Canicule : une période difficile pour les personnes âgées et les proches aidants


Accueil > Blog > Actualités

Catégorie Actualités
Canicule : une période difficile pour les personnes âgées et les proches aidants
Canicule : une période difficile pour les personnes âgées et les proches aidants

«Un aidant sur cinq consacre 20 heures par semaine à son rôle d’accompagnateur». C’est ce que révèle une récente étude menée par la BVA et la Fondation April. Soutenir un proche âgé, l’assister dans la vie quotidienne, rester à ses côtés pour lui tenir compagnie… Un rôle délicat et pesant, qui peut avoir un impact direct sur la santé mentale et physique des aidants. En été, ce rôle se complexifie davantage car les dangers de la canicule guettent les personnes vulnérables. Ces bienfaiteurs sont donc sur-sollicités en période estivale. Or, si certains l’ignorent encore, des solutions existent pour soulager les proches aidants et leur permettre de partir en congé, en toute tranquillité.

 

Aidant familial : comment protéger votre proche des risques liés à la canicule ?

Avec l’âge, l’organisme ne parvient plus à réguler comme il se doit la température corporelle. Les personnes âgées ressentent beaucoup moins la sensation de soif et sont donc davantage sujettes aux risques de déshydratation. Lors de leur visite au domicile de leur proche et afin de réduire les dangers liés aux fortes chaleurs, les aidants doivent s’assurer que : 

  • Les pièces de la maison disposent d’un système de ventilation,
  • Les volets sont fermés durant la journée pour éviter que les rayons du soleil ne réchauffent les pièces,
  • La personne âgée a, à portée de main, de quoi s’hydrater (eau, jus de fruit, soupe froide…)
  • Elle porte des vêtements légers, adaptés aux températures estivales.

En période caniculaire, il convient de multiplier les appels téléphoniques et les visites à domicile afin de s’assurer que la personne âgée va bien et lui rappeler quelques règles de base (boire régulièrement même si la sensation de soif ne se fait pas sentir, bien s’alimenter, ne pas sortir aux heures chaudes, rester dans une pièce bien aérée…).

Canicule : les proches aidants sur le qui-vive

La canicule meurtrière de 2003 a marqué les esprits. Cet été là, 15 000 personnes ont perdu la vie à cause de la chaleur. Suite à cet épisode tragique, l’État a mis en place un Plan national canicule visant à prévenir les vagues de chaleur et à protéger les personnes vulnérables, résidant chez eux ou en établissement. Malgré ces mesures de prévention, les épisodes caniculaires provoquent chaque année, des milliers de décès.

Conscients de ces dangers, les aidants redoublent d’effort pour protéger leur proche âgé : ils passent plus de temps auprès d’eux, mettent à leur disposition boissons et repas pour s’assurer qu’ils s’hydratent et se nourrissent correctement… Leur vigilance se fait accrue. Ils guettent les moindres signes de faiblesse, de malaise… 

Pour ces accompagnateurs, l’été est une période critique, source de stress et de fatigue. D’autant que 70% des aidants sont actifs*, ce qui signifie qu’à leur rôle d’aidant familial s’ajoute celui de salarié(e) et parfois celui de conjoint et/ou parent. Dans ce contexte de tension permanente, plus de 30% des aidants affirment que leur situation a un impact négatif sur « leur moral, leur forme physique et la qualité de leur sommeil.»** 

 

Quelles aides pour les proches aidants en période de canicule ?

Bien que les proches aidants ressentent le besoin impérieux de partir en congé pour se reposer et se ressourcer, bon nombre d’entre eux hésitent à franchir le pas. Rongés par un sentiment de culpabilité à l’idée de se séparer de leur proche âgé vieillissant ou dépendant, ne serait-ce que pour quelques jours, ils renoncent parfois à un repos salvateur. Pourtant, sous l’effet du stress et de la fatigue, les relations du couple aidant/aidé peuvent se détériorer.

Prendre du temps pour soi, partir en vacances et se délester d’une charge mentale et émotionnelle trop pesante est donc une nécessité pour l’aidant familial, qui sera alors en mesure de poursuivre son rôle de manière plus sereine et plus efficace.

Parce que les aidants aussi, ont besoin d’aide, de nombreuses solutions de répit existent pour leur permettre de souffler un peu :

  1. S’appuyer sur les professionnels (infirmiers libéraux, aides-soignants, auxiliaires de vie…) qui interviennent régulièrement au domicile de la personne âgée et connaissent bien les risques liés à la canicule ainsi que les mesures préventives à appliquer. 

  2. Faire appel à un service d’aide à domicile (SSAD) pour accompagner la personne âgée dans les actes de la vie quotidienne (préparation des repas, entretien de la maison, travaux ménagers, aide au coucher…) Les aidants peuvent également demander un service de garde de nuit si leur proche a besoin d’une présence à ses côtés durant la nuit.

  3. Inscrire leur proche au registre nominatif des personnes âgées afin de leur permettre de bénéficier du service de surveillance de la commune en période de fortes chaleurs. 

  4. Solliciter des bénévoles relayeurs pour rester temporairement aux côtés de leur proche âgé.

  5. Opter pour l'accueil temporaire au sein d’un établissement de type EHPAD pour un accueil de jour ou un court séjour. Cette solution peut être valable aussi bien pour les aidants souhaitant prendre du temps pour eux en journée et pour ceux voulant prendre quelques jours de vacances. 

  6. Demander un congé proche aidant à son employeur pour cesser temporairement son activité professionnelle et s’occuper de son proche en perte d’autonomie ou dépendant. Ce congé n’est pas rémunéré par l’employeur mais l’aidant peut faire une demande d’AJPA (Allocation Journalière de Proche Aidant) auprès de la CAF pour compenser la perte financière occasionnée par la réduction du temps de travail.

Bon à savoir : Les proches aidants s’occupant d’une personne âgée bénéficiaire de l’APA peuvent obtenir une aide pouvant aller jusqu’à 540 € par an pour financer une solution de répit.

Court séjour en EHPAD : avec Retraite Plus, trouvez la solution idéale en un rien de temps !

Prendre soin de votre proche âgé, c’est aussi prendre soin de vous !

Lorsqu’une pause s’impose, il est important de s’accorder quelques jours de congés bien mérités. Et pour partir l’esprit tranquille, vous pouvez opter pour une solution d’hébergement temporaire en EHPAD pour votre proche âgé en perte d’autonomie ou  dépendant. Au sein de ces structures sécurisées, ils recevront tous les soins et l’attention dont ils ont besoin.

Même s’il peut être difficile de lâcher prise, sachez qu’il existe de nombreuses solutions permettant d'accueillir votre proche âgé en toute sécurité. Les experts en gérontologie de Retraite Plus vous aideront à déterminer l’option la plus adaptée à vos besoins et attentes et à trouver une place en accueil temporaire pour votre proche, même en cas d’urgence. Pour profiter de ce service gratuit pour les familles, composez le Numéro Vert : 0800 941 340. 

 * D’après le baromètre des aidants. BVA/Fondation April - 30.09.22 - ** Idem

Profitez d’un repos bien mérité en toute tranquillité. Votre proche est entre de bonnes mains !

Un conseil ? Des questions ? Contactez-nous !

Quel type de maison recherchez-vous ?

Dans quel département ?

Quel est votre délai d'urgence ?

Coordonnées pour recevoir ma sélection :

Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,2 avec 786 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée