sujet à faire débat, histoire de diviser et de rapporter plus de voix à l'un ou l'autre des candidats. Le sort des animaux et la question de leur place dans notre société n'échappe pas à la règle.


Le statut des animaux en droit français

Les animaux ont le statut civil de  "biens meubles" depuis la création du code civil, c'est -à-dire depuis plus de 200 ans. Certains défenseurs de la cause animale réclament un nouveau texte avec une approche plus sensibilisée de leur existence.

Il y a pourtant bien en France des textes protecteurs des droits des animaux offrant notamment la possibilité de poursuivre au pénal une personne coupable du délit de cruauté envers les animaux. Cependant, selon Jean-Pierre Marguénaud, juriste spécialisé sur la cause animale, interrogé par Le Monde, cela n'est pas suffisant. En réalité, l'appréhension des animaux par le droit civil en tant que "biens meubles" enlèverait de la force au respect de notre société pour les animaux.

D'où la proposition de loi du député UMP Jacques Remiller le 03 avril dernier tendant à la reconnaissance des animaux en droit civil comme des "êtres vivant doués de sensibilité", proposition loin de faire l'unanimité face aux lobbies des chasseurs, pêcheurs et agriculteurs.

La question pourra sembler anecdotique et pourtant elle divise et passionne et est tout à fait représentative de l'univers dans lequel nous évoluons. En matière d'animaux, il y a les pour et les contre, ceux qui aiment et qui détestent et le débat ne pourra que continuer...

La zoothérapie

Pour ceux qui se demanderaient à quoi bon s'investir plus que de raison sur le sort des animaux, la zoothérapie peut apporter une réponse à leurs interrogations.

Boris Lewinson, psychologue, serait le premier, dans les années 50 à avoir eu recours à l'animal en guise d'aide à la thérapie. Depuis, la zoothérapie s'est bien développée et est utilisée aussi bien auprès des enfants que des personnes âgées.

La présence d'un animal de compagnie auprès de la personne, qu'elle soit ou non en dépression, apporte un soutien affectif, rompt le sentiment de solitude, aide au développement de l'estime de soi avec la notion de se sentir utile à autrui... Par ailleurs, la zoothérapie est particulièrement utilisée dans les institutions pour stimuler les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer avec l'instauration de groupes de rencontres résidents/ animaux. Au cours de l'activité, les personnes peuvent être amenées à caresser, redécouvrir et nommer différentes espèces animales ce qui les ramènent à leurs souvenirs et parfois aussi à leur enfance.

Les activités de zoothérapie menées emportent un large succès auprès des résidents et peuvent offrir de beaux résultats avec notamment des déblocages spectaculaires pour les malades d'Alzheimer.

Alors, que l'on ai eu un animal de compagnie ou non au cours de sa vie et quelle que soit notre approche face aux animaux, il est certain que ces derniers occupent une place de plus en plus importante dans notre société et un peu plus humanisée...

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,2 avec 734 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée