Hausse du prix de l'hébergement en maison de retraite


Accueil > Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
Hausse du prix de l'hébergement en maison de retraite
Hausse du prix de l'hébergement en maison de retraite
A La Couronne, Nersac et Roullet, l'établissement d'hébergement pour personnes âgées a augmenté ses tarifs de 100 € au 1er janvier. Lourd et brutal aux yeux des 70 locataires



Les personnes âgées ne se plaignent pas du tout des services mais s\'inquiètent des augmentations du prix de l\'hébergement • photo Majid Bouzzit


«100 € de plus par mois. C'est peut-être un détail pour vous. Mais pour le compte en banque de ma maman de 93 ans, ça veut dire beaucoup.»

Alain paraphrase avec le sourire une célèbre chanson de Michel Berger mais il l'a un peu mauvaise. En cette période de grand froid, la douloureuse a pris un sérieux coup de chaud au premier janvier pour les locataires en maison de retraite. Les 70 résidents des trois structures d'accueil de cet Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) - réunies en une seule entité juridique - l'ont appris à leurs dépens, les prix ont brusquement augmenté de 7 à 8%.

« En cette période de crise, c'est un coup dur pour nos anciens et ça la fiche mal», peste Alain.


«Ma mère touche une retraite de l'ordre de 900 €. Autant dire que cette somme supplémentaire, ça pèse lourdement, estime Marie-Jeanne Biteaud, la fille de Renée, 95 ans, locataire à La Couronne. Ce sont ceux qui ont des revenus moyens qui sont le plus touchés parce qu'ils ne disposent pas d'aide pour compenser cette hausse», ajoute celle qui, par ailleurs, ne trouve rien à redire sur la qualité de service proposée par la maison de retraite. «Ma mère semble très heureuse là-bas. C'est une maison de retraite au fonctionnement familial ». Marie-Jeanne Biteaud trouve juste que cette hausse est «brutale» et a été annoncée «trop tardivement».

«Nous avons été avertis, par courrier, à la mi-décembre». «Je ne sais pas comment on va faire pour s'en sortir, assure Cécile, petite-fille d'une autre résidente. Pour tenir le coup financièrement sur la durée, il va falloir qu'on se cotise dans la famille».


Du côté de la direction de la maison de retraite, on dit comprendre les inquiétudes des résidents et des familles. Mais on souhaite quand même apporter quelques éclaircissements:

«Lorsque la structure a été créée en 1998, le prix de l'hébergement a été sous-estimé. Il était l'un des moins chers de Charente, assure Florence Lutreau, la directrice. Aujourd'hui, le nouveau prix n'est qu'un réajustement». La responsable tient aussi à rappeler qu'il y a dix ans, il y avait dix-huit agents en équivalents temps pleins pour s'occuper des personnes âgées contre près de quarante-cinq aujourd'hui. Des effectifs en hausse et des services de plus en plus performants, c'est aussi le leitmotiv d'André Bonichon, président du Cias, (le Centre intercommunal d'action sociale) chargé de fédérer les maisons de retraite. «Il y a une hausse sensible du prix, c'est vrai, mais on a créé deux postes d'infirmière, il y a un ergothérapeute, un demi-poste supplémentaire à la cuisine, un nouveau poste de soignant. Et l'année prochaine, un aide-soignant sera recruté et le poste d'animation sera pérennisé», détaille celui qui est aussi maire de Nersac. En 2010, il n'y a aura pas de nouvelle augmentation. Je m'y engage».



Source: Charente libre


Partagez cet article :

Note de l'article :

4,7 avec 769 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée