Et si on parlait des émotions que suscite en nous la vieillesse ?


Accueil > Blog > Conseils pour maisons de retraite

Catégorie Conseils pour maisons de retraite
Et si on parlait des émotions que suscite en nous la vieillesse ?
Et si on parlait des émotions que suscite en nous la vieillesse ?

La vieillesse suscite de nombreuses émotions parfois contradictoires. Retraite Plus fait le point:

Cette question cruciale pour les familles a été traitée lors de la dernière formation organisée par Retraite Plus et présentée par la psychologue clinicienne Claire Dahan. Retraite Plus a choisi de vous en faire ici un compte-rendu.

Par quoi est générée l'émotion ?

L’émotion est générée par un objet ou un événement (Lazarus, 1991) et comporte plusieurs composantes : la cognition, la physiologie, l’expression motrice, les tendances à l’action, et le sentiment subjectif. L’émotion se distingue de l’affect qui est un sentiment général ; un trait de personnalité ou bien une attitude. L’émotion se distingue de l’humeur (d’intensité faible, d’une durée relativement longue, n’ayant souvent aucun objet particulier, et d’une source antécédente inconnue). En ce qui concerne la vieillesse, les émotions suscitées sont souvent de l'insécurité, de la peur, de la honte, de la pitié, du dégout, ou bien du respect et parfois de l'empathie.

Empathie et contagion émotionnelle 

Carl Rogers, Psychologue humaniste américain, a beaucoup travaillé sur la relation d’aide et est à l’origine du concept d’empathie : « l’empathie c’est la capacité de se mettre à la place de l'autre et de ressentir ses sentiments et ses émotions (...) tout en étant lucide sur le fait que ceci n’est jamais vraiment possible ». L’empathie est une attitude à développer dans les métiers sociaux-médicaux, comme dans toute relation d’aide et d’accompagnement. Il s'agit de la capacité cognitive à se représenter et à comprendre les émotions des autres. Elle demande une certaine capacité d’écoute et une faculté de réagir à la souffrance de l’autre.

La relation d'aide, au coeur des métiers médico-sociaux

La relation d'aide est au cœur des métiers d'assistants sociaux, infirmiers ou auxiliaires de vie. Cette relation d’aide, comme toute relation thérapeutique, est une des formes de relation interpersonnelle ayant pour vocation de favoriser chez l'autre la croissance, la maturité, et une plus grande capacité à affronter la vie, en mobilisant ses propres ressources. A contrario, la contagion émotionnelle correspond au fait de s’approprier les émotions des autres, et de ne pas savoir comment s’en débarrasser, souffrant ainsi des conséquences. C’est ressentir les sentiments de l’autre, sans réussir à prendre du recul. Pour comprendre la différence, on peut se dire que l’empathie, c’est comme se submerger dans l’eau et que la contagion émotionnelle, c’est comme boire un verre d’eau. Dans le premier cas, on le fait pour connaître et comprendre le comportement de ce fluide et dans le second cas, pour qu’il fasse partie de nous. En tout état de cause, en ce qui concerne notre rapport à la vieillesse : « On peut, et on doit, être empathique, sans pour autant souffrir de contagion émotionnelle! »

(Texte extrait de la conférence Retraite Plus donnée par Claire Dahan à Paris).

Si vous êtes un professionnel du médico-social et que vous êtes intéressé à participer à nos prochaines formations et conférences, contactez notre pôle social au : 0805 69 66 31

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,8 avec 784 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée