Les familles d’accueil, une solution d’hébergement pour les personnes âgées


Accueil > Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
Les familles d’accueil, une solution d’hébergement pour les personnes âgées
Les familles d’accueil, une solution d’hébergement pour les personnes âgées

L’accueil familial est une solution alternative aux EHPAD permettant aux personnes âgées dépendantes de continuer à vivre dans un cadre familial et chaleureux. Cette profession s’est transformée ces 20 dernières années en se professionnalisant avec un maillage national de 10000 familles agréées.

 

Qu’est-ce qu’une famille d’accueil pour personnes âgées ?

Les familles d’accueil sont des familles agréées qui hébergent sous leur toit des personnes âgées en échange d’une rétribution financière. Les familles obtiennent un agrément de 5 an renouvelable après avoir suivi une formation et après avoir reçu une inspection de leur logement. Ces familles sont régulièrement contrôlées par les services de leur département pour s’assurer du sérieux de leur accueil.

 

Les familles d’accueil ne peuvent accueillir plus de 3 personnes âgées chez elles (4 si elles hébergent un couple) afin d’avoir suffisamment de temps à consacrer à chacun des accueillis et de pouvoir les accompagner dans tous les gestes de la vie quotidienne : toilette, habillage, préparation des repas, lavage du linge … Cette limite de 3 accueillis par famille permet un accueil à taille humaine et personnalisé. Des liens forts se créent entre les familles d’accueil et leurs accueillis. Brigitte P., accueillante familiale depuis plus de 35 ans dans le Pas-de-Calais le dit clairement: « Si on ne crée pas de lien avec les personnes âgées, c’est pas la peine de faire ce métier-là.»

 

Malgré la taille restreinte des accueils, les familles d’accueil ne peuvent tout faire seules. Elles sont donc souvent aidées par des infirmiers qui viennent leur porter main forte pour faire la toilette des personnes âgées dont elles ont la charge. D’ailleurs, les familles d’accueil s’occupent de prendre les rendez-vous avec les médecins, les kinés et les infirmiers. Un vrai suivi médical est mis en place en collaboration avec le département.

 

Chaque personne accueillie a sa chambre individuelle et a accès à l’ensemble des pièces communes de la maison. Les accueillis partagent de vrais moments de vie avec les familles. Catherine B., famille d’accueil depuis 7 ans en Dordogne et qui accueille en ce moment une dame de 85 ans et un monsieur de 80 ans nous décrit un peu son quotidien : « La dame m’aide à peler les légumes, mais le monsieur va plutôt dans le jardin ou faire de la mécanique, il préfère être à l’extérieur. Là, on va faire un gâteau avec la dame, elle est heureuse ».

 

La solution de l’accueil familial est aussi une solution flexible avec plusieurs types d’accueils possibles afin de répondre aux besoins de chacun:

 

  •          Permanent : de jour et de nuit de façon continue
  •          Temporaire : pour une durée déterminée en amont
  •          Séquentiel : seulement le week-end ou certains jours de la semaine
  •          De jour : la personne âgée rentre dormir chez elle ou chez un proche tous les jours

 

Qui peut emménager en famille d’accueil ?

Les familles d’accueil peuvent accueillir des personnes âgées avec des profils très divers.

Les familles peuvent aussi bien accueillir des personnes qui ont à peine 60 ans, mais qui ne souhaitent plus vivre seuls et veulent briser la solitude, que des personnes avec des handicapes très lourds.

Les seuls cas pour lesquels les familles d’accueil ne sont pas recommandées sont :

  •          Les personnes âgées qui ont un besoin permanent de soins médicaux
  •          Les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer et qui montrent soit de la violence ou qui tentent de fuguer. Ici, l’accueil n’est pas recommandé pour la sécurité de la personne âgée et de la famille d’accueil

 

Une nouvelle start-up, Choix Senior, a développé un algorithme permettant de connaître la meilleure solution d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes en remplissant un questionnaire de 27 questions sur leur site. Vous saurez alors quelles sont les meilleures solutions d’hébergement pour votre proche et si l’accueil familial est une solution envisageable.

 

Quel est le coût de l’accueil familial ?

Entreprise d’économie sociale et solidaire, qui fait la promotion des familles d’accueil et aide les personnes âgées à trouver la famille d’accueil qui correspond le mieux à leurs besoins, nous a détaillé le coût pour être hébergé en famille d’accueil:

 

1.       L’indemnité pour service rendu : il s’agit du salaire mensuel qui est versé à la famille d’accueil. Le salaire brut charges incluses varie entre 1300 et 1500 euros par mois.

2.       L’indemnité de logement : c’est le loyer versé à la famille d’accueil. Celui-ci est en moyenne de 200 euros par mois.

3.       Les frais d’entretien : ils comprennent la nourriture, les produits d’hygiène et tous les autres produits de la vie quotidienne. Ces frais d’entretien sont calculés en MG (Minimum Garanti) et doivent être compris entre 2 et 5 MG. Famillys recommande 5 MG soit un coût d’environ 500 euros par mois.

4.       Les sujétions particulières : ce surcoût est justifié par la disponibilité supplémentaire demandée à un accueillant du fait d’un plus haut niveau de dépendance de l’accueilli.

Le coût brut, avant les aides, est donc en moyenne de 2 200 euros. Mais, une fois les aides déduites, le reste à charge moyen constaté est de 1 100 euros par mois

 

Quelles sont les aides pour les personnes âgées en famille d’accueil ?

Il y a plusieurs aides qui permettent de réduire le coût de l’accueil familial : 

1.       Le crédit d’impôt. Il permet de déduire 50% de l’indemnité pour service rendu et des sujétions particulières. Ce crédit d’impôt est plafonné à 500 euros par mois. Si vous n’êtes pas imposable, cette somme vous sera versée sur votre compte en deux tranches : une en janvier et une en septembre.

2.       L’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). Son montant est fixé en fonction du degré d’autonomie de chaque personne âgée et de ses revenus. Pour définir ce degré d’autonomie, les services sociaux utilisent la Grille Aggir.

À ces aides, peuvent aussi s’ajouter d’autres aides en fonction des revenus des personnes accueillies :

 

  •          L’ASH (Aide Sociale à l’Hébergement)
  •          Les APL (Aide Personnalisée Logement)

 

Le reste à charge est de 1100 euros par mois en moyenne et après déduction de ces aides.

 

Comment trouver une famille d’accueil ?

Les familles d’accueil sont très demandées du fait des avantages qu’elles proposent : un accueil personnalisé, à taille humaine.

 

Des Entreprise d’économie sociale et solidaire vous accompagnent dans la mise en place de ce projet. Ils font, dans un premier temps, le point avec vous sur les capacités physiques et cognitives de votre parent dépendant afin de voir si un hébergement en famille d’accueil est envisageable. Puis, si cela est le cas, ils vous mettent en relation avec plusieurs familles disponibles qui correspondent aux besoins de votre parent. Après avoir rencontré ces familles, vous choisissez celle qui vous correspond le mieux et où votre parent se plaira davantage. Ils vous aident, par la suite, dans toutes les démarches administratives qui peuvent être compliquées pour les moins avertis : enregistrement auprès de l'URSSAF, demandes d’aide, rédaction du contrat d’entrée …

 

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée