Maisons de retraite: le concept MARPA préserve l'autonomie des résidents


Accueil > Blog > APA et aides financières

Catégorie APA et aides financières
Maisons de retraite: le concept MARPA préserve l'autonomie des résidents
Maisons de retraite: le concept MARPA préserve l'autonomie des résidents
Les maisons de retraite de Luitré et Parcé face à des défis - Luitré




Les maisons de retraite se veulent au plus proche de la vie des gens qu'elles accueillent, avant qu'ils ne quittent leur domicile.
« Nos Marpa et notre association sont partie prenante du milieu rural dans lequel elles sont bien implantées », expliquent Gilbert Simon, le président de l'association de gestion des deux structures et Thierry Chevré, le directeur, à l'occasion de l'assemblée générale. L'un des points forts : « Vivre dans son environnement habituel et conserver ses liens familiaux et amicaux. À travers le maintien de la vie privée et de la vie sociale, le concept Marpa préserve l'autonomie des résidents. »

« Gestion rigoureuse »

Les deux hommes ont pris les rênes des établissements depuis peu de temps. Ils vont devoir relever des défis pour l'avenir. D'une part, des changements, liés à l'évolution de la société, vont se faire sentir dans les années à venir. « On devra accueillir une nouvelle génération de résidents, probablement plus exigeante car elle aura connu un certain confort, et également demandeuse d'un minimum d'animations. Il faudra aussi être à l'écoute des familles devenues elles aussi plus exigeantes. De plus en plus souvent, les familles sont ou seront appelées à contribuer au financement du séjour de leurs parents, ce qui modifie leur comportement. »
Ainsi, il va falloir aller vers encore plus de professionnalisme, aussi bien dans le fonctionnement que dans l'administratif. « Pour faire face à ces nouveaux besoins, à ces nouvelles exigences, il est indéniable que ces évolutions devront s'accompagner d'une adaptation des équipes de personnel. »
Les deux Marpa ont des atouts : bâtiments récents, spacieux et confortables, partenariat de proximité avec médecins, cabinets d'infirmières et pharmacies. Elles ont aussi leurs faiblesses : le système Apa (Allocation personnalisée d'autonomie) à domicile demande « une grande rigueur de gestion », il faut réussir à conserver l'accès aux familles les plus modestes.
Qui plus est, la situation financière est équilibrée mais elle reste « fragile », cela passe par une gestion qui doit être « sans faille ». « On doit continuer notre travail et se projeter dans l'avenir avec optimisme et sérénité. »

Source: Ouest France

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,4 avec 820 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée