Maison de retraite: favoriser le lien intergénérationnel avec les plus jeunes


Accueil > Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
Maison de retraite: favoriser le lien intergénérationnel avec les plus jeunes
Maison de retraite: favoriser le lien intergénérationnel avec les plus jeunes
Pauline n'est ni meneuse de revue, ni conférencière. Affronter le public et présenter un spectacle n'est pas sa tasse de thé.


Pauline n'est ni meneuse de revue, ni conférencière. Affronter le public et présenter un spectacle n'est pas sa tasse de thé.
Pourtant, contrat réussi sur toute la ligne pour sa prestation de samedi soir au Café du sport d'Uzeste. Dans le cadre des cafés de Pays, Marie-Jo Righetti accueillait Pauline et son association Gueille-ferraille. Celle-ci présentait un travail original intitulé « collectage et diffusion de la pensée oubliée ».


Travail parfaitement bien fait et qui n'a rien à voir avec l'improvisation. Il faut dire que Gueille-ferraille est parfaitement structurée pour réaliser un sauvetage, non pas d'une culture en perdition mais de l'histoire locale tout court.

En complicité avec Béatrice Macias, animatrice auprès des anciens à la maison de retraite de Préchac, et avec le soutien de Hugo et Béatrice, des jeunes volontaires du service civil, Pauline s'ingénie à faire parler ceux et celles qui savent, qui ont vécu.

Des mots simples, des mots du pays, un langage que l'on croit bon d'oublier ou de jeter aux orties. Pauline et Béatrice, Alice et Hugo s'ingénient à sauvegarder cette richesse.

Et c'est bien le fruit, les fruits, de ce sauvetage que Pauline et son équipe ont offert au public en toute simplicité.

La présence d'un agréable trio musical avec, entre autre, Béatrice et son époux Vincent, rehaussait un peu plus la soirée.


Le CD en avant-première


Parmi la cinquantaine de personnes présentes, il ne fallait pas oublier Eliette Léglise, Simone Cardouat et Marthe Suchet, résidantes de la maison de retraite de Préchac, représentantes des vedettes de ce nouveau show.


Le but de cette soirée était double : poursuivre un peu plus cette mise en valeur du lien social en laissant s'ouvrir librement la boîte à souvenirs des anciens, et faire partager le tout aux générations montantes ( c'est-à-dire développer le lien intergénérationnel), pari déjà réussi dans le cadre des bibliothèques (Cazalis et Captieux), des écoles (Préchac) et poursuivre auprès du tout public.

Le deuxième but était de présenter le premier trésor de ce collectage : à savoir un CD savoureux, simple, frais, sans prétention, mais en fait un véritable joyau tant par la qualité de sa réalisation (grâce entre autres au travail de Vincent Macias), que par son contenu.

Difficile de trouver les mots pour transcrire l'émotion, la saveur, les richesses dévoilées : une véritable réussite artistique qui deviendra, pour les personnes qui auront la chance de l'acquérir ou de le découvrir, un joyau que l'on glissera au milieu des albums de familles et du coffre aux souvenirs, car il suffit de se reconnaître habitant de ce Sud Gironde pour se sentir concerné par ce petit joyau.



Source: Sud Ouest

Partagez cet article :

Note de l'article :

4 avec 792 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée