Des entrées en EHPAD subventionnées par l’ARS Ile-de-France : un exemple suivi par les autres régions.


Accueil > Santé et bien-être seniors

Catégorie Santé et bien-être seniors
Des entrées en EHPAD subventionnées par l’ARS Ile-de-France : un exemple suivi par les autres régions.
Des entrées en EHPAD subventionnées par l’ARS Ile-de-France : un exemple suivi par les autres régions.

Depuis l’activation du plan bleu le 6 mars 2020, l’ARS Ile-de-France a mis au point une plateforme renforts-covid comprenant une série de mesures visant à soutenir l’ensemble des EHPAD de la région. Ces initiatives sont là pour les aider à faire face aux défis de la crise sanitaire liée à  l’épidémie de Covid-19. Ce large plan d’action se compose de plusieurs axes comprenant notamment une aide financière, humaine et matérielle. Après les EHPAD franciliens, ce sont la plupart des autres régions de France qui ont suivi cet exemple. 

 

Une aide jusqu'à 5400 euros pour les entrées en EHPAD

“Les sorties d’hôpital sont organisées sur les territoires des filières gériatriques, mobilisant le SSR, les USLD et les EHPAD. Pour ces derniers, l’ARS élargit la possibilité d’une nouvelle admission en EHPAD pour toutes les personnes âgées en sortie d’hospitalisation sans reste à charge. Il s'agit d'une aide inconditionnelle  pour les familles qui n'est pas soumise à des conditions de revenus. Cette mesure, mise en place pour les sorties d’hospitalisation lorsque le retour à domicile est difficile ou impossible dans l’immédiat, a pour but de fluidifier la filière de soins des personnes âgées hospitalisées et de réduire  la durée de leur hospitalisation. Elle concerne tous les Ehpad sous réserve de places disponibles et prend en charge les frais d’hébergement des résidents pour une durée de 30 jours, renouvelable une fois, soit 60 jours au total. Sur cette période, l'aide atteint les 5400 euros et plusieurs commodités existent pour la suite de l'hébergement. Pour Paris, toute la région Ile-de-France et, plus récemment, sur 9 autres régions, le dispositif est déjà en place et  les conseillers de Retraite Plus peuvent vous aider à récupérer cette aide. Les autres régions devraient s'aligner prochainement et nous serons en mesure de vous informer.

Afin de bénéficier de toutes les aides de votre région, qu’il s’agisse d’une sortie d’hôpital ou non, les conseillers de Retraite Plus se tiennent à votre disposition pour vous informer et trouver l’établissement adapté, quel que soit la spécificité de votre cas. 

Approvisionnement de masques et dépistages massifs dans les Ehpad d’Ile-de-France

 L’ARS compte bien équiper de masques tous les soignants des Ehpad franciliens. Ce plan ambitieux  a pu être mis en place grâce aux dotations nationales de masques renforcées pour ces établissements et à des dotations régionales complémentaires en cas de besoin. En effet, la dotation socle définie par l’Etat  prévoit 500 masques par semaine pour un ehpad de 100 lits. Les groupements hospitaliers de territoires (GHT) assurent la distribution aux EHPAD via Santé Publique France. Quant à elle, l’ARS assure la distribution urgente à partir de son stock issu de dons. Elle comptabilise à l’heure actuelle 500 000 masques supplémentaires, donnés par la région Ile-de-France qu’elle a distribués  depuis la mi-mars.

C’est au total près de 2 millions de masques qui ont été distribués aux EHPAD franciliens depuis cette période. Par ailleurs, les directeurs  généraux des ARS Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie ont également communiqué à Gerontonews l’adoption d’un plan d’action générale simillaire comprenant notamment l'hébergement en Ehpad 100% pris en charge en sortie d'hôpital et la distribution de milliers de masques aux EHPAD.  

Par ailleurs, des dépistages massifs ont été déployés ces dernières semaines, mettant à contribution plusieurs laboratoires publics et privés. Il s’agit pour le moment de tests “virologiques”, ou PCR, qui seront relayés par des techniques sérologiques beaucoup plus rapides, “dès qu’elles auront été validées”. 

Suite à l’annonce du Ministre de la Santé, l’ARS Ile-de-France a mis en place une campagne de dépistage qui a débuté le 7 avril pour permettre de tester progressivement l’entièreté des agents et des résidents des établissements. “Ceci a été possible grâce à la mobilisation des laboratoires publics et privés et en lien avec les acteurs scientifiques”, a précisé l’ARS Ile-de-France, à l’équipe rédactionnelle de Retraite Plus. L’objectif est d’étendre le plus possible dans les établissements sociaux et médico-sociaux la réalisation des PCR pour aider à la mise en œuvre de prises en charge et de prévention adaptées. Le ciblage envisagé pour démarrer l’action portait sur les établissements médico-sociaux les plus touchés, les plus fragiles, par exemple pour certains handicaps, et les plus sensibles.

“ A ce jour, 374 Ehpad ont été testés soit 54% des Ehpad d’Ile-de-France. Cela représente 36 754 tests réalisés, soit 98 par structure en moyenne. “L’objectif est d’avoir testé les 700 Ehpad d’Ile-de-France d’ici le 6 mai”, explique l’ARS . 

 

Le renforcement des ressources médicales et soignantes en Ehpad

 

Le site officiel de l’ARS Ile-de-France précise le détail de ces mesures exceptionnelles destinées à renforcer le suivi des résidents. Elles comprennent le financement du passage à temps plein des médecins coordonnateurs, le financement de renforts médicaux suivant les besoins et pour tous les Ehpad, y compris au-delà de leur plafond d’emploi, ainsi qu’une très grande mobilisation de ressources humaines et notamment des volontaires, des médecins et infirmières libéraux, des personnels médicaux et soignants de l’éducation nationale. “Ce sont des centaines de médecins et de soignants qui sont mis à disposition des EHPAD franciliens pour renforcer le suivi de leurs résidents”, mentionne l’ARS sur son site officiel. 

 

Une assistance permanente à disposition de tous les Ehpad de la région

 

L’ARS Ile-de-France a mis à la disposition des professionnels des Ehpad de chaque territoire  une astreinte gériatrique téléphonique, avec pour missions principales de soutenir les équipes des EHPAD par des conseils individuels téléphoniques ou en télémédecine, de les aider à anticiper les procédures et protocoles nécessaires à la prise en soins des résidents en période épidémique, d’orienter pour une éventuelle hospitalisation dans les différents établissements du territoire sur la base d’un protocole partagé avec le SAMU. 

 

Une ligne téléphonique dédiée a également été ouverte, afin de traiter les questions liées à la fin de vie des résidents pris en charge en hospitalisation à domicile (HAD). Pour les autres résidents, l’accès habituel aux réseaux de soins palliatifs a été étendu avec  un accès  pour les professionnels des Ehpad 24/24 et 7/7.

 

Le site de l’ARS évoque par ailleurs  la mobilisation des ressources territoriales disponibles grâce à une “fiche de territoire” recensant tous les moyens disponibles, une prise de contact régulière de la part des délégations départementales de l’ARS pour vérifier que chaque établissement dispose du soutien et des moyens nécessaires ainsi que la mise en place d’une large action pour la prévention et la réduction du risque infectieux et épidémique. Cette action se décline sous la forme de plusieurs mesures strictes et efficaces : 

 

  1.    Mise en place d’un dispositif de signalements dès le premier cas confirmé en EHPAD ;
  2.    Suivi quotidien par les Directions départementales de l’ARS de tous les établissements, pour détecter et accompagner les situations les plus critiques ;
  3.    Mobilisation en complément depuis le 30 mars de formateurs en hygiène intervenant en appui ; 
  4.    Si nécessaire, accompagnement au sein même des établissements par des infirmier(e)s hygiénistes.

De plus, l’ARS Ile-de-France a distribué plus de 350 tablettes dans les Ehpad de la région afin de permettre un accès généralisé à la télémédecine. 

 

En vue de contrôler le bon fonctionnement de toutes ces initiatives qu’elle a déployées dans le cadre de la plateforme renforts-covid, l’ARS a organisé une veille quotidienne régionale des situations les plus sensibles. Par ailleurs, une  conférence téléphonique bi-hebdomadaire est organisée avec les fédérations représentantes des établissements sociaux et médico-sociaux..

 

Il est important de préciser que, de manière générale, les différentes ARS adaptent et appliquent les directives gouvernementales, selon une stratégie régionale et en fonction des recommandations émises au niveau national. Ainsi, certaines mesures sont prises à l’initiative de l’ARS Ile-de-France, comme ce fut le cas  pour  la création de cette plateforme renforts-covid qui permet de mobiliser des ressources de volontaires, la mise en place d’un questionnaire pour recenser les structures concernées par le COVID et de venir en appui aux établissements, ou encore la mise à disposition de tablettes pour développer la télémédecine.

 

La plateforme renforts-covid a été déployée dans 9 autres régions suite au déploiement par l’ARS Ile-de-France.

 

 

Afin de connaître les modalités des aides et la situation particulière au sein de chaque établissement durant la crise sanitaire du Covid-19, les conseillers de Retraite Plus sont en permanence à la disposition des familles. Ils se tiennent informés en temps réel auprès de plus de 2000 maisons de retraite et EHPAD répartis dans toute la France.  

Numéro Vert gratuit : 0805 14 14 14

 

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée