Pourquoi ne pas s’offrir une psychothérapie après 65 ans ?


Accueil > Blog > Newsletter

Catégorie Newsletter
Pourquoi ne pas s’offrir une psychothérapie après 65 ans ?
Pourquoi ne pas s’offrir une psychothérapie après 65 ans ?

Face aux bouleversements vécus à l’approche grand-âge : maladie, douleur, perte d’un conjoint, perte d’autonomie, solitude et isolement, les personnes âgées se retrouvent souvent démunies. 
La plupart du temps, elles n’ont pas assez de force psychologique pour vivre avec philosophie et sérénité, cette dernière saison de leur vie. Conséquence : la dépression. Et qui les en blâmera ?

Problèmes de santé ou problèmes émotionnels ?

Souvent seules et affaiblies, elles vivent un constant amoindrissement de leurs capacités fonctionnelles et cognitives et manquent de moyens pour aborder positivement ce nouvel âge. 
Il leur faut apprendre à vivre seul, se débrouiller avec une modeste retraite et à se déplacer malgré les nouveaux handicaps qui les limitent un peu plus jour après jour. Ajouté à cela, ils ont le sentiment d’être une charge pour leur famille et réfléchissent souvent à l’idée d’intégrer un établissement d’accueil pour personnes âgées. Toutes ces questions cruciales sont au centre de leurs préoccupations. Pourtant, habitués à les entendre parler de leurs soucis de santé, nous en oublions souvent d’être à l’écoute de celles-ci ainsi que des nombreux problèmes émotionnels qui en découlent.

Attention à la dépression nerveuse

Souvent mal reconnue, la dépression nerveuse touchant les personnes âgées est décelée trop tard. C’est malheureusement ce qui explique le taux croissant de suicides chez les seniors. Or c’est une maladie à part entière, qui nécessite un traitement.
Le point positif c’est qu’aujourd’hui, les mentalités et surtout notre façon de percevoir nos proches âgés sont en pleine évolution. Au lieu de les cataloguer tout de suite comme atteintes de sénilité, nous avons appris à reconnaitre les personnes âgées atteintes d’une réelle dépression. 
Une récente étude réalisée aux USA par la National Alliance of Mental Illness a permis de faire le compte de tous les seniors de plus de 65 ans, atteints de dépression. Ils seraient plus de 6,5 millions ! Un constat effrayant qui nous pousse à prendre conscience de la gravité du problème. La solution : déceler les symptômes de dépression le plus tôt possible afin d’orienter la personne âgée vers un psychothérapeute spécialisé dans les problématiques du grand-âge. Il en existe de plus en plus car, contrairement aux idées reçues : il n’est jamais trop tard pour suivre une psychothérapie ! Il paraitrait même que les seniors seraient de très bons candidats à la psychothérapie ainsi qu’à la thérapie comportementale. Cette démarche est d’autant plus importante qu’elle permettra d’éviter l’utilisation trop souvent abusive d’anti dépresseurs aux effets secondaires néfastes surtout s’ils sont pris en même temps que d’autres médicaments. (Augmentation du risque de chutes et de fractures pour les antidépresseurs dits de type ISRS comme le Prozac).

Une psychothérapie : jusqu’à quel âge ?

Qui n’a jamais entendu ces idées reçues : « faire une psychothérapie à mon âge, c’est ridicule ! » ou bien « à quoi bon essayer, pour le temps qu’il me reste à vivre… ». Pourtant, elles ne peuvent pas être plus loin de la réalité. En effet, notre cerveau reste malléable pendant toute notre vie ! Personne ne se fige dans un certain mode de pensée même s’il a atteint un âge avancé. 
Les psychothérapeutes spécialistes des problèmes liés au vieillissement, traitent des personnes âgées de plus de 82 ou 83 ans avec succès : agoraphobie, peur de la maladie et de la mort, baisse de l’estime de soi…une psychothérapie peut donner les outils nécessaires pour se forger une personnalité plus forte. Elle aide également à adopter de nouveaux comportements pour apprendre à se faire de nouveaux amis et à s’organiser une nouvelle vie. Alors pourquoi hésiter et perdre du temps alors qu’il est compté. Au contraire, prendre la décision de faire une psychothérapie à plus de 65 ans, c’est réfléchir sainement. C’est se préparer à vivre cette nouvelle saison de la vie, avec sérénité. 
Que ce soit dans le but de guérir les blessures du passé ou bien pour apprendre à mieux vivre le présent, faire une psychothérapie reste la meilleure façon d’améliorer le bien être de nos seniors, au jour le jour…

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,5 avec 765 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée