Le diabète chez les personnes âgées, symptômes, traitements et nouvelles technologies


Accueil > Blog

Catégorie
Le diabète chez les personnes âgées, symptômes, traitements et nouvelles technologies
Le diabète chez les personnes âgées, symptômes, traitements et nouvelles technologies

Le diabète touche un grand nombre de personnes mais surtout les personnes âgées. Dépister les symptômes du diabète suffisamment tôt peut éviter de nombreuses complications.  

Si l’on estime à plus de 3 millions le nombre de personnes en France traitées à l’insuline pour cause de diabète, ces chiffres ne tiennent pas compte de tous les cas non diagnostiqués et sont par ailleurs  en constante augmentation. Il existe une prévalence de la maladie chez les hommes, les moins de 20 ans et les personnes âgées, surtout après 80 ans. Entre symptômes, facteurs de risque et nouvelles découvertes scientifiques, la Journée Mondiale du diabète nous donne l’occasion de revenir sur une maladie qui concerne les seniors de près.

Qu’est-ce que le diabète ? 

Le diabète est une maladie chronique qui ne se guérit pas mais se contrôle et se traite. Elle est  caractérisée par un manque d’insuline ou un dysfonctionnement dans sa fonction essentielle. En effet, l’insuline est fondamentale pour permettre au glucose d’entrer dans les cellules et leur apporter l’énergie nécessaire à l’organisme. Si le glucose ne peut pénétrer à l’intérieur des cellules, il s’accumule alors dans le sang et entraîne une hyperglycémie, une augmentation du taux de sucre, qui peut, à la longue, entraîner de nombreuses complications au niveau des yeux, des reins, des nerfs, du coeur et des vaisseaux sanguins. 

Il existe une distinction entre  les diabètes de type 1 et 2. Le diabète de type 1, dit “insulino-dépendant”, n’est responsable que de 10% environ des cas de diabète. Il s’agit d’une maladie auto-immune dont les causes sont encore peu connues. Dans cette forme de diabète qui touche plutôt les jeunes, le pancréas ne produit pas l’insuline nécessaire à l’organisme. La personne diabétique de type 1 dépend donc d’injections quotidiennes d’insuline ou d’une pompe à insuline pour assurer sa survie.“L’insulino-résistance” ou diabète de type 2, quant à lui, concerne 90% des cas de diabète et traduit une résistance à l’insuline et donc une hyperglycémie. Il se manifeste généralement chez des sujets de 40 ans et plus. Dans ce type de diabète, soit la production en insuline est insuffisante, soit elle n’exerce pas bien sa fonction.  

Quels sont les facteurs du diabète ?

Qu’il s’agisse du diabète de type 1 ou 2, il existe  évidemment certaines prédispositions génétiques et antécédents familiaux. A cela, s’ajoutent certains critères d’âge, de sexe et d’origine ethnique. Par ailleurs, si l’on suppose également une influence des facteurs environnementaux  et nutritionnels sur le diabète de type 1, leur incidence sur le diabète de type 2 a été clairement mise en évidence. Surpoids, sédentarité, obésité, manque d’activités physiques ont été identifiées comme les principales causes de diabète en France liées à un mode de vie et à certaines habitudes alimentaires. 

Selon les pourcentages régionaux rapportés par la Fédération Française des diabétiques, certains facteurs économiques et différences sociales mettraient en exergue des inégalités territoriales face au diabète. Dans les régions les plus défavorisées, la prévalence du diabète peut dépasser les régions plus favorisées d’un ratio de 1,3 fois à 1,7 fois. 

Mode de vie et précarité des soins pourraient en effet expliquer ces différences. Davantage que la présence d’un facteur prépondérant, l’incidence du diabète s’expliquerait plutôt par la combinaison de plusieurs de ces facteurs de risque. 

Le diabète chez les personnes âgées

La croissance du diabète chez les personnes âgées s’explique d’une part par l’augmentation des cas de diabète et, d’autre part, par le vieillissement de la population.Si en France, la moyenne d’âge des personnes diabétiques est de 65 ans, un quart d’entre elles est âgé de 75 ans ou plus. En effet, les personnes âgées ont davantage tendance à être sédentaires, à prendre du poids et à limiter les activités sportives et physiques. L’alimentation doit également être adaptée. Les personnes âgées doivent être particulièrement circonspectes concernant leur menu et éviter au maximum les sucres et les graisses pour leur préférer légumes et repas équilibrés. Le stress pouvant également constituer un facteur de risque, il est conseillé aux aidants familiaux et  aux personnes âgées de faire appel au soutien de professionnels afin de partager certaines préoccupations, d’envisager sereinement les difficultés liées à l’âge et de vivre cette période de façon positive et épanouie. 

Population avec la plus forte incidence de diabète, le défi concernant les plus de 65 ans reste un diagnostic précoce permettant de contrôler les effets du diabète et d’éviter certaines complications. Les symptômes sont parfois difficiles à identifier et peuvent être confondus avec le syndrome du vieillissement. Il est important de rester informé et de consulter régulièrement son médecin traitant afin de faire un bilan sanguin permettant de détecter le diabète à temps.

Comment reconnaître les symptômes du diabète ?

Les symptômes du diabète peuvent évoluer en silence et, en l’absence de dépistage, il peut s’écouler plusieurs années avant que ce dernier ne soit diagnostiqué. Il est souvent découvert par le biais des complications qui peuvent atteindre plusieurs organes et fonctions de l’organisme. Les symptômes principaux du diabète sont : sensation de fatigue et somnolences, soif intense, envie fréquente d’uriner, faim exagérée, perte de poids inexpliquée, cicatrisation lente, engourdissements et picotements dans les mains et les pieds, vision trouble ou encore infection des organes génitaux  et de la vessie. Cependant, ces sensations ne suffisent pas à conclure à un diabète, seule une prise de sang à jeun et ciblée mesurant l'hémoglobine glyquée (HbA1c) permettra d’identifier le taux exact de sucre dans le sang. En cas de doute concernant l'un ou l'autre des symptômes du diabète, il est recommandé de consulter un médecin afin de favoriser les chances d'un diagnostique pécoce et d'une prise en charge optimale. 

Comment traiter le diabète de type 2 ?

Les traitements appropriés dépendent de la valeur d'hémoglobine glyquée indiquée par la prise de sang. Un fort diabète, représenté par un résultat élevé d'HbA1c dans le sang, est généralement traité au préalable par des injections d'insuline puis sera stabilisé à l'aide de médicaments et d'une bonne hygiène de vie. A une valeur égale ou supérieure à 6, on estime déjà que le patient est diabétique mais une prise de médicaments par voie orale est souvent d'abord préconisée et peut être suffisante. Pour un résultat inférieur mais proche de 6, correspondant selon les critères de l'OMS à un cas de prédiabète, la personne n'est pas considérée comme diabétique mais s'en approche visiblement. Pour bon nombre de patients prédiabétiques, le maintien d’un poids raisonnable, une modification de l’alimentation et une activité régulière peuvent suffir à contrôler le taux de glucose dans le sang et à éviter les complications. Une vérification est généralement prescrite au terme de 3 mois, afin de vérifier les effets de cette nouvelle hygiène de vie. 

Quels progrès de la science dans le traitement et le dépistage du diabète?

Diagnostiquer le diabète grâce à un examen de l’oeil

Comme nous l'avons mentionné, même en l'absence de symptômes du diabète, il peut déjà être présent et nécessite d'être diagnostiqué avant l'apparition de complications. Selon une étude récente menée par des chercheurs britanniques, il serait possible de déceler dans le cristallin les signes avant-coureurs d’un diabète de type 2, à savoir, l’existence d’un prédiabète, avant même l’apparition des premiers symptômes du diabète. En effet, la mesure du niveau d’autofluorescence du cristallin permet de détecter certaines substances (AGEs) révélant une hyperglycémie chronique. L’étude pilote a  été effectuée sur un petit nombre de participants mais a permis de confirmer l’augmentation de ces substances dans le cristallin des personnes diabétiques et prédiabétiques. Des résultats concluants qui, confirmés à grande échelle, permettraient d’ouvrir la voie vers un dépistage précoce du diabète.

Une capsule pourrait-elle remplacer les injections d’insuline ?

L’une des grandes contraintes du diabète réside dans les injections d’insuline que la personne doit pratiquer régulièrement sur elle-même. Des chercheurs de l’Institut de Technologie du Massachusetts sont passés aux premiers essais sur des porcs de leur capsule ultra-perfectionnée permettant d’administrer l’insuline de manière aussi efficace que l’injection sous-cutanée. En effet, Il fallait concevoir une innovation capable de résister aux agressions de l’acidité gastrique qui dégrade l’insuline lors du passage par voie orale. La capsule a donc été conçue pour pallier cette inconvénient en déployant une micro-aiguille biodégradable et montée sur un ressort pour libérer de l’insuline dans la muqueuse de l’estomac en une minute.La capsule est capable de s’adapter aux mouvements de l’estomac et de se replacer afin d’avoir en permanence sa micro-aiguille dirigée vers la muqueuse de l’estomac.  Pour la petite anecdote, les chercheurs sont parvenus à ce modèle sophistiqué en observant la carapace d’une tortue d’Afrique, capable de se remettre sur sa position d’origine après avoir roulé sur le dos. 

La prochaine étape des essais doit confirmer la possibilité pour les patients d’utiliser cette capsule au quotidien en toute sécurité. Si les résultats s’avèrent concluants, ce système de capsules pourrait servir à administrer vaccins, hormones ou anticorps. 

Sur le même sujet : Le diabète chez les personnes âgées : les conseils d'un professionnel


#personnes âgées, #diabète


Rédaction : Rachel Gaillard
6 novembre 2019

Le diabète, signes d'alerte et complications, par le Dr. Zrihen

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,3 avec 781 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée