Zoom sur les centres de soins de suite et de réadaptation (SSR)


Accueil > Actualités seniors

Catégorie Actualités seniors
Zoom sur les centres de soins de suite et de réadaptation (SSR)
Zoom sur les centres de soins de suite et de réadaptation (SSR)

À la suite d'une mauvaise chute, d'un accident vasculaire cérébral ou d'un infarctus, les centres de Soins de Suite et de Réadaptation se révèlent être des pivots essentiels dans le parcours de récupération. Ces établissements spécialisés jouent un rôle crucial en offrant une transition indispensable entre l'hôpital et le retour à la vie quotidienne. 

 

Soins de suite et de réadaptation : de quoi parle-t-on ?

Suite à un accident, une maladie ou une intervention chirurgicale, le médecin traitant (ou le médecin hospitalier) peut décider d’orienter votre proche âgé vers un centre de soins de suite. Les soins dispensés au sein de ces structures visent trois objectifs majeurs : 

  • Permettre au patient de retrouver ses capacités physiques, cognitives ou psychologiques en travaillant sur l’organe endommagé, 

  • Aider le patient à s’adapter à sa nouvelle condition physique et à vivre avec ses limitations,

  • Permettre au patient de retrouver son autonomie et d’assumer son quotidien dans le cadre familial et professionnel.

SSR Gériatrique : spécificités et avantages

Les SSR gériatriques accueillent des personnes âgées de plus de 75 ans, présentant des déficiences physiques, cognitives (de type maladie d’Alzheimer) ou psychologiques généralement liées au vieillissement. Ce type de service vise à optimiser l’autonomie des personnes âgées et à améliorer leur qualité de vie après une intervention chirurgicale ou en réponse à des affections chroniques. Il vise également à favoriser leur réinsertion et leur retour à domicile ou vers une structure adaptée (EHPAD, USLD…).

Ces structures présentent plusieurs avantages, notamment :

  • Une prise en charge globale et adaptée, qui permet d'assurer un accompagnement complet et coordonné des personnes âgées.

  • Une réduction de la durée de séjour à l’hôpital, grâce à un processus de réadaptation rapide et efficace permettant ainsi de limiter les effets indésirables d’une hospitalisation prolongée,

  • La réduction des risques d’hospitalisations répétées grâce à une approche préventive des maladies chroniques. 

  • Une amélioration de la qualité de vie des personnes âgées en favorisant leur autonomie et leur bien-être.

SSR Polyvalents : une approche globale

Ces services polyvalents accueillent des adultes présentant des besoins médicaux diversifiés. Ils peuvent ainsi assurer une prise en charge post-opératoire ou accompagner des patients présentant des affections médicales complexes nécessitant une réadaptation. Ces établissements sont également en mesure d'accueillir des personnes âgées souffrant de diverses pathologies, dépendantes ou à risque de dépendance. Ils se distinguent par leur prise en charge pluridisciplinaire, leur flexibilité dans la gestion des pathologies, et leur accent sur la rééducation et le maintien (ou le retour) de l'autonomie, qui constituent leurs principales missions.

Dans quels cas envisager une admission en SSR après une hospitalisation ?

Après un séjour hospitalier de courte durée, il se peut que votre proche âgé soit orienté vers un SSR dans le cadre de sa convalescence. Cette décision peut être prise par le médecin hospitalier notamment suite à : 

  • Une intervention chirurgicale nécessitant une réadaptation post-opératoire,

  • Un traumatisme ou un accident nécessitant une rééducation fonctionnelle,

  • Une maladie neurologique de type accident vasculaire cérébral (AVC), sclérose en plaques etc…

  • Une maladie cardiaque, respiratoire ou rhumatologique  

  • Des troubles et déficiences liés à l’âge tels que des problèmes de mobilité, de déconditionnement physique ou de complications liées au vieillissement etc.

Ces établissements sont également en mesure d'accueillir des personnes présentant des conditions médicales complexes nécessitant, en plus d’une réadaptation, une surveillance médicale étroite et un accompagnement multidisciplinaire.

Les services et traitements offerts en soins de suite et de réadaptation

Les SSR proposent une prise en charge globale, assurée par une équipe pluridisciplinaire composée de médecins, d'infirmiers, d'aides-soignants, d'ergothérapeutes, de kinésithérapeutes, de psychologues, etc. Les soins prodigués sont adaptés aux besoins spécifiques de votre proche en tenant compte de ses antécédents médicaux et de son état de santé actuel. Ils s’organisent autour d’un projet de soin de santé établi par l’équipe médicale de l’établissement.

Rééducation et réadaptation : techniques et programmes

L’équipe médicale peut entre autres, avoir recours à :

  • La kinésithérapie, qui permet par exemple d’améliorer la mobilité des articulations et des muscles et de participer au renforcement musculaire dans le cadre d’un suivi post-opératoire ou d’une perte d’autonomie.

  • Des séances d’orthophonie et d’ergothérapie, quipeuvent être mises en place pour réduire les troubles de l’élocution et de la mobilité apparus suite à un AVC.

  • Une réadaptation cardiovasculaire, qui permet d’améliorer la condition cardiorespiratoire et l’endurance des patients. 

  • Une rééducation neurologique, quipermet d’optimiser la coordination des mouvements chez les patients présentant des troubles neurologiques ou des difficultés à se déplacer.

Ces techniques et programmes sont souvent intégrés dans des plans de soins personnalisés, élaborés en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire pour maximiser les bénéfices de la prise en charge.

Soutien psychologique et social 

Le soutien psychologique et social joue un rôle crucial dans les SSR. Ces services intègrent souvent des professionnels de la santé mentale et du travail social pour répondre aux besoins émotionnels et sociaux des patients. Ces professionnels peuvent intervenir pour aider les patients à accepter leur nouvelle condition physique et gérer le stress et l’anxiété générés par la maladie, la chirurgie ou la perte d’autonomie. Ces structures veillent également à impliquer la famille dans le processus de réadaptation en fournissant des conseils et des ressources pour aider les proches à comprendre et à soutenir le patient.

Le processus d'admission en soins de suite et de réadaptation

Critères et conditions d'admission

Les conditions d'admission peuvent varier en fonction des types de structures d'accueil, mais elles impliquent souvent la collaboration entre médecins, spécialistes, et professionnels de la santé. 

Les patients peuvent être orientés en SSR à la demande de l’équipe hospitalière suite à acte chirurgical réalisé en institutions de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO). Des professionnels de santé libéraux peuvent également demander une prise en charge en SSR pour un patient résidant à domicile ou en établissement d’hébergement et présentant par exemple, une ou plusieurs maladies chroniques nécessitant une réadaptation.

Les principales conditions d’admission comprennent des besoins médicaux spécifiques, une capacité à participer aux programmes de rééducation, et une perspective de gains fonctionnels significatifs.

Quelles sont les différentes étapes pour accéder aux soins de suite ?

L’admission en soins de suite après d’un séjour à l’hôpital se fait sur prescription médicale. L’équipe hospitalière se charge d’adresser une demande au centre SSR et de lui transmettre le dossier médical et administratif du patient. À son arrivée, ce dernier sera pris en charge par le personnel infirmier avant de rencontrer le médecin référent qui supervisera son suivi médical durant son séjour. Le médecin prescripteur peut échanger avec l’équipe du SSR pour lui permettre de mieux cerner l’état de santé de santé du patient et concevoir un projet de soins adapté et personnalisé. Ce projet pourra faire l’objet de réajustements en fonction de l’évolution et des progrès du patient.

Le rôle des familles

Les familles sont impliquées à plusieurs niveaux dans la prise en charge de leur proche en SSR.

Outre votre rôle de soutien dans le processus de réadaptation, vous serez sollicité(e) par le corps médical pour partager des informations importantes sur votre proche âgé. Vous serez notamment tenues au courant de sa condition médicale, des objectifs de la réadaptation et des attentes pendant le séjour en SSR.

Vous serez également appelé(e) à aider votre proche à s’adapter à son nouvel environnement et à l'encourager à participer activement aux programmes de rééducation. 

Les familles doivent également penser l’après-SSR et envisager les solutions les plus appropriées pour permettre à leur parent d’évoluer dans un cadre adapté et sécurisé.

 

Financement des SSR

Qu’elle soit complète ou partielle, une hospitalisation en SSR peut générer des dépenses importantes, qui peuvent être couvertes en partie par l’Assurance maladie et les mutuelles.

Couverture par la sécurité sociale et les mutuelles

Les séjours en SSR publics ou privés conventionnés peuvent être pris en charge : 

  • à 100% par la sécurité sociale dans le cas d’affections médicales longue durée (ALD) qui ouvrent droit à une exonération du ticket modérateur. 

  • à 80%  si l’affection médicale n’ouvre pas droit à une exonération du ticket modérateur. Les 20% restant sont à la charge du patient mais peuvent être couverts par sa mutuelle si son contrat le prévoit.

Les patients suivis en SSR non conventionnés ne peuvent bénéficier d’une prise en charge financière par l’Assurance maladie. En revanche, ils peuvent également bénéficier d’un remboursement par la mutuelle si le contrat le prévoit.

Coûts et options de financement pour les familles

Les coûts des Soins de Suite et de Réadaptation peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que la durée du séjour, les services requis, et le type d'établissement (public ou privé). 

Fixé par arrêté ministériel, le forfait journalier est de 20 € par jour en hospitalisation complète et de 15 € par jour pour un séjour en service psychiatrique. Ces coûts sont à la charge du patient mais peuvent être remboursés par la complémentaire santé.

Certains actes médicaux effectués en dehors du centre SSR ou nécessitant un transport peuvent faire l’objet d’un coût supplémentaire.

Différences de coûts entre les SSR publics et privés

Les SSR publics, soutenus par des financements gouvernementaux, sont souvent moins onéreux que leurs homologues du secteur privé, contribuant à une accessibilité plus large. Cependant, des listes d'attente peuvent parfois limiter l'accès immédiat. D'un autre côté, les SSR privés fournissent des services plus rapidement, avec une gamme étendue d'options, mais impliquent des coûts directs pour les patients. Les tarifs varient en fonction de la localisation et des installations. 

La vie après les SSR : quelles solutions ?

Conseils pour une transition réussie vers le domicile ou EHPAD

Le retour à domicile après un séjour en SSR nécessite une planification minutieuse. Si besoin, il faudra mettre en place une aide à domicile pour accompagner votre proche à domicile en lui offrant le soutien dont il a besoin au quotidien pour effectuer les courses, le ménage, la préparation des repas etc. Il est également important de s’assurer que le logement est adapté à sa nouvelle condition et prévoir si nécessaire, quelques aménagements (barres de soutien, rampes…)

Si le retour à domicile n’est pas envisageable, il faudra prévoir une entrée en EHPAD ou en USLD pour garantir la continuité des soins et la sécurité de votre parent.

Vous pouvez consulter notre annuaire EHPAD et maison de retraite pour obtenir des informations sur de nombreux établissements pour seniors partout en France. 

Importance du suivi post-SSR

Le suivi post-SSR revêt une importance capitale pour assurer la continuité des soins et optimiser les résultats obtenus lors du séjour en établissement. Il permet d'évaluer la stabilité médicale, de surveiller la progression des gains fonctionnels, et d'ajuster les plans de soins si nécessaire. Ce suivi favorise également une transition en douceur vers la vie quotidienne, minimise les risques de complications, et offre un soutien continu pour maintenir et améliorer l'autonomie du patient, contribuant ainsi à une réadaptation durable et à une meilleure qualité de vie.

Questions fréquentes sur les soins de suite et de réadaptation

Combien de temps peut-on séjourner en SSR ?

La loi ne prévoit pas de durée maximale de séjour en SSR. La durée moyenne des séjours d’hospitalisation tous établissements confondus (privés à but lucratif, privés à but non lucratif et privés) est de 37 jours.* 

Quels sont les différents types d’établissements de convalescence ?

Les maisons de repos, maisons de convalescence et SSR sont des établissements publics ou privés qui ont pour principale vocation de permettre aux personnes malades ou opérées de retrouver leur autonomie et se rétablir au mieux grâce à un accompagnement et des soins personnalisés. Si quelques nuances distinguent ces établissements notamment en matière de pathologies prises en charge et thérapies proposées, ces établissements fonctionnent à peu près sur le même principe et proposent des hospitalisations complètes ou des accueils de jour.

Quels types de patients sont accueillis en SSR ?

Les SSR peuvent recevoir des patients de tous âges. Cependant, en France, la moitié des patients en SSR ont 71 ans ou plus et les séjours en hospitalisation complète concernent majoritairement les femmes.**

Ces établissements accueillent une variété de patients en convalescence suite à une opération ou  nécessitant une rééducation fonctionnelle, assurant ainsi une prise en charge adaptée aux besoins de chacun.

*D’après une étude de la Drees portant sur les établissements de soins de suite et de réadaptation, datant de 2020.

** D’après une étude de la Drees sur la même thématique, portant sur l’année 2017.

 

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,4 avec 764 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée