Maisons de Retraite: l'APA (Aide Personnalisée à l'Autonomie) remplacée?


Accueil > Blog > APA et aides financières

Catégorie APA et aides financières
Maisons de Retraite: l'APA (Aide Personnalisée à l'Autonomie) remplacée?
Maisons de Retraite: l'APA (Aide Personnalisée à l'Autonomie) remplacée?
L’APA remplacée ?


L’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA) est une aide financière destinée aux personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie. Cette allocation est en vigueur depuis Janvier 2002, et compte aujourd’hui plus d’un million de bénéficiaires.
L’APA est versée aux personnes âgées dont le degré de dépendance, physique ou mentale, les oblige à faire appel à des aidants et accompagnants pour accomplir les tâches quotidiennes. Un professionnel de la santé évalue la perte d’autonomie de la personne, grâce à une grille AGGIR. Plus la personne est dépendante, plus l’allocation sera élevée.
Cette allocation s’adresse aussi bien aux personnes hospitalisées à domicile, qu’aux pensionnaires accueillis dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées. Dans le cas où la personne est maintenue à domicile, cette somme d’argent servira aux dépenses entraînées par son manque d’autonomie, soit le financement d’équipement l’aidant à se déplacer, déambulateur, chaise roulante…, soit le financement des repas portés à domicile, soit le financement des services d’une femme de ménage…
Dans le cas où la personne est hébergée dans une structure d’accueil, l’APA sert à financer le tarif dépendance de la maison de retraite.
Pour ainsi dire, cette Allocation Personnalisée à l’Autonomie, est fréquemment sollicitée et est attribuée sans difficulté à quiconque, dans une plus ou moins grande proportion.

D’après les statistiques de l’INSEE, d’ici 2040, compte tenu de la forte augmentation de personnes âgées dépendantes en France, les prévisions annoncées, sont alarmantes. La France devrait compter 1.2 millions de personnes âgées dépendantes, soit une augmentation de 43% depuis l’an 2000. Et l’APA devrait coûter, alors, 10 milliards d’Euros.
Cette allocation est pourvue par les départements à hauteur de 68% et le reste est financé par la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie). Du suicide à l’état pur ! Les conseils généraux ne pourront absolument pas se permettre de telles dépenses.
Mais il n’est pas question de laisser nos aînés de côté sans leur trouver de solution. Certains ont de très faibles revenus et la France se doit de les aider coûte que coûte, en reconnaissance de leurs bons et loyaux services pour la patrie. C’est pour cette raison que le gouvernement envisage le 5ème risque, qui prendrait en charge la grande dépendance et qui replacerait ainsi l’APA, avec des dispositifs différents et plus sélectifs.
Une nouvelle qui inquiète les familles concernées, qui sème le doute auprès des institutions et qui remet en question l’avenir des personnes âgées en France.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4 avec 818 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée