Pourquoi les personnes âgées doivent-elles veiller à leur hygiène buccale ?


Accueil > Santé et bien-être seniors

Catégorie Santé et bien-être seniors
Pourquoi les personnes âgées doivent-elles veiller à leur hygiène buccale ?
Pourquoi les personnes âgées doivent-elles veiller à leur hygiène buccale ?

De nombreuses études se sont penchées sur l’importance pour les personnes âgées de veiller à une bonne hygiène bucco-dentaire et des difficultés que cela peut parfois poser en cas de dépendance. Parmi les conséquences avérées : infections, diabète, dénutrition et même maladies cardiovasculaires et AVC. Quels facteurs favorisent les problèmes bucco-dentaires chez les seniors? Quels sont les risques et les précautions à prendre ? 

 

L’hygiène bucco-dentaire ne concerne pas uniquement les seniors, loin de là. Que ce soit pour des raisons d’esthétique, de sociabilité ou de traitements de multiples affections gênantes et même douloureuses de la bouche, personne ne peut rester indifférent face à un impératif qui concerne chacun de nous de manière  plus ou moins prononcée. Et si le manque d’hygiène et les pathologies bucco-dentaires pouvaient aussi avoir des conséquences bien plus graves et atteindre la santé du reste de notre organisme ? Si, pour les personnes âgées, cette hygiène revêtait d’une importance capitale ? Petit tour d’horizon d’un problème de bouche qui en dit long. 

Les facteurs de risque d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire chez les personnes âgées ?

Chez les personnes âgées, certains facteurs liés principalement à la santé physique, au mode de vie ou à l’âge peuvent favoriser les problèmes bucco-dentaires et entraver la préservation d’une bouche saine. Parmi eux, certaines affections plus fréquentes à partir d’un certain âge, comme une insuffisance salivaire, des inflammations gingivales accrues, des problèmes de déglutition ou le port éventuel de prothèse. La dépendance joue aussi souvent un rôle important, puisque la personne nécessite une aide quotidienne pour tous les gestes nécessaires à une bonne hygiène et qu’il est souvent très compliqué pour un tiers d’y veiller en permanence. Ceci est particulièrement vrai lorsque cette tâche incombe à un proche à domicile et que la personne n’est pas prise en charge par une équipe soignante au sein d’un établissement adapté, pour autant que le personnel soit méticuleux dans la qualité des soins et du suivi apportés. La précarité, la sédentarité ou un manque de vigilance plus fréquent chez les personnes âgées peuvent entraîner une certaine négligence dans les soins dentaires ou les visites de contrôle régulières chez un dentiste qu’il est impératif de faire.

Quelle est l’importance d’une bonne hygiène bucco-dentaire chez les personnes âgées ?

Les professionnels de la santé mettent en garde les proches et  le personnel des établissements sur l’importance de veiller à une hygiène buccale irréprochable chez les personnes âgées. Cela permet de protéger les muqueuses et de veiller au bien-être et au confort de la personne. Mis à part les gênes et désagréments évidents, les professionnels mettent en évidence le fait qu’une mauvaise santé bucco-dentaire, des prothèses inadaptées ou un manque d’hygiène peuvent avoir des conséquences gênantes et parfois même graves comme une mauvaise haleine, des difficultés de mastication, de digestion, de communication, des infections et des risques accrus de fausse route lors des repas. 

Il est important de mettre un accent tout particulier sur l’influence de ces facteurs sur la qualité de l’alimentation de la personne. Des difficultés de mastication entraînent une obligation de modifier le type d’aliments de la personne âgée, ce qui peut  avoir des conséquences importantes sur la quantité et la qualité de ses apports nutritionnels quotidiens et sur sa qualité de vie générale.

La perte de dents, favorisée par une mauvaise hygiène générale et un entretien insuffisant des gencives, altère considérablement la capacité de mastication des personnes âgées. Alors que l’on évalue à 20 le nombre minimal de dents pour préserver une bonne mastication, on estime que chez les personnes de plus de 65 ans ce chiffre varie de 12 à 17 selon les pays et seuls 10% des plus de 75 ans conservent au moins 21 dents naturelles. Une hygiène bucco-dentaire irréprochable, une vigilance dans les soins dentaires à effectuer et un bon suivi peuvent réduire considérablement la perte de dents chez les personnes âgées. Il est important de préciser qu’il ne s’agit en aucun cas d’une fatalité liée à l’âge.

Quel est le lien entre l’état bucco-dentaire et certaines pathologies comme les infections, le diabète et les maladies cardiovasculaires ? 

La cavité buccale étant définie par les médecins comme un réservoir de germes, une bonne hygiène permet de lutter contre leur prolifération mais aussi contre leur propagation dans le reste de l’organisme. Or, ces germes sont plus fréquents chez les personnes âgées du fait notamment d’une diminution de la salive et des difficultés de mastication. Les bactéries ont ensuite tendance à passer dans le sang et à créer des infections. Les personnes âgées sont plus sujettes aux complications et il convient d’être particulièrement vigilant. Affections de la gorge et des poumons peuvent notamment trouver leur origine dans des pathologies bucco-dentaires. Par ailleurs, plusieurs études ont mis en évidence une relation à double sens entre l’état de la bouche et le diabète. Non seulement, les maladies parodontales rendent plus difficiles la prise en charge du diabète, mais les diabétiques auraient trois fois plus de risques de développer une maladie parodontale. 

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire accroît le risque de développer une maladie cardiovasculaire

Plusieurs études ont montré une forte incidence entre le manque d’hygiène bucco-dentaire et les maladies cardiovasculaires. Le fait notamment de se brosser régulièrement et correctement les dents, de faire usage d’un fil dentaire et d’une solution de rinçage permettrait de réduire ces risques de manière prononcée. Un mauvais entretien de la bouche a en effet tendance à engendrer des inflammations chroniques souvent liées aux affections des gencives. Lors de ces études, les indicateurs utilisés ont été notamment le taux de fibrinogène et de protéine C réactive, qui représentent tous deux des marqueurs d’inflammation et de coagulation sanguine favorisant les problèmes cardiovasculaires. On considère à l’heure actuelle une hygiène buccale défectueuses et les affections bucco dentaires comme des facteurs importants de risque de développement de lésions d’athérosclérose et de plusieurs pathologies cardiaques. 

De nouvelles études révèlent un lien entre santé bucco-dentaire et AVC

Lors de deux études récentes pratiquées en Caroline du Sud, c’est, cette fois-ci, le lien entre hygiène buccale, parodontites et AVC qui a été mis en cause. Rappelons que deux facteurs entraînent l’apparition de l’accident vasculaire cérébral : l’accumulation de plaque artérielle et le rétrécissement des vaisseaux  sanguins cérébraux. Au vu du lien établi entre inflammation et athérosclérose, les chercheurs de ces études ont tenté de vérifier si la maladie des gencives pouvait aussi jouer un rôle dans l’athérosclérose des vaisseaux cérébraux.Les résultats de ces études ont révélé une forte corrélation entre les maladies parodontales et  les risques de développer certains types d’AVC. En effet, la première étude a montré que chez les patients atteints d’une maladie des gencives, les AVC dus à l’athérosclérose du cerveau sont deux fois plus fréquents. La seconde étude a confirmé qu’une inflammation des gencives pouvait doubler le risque d’obstruction des artères cérébrales. De prochaines études tenteront de confirmer l’hypothèse que le traitement des maladies des gencives accompagné de la prise en charge d’autres facteurs de risque peut considérablement réduire le risque d’AVC, en diminuant l’accumulation de plaque artérielle et le rétrécissement des vaisseaux sanguins cérébraux. 



Pour des raisons évidentes d’hygiène et de confort, mais également par réel souci de santé, un brossage régulier, des détartrages fréquents et des soins bucco-dentaires adaptés permettent d’éviter de nombreuses complications, notamment dues aux inflammations et aux germes. Veiller à ces exigences permet aux proches, aux concernés et aux équipes soignantes de prendre soin de nos aînés.

 

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,1 avec 793 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée