Le cœur au centre des actions


Accueil > Protection des personnes âgées

Catégorie Protection des personnes âgées
Le cœur au centre des actions
Le cœur au centre des actions
Le 29 septembre dernier, l’OMS  a organisé la journée mondiale du cœur, l’occasion de rappeler que les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de décès dans le monde.

Plus de 17 millions de personnes sont touchées au niveau mondial soit par un accident vasculaire cérébral ou encore par une attaque cardiaque.


« Un monde, une maison, un cœur », c’est le slogan qu’a choisi de retenir la Fédération mondiale du cœur pour communiquer cette année sur l’importance de la famille dans la lutte contre l’impact des maladies cardiovasculaires.

Prévenir avant tout          

Comme pour beaucoup de maladies, la prévention passe par la maîtrise d’une alimentation équilibrée, la participation à des activités sportives saines et l’absence de consommation de tabac.

Pour ce qui est du sport, toute activité n’est pas forcément bonne et il est recommandé d’établir un bilan avant toute chose.

Des manifestations dans plus de 100 pays

A travers le monde, des centaines de réactions ont eu lieu, avec des stands d’information, des activités ludiques sur le thème de la préservation de notre coeur…

Toute une organisation à l’intention du public pour marquer les esprits et faire en sorte de diminuer les risques cardiovasculaires.

Nous savons tous que le danger des maladies cardiovasculaires est très présent dans nos vies et pourtant elles demeurent encore la première cause de mortalité.

La lutte contre cette cause de mortalité ne peut donc cesser…

En France : la Fédération Française de cardiologie mène un combat sans relâche

Selon la Fédération, les arrêts cardiaques tuent plus que les accidents de la route (130 décès par jour, c’est « 10 fois plus de victimes que les accidents de la route » !

Aussi, pour faire diminuer les chiffres et faire prendre conscience au public que les décès ne sont pas une fatalité, de nombreuses manifestations ont lieu en France.

Tout au long de l’année, des réunions d’information sont organisées avec pour thème les maladies cardiovasculaires et aussi mais surtout sur les gestes qui sauvent.

Réagir face à la survenance d’un évènement cardiovasculaire 

Si l’on ne peut pas toujours mesurer l’impact des actions préventives pour éviter les maladies cardiovasculaires, en revanche une politique de communication renforcée sur la connaissance des gestes qui sauvent devrait faire évoluer la situation.

En effet, les arrêts cardiaques surviennent majoritairement en présence de témoins.

Or, on constate qu’une très faible proportion de personnes prodigue les soins nécessaires à la survie.

Les conseils de la Croix Rouge en matière d’arrêt cardiaque

- Avoir le réflexe d’appeler les secours ou de dire à quelqu’un de le faire (le 15, 18 ou le 112 en Europe)

- Faites vous apporter rapidement un défibrillateur automatisé externe ou allez le chercher vous même

- Faites 30 compressions thoracique puis

- Souffler de l’air dans la bouche de la personne (2 insufflations)

- Alterner les compressions et les insufflations

- Ne pas arrêter jusqu’à l’arrivée des secours ou jusqu’à ce que la personne respire normalement

Pour ce qui est du massage cardiaque, il convient surtout de ne pas se tromper dans le positionnement des mains. En effet, la Croix Rouge recommande  de mettre sa main droite à plat au milieu de la poitrine et de poser son autre main au dessus pour appliquer les compressions (2 compressions par seconde).

En aucun il ne faut faire les compressions au niveau inférieur du sternum ou sur les côtes.

Pour le bouche à bouche, il faut incliner la tête de la personne en arrière et soulever son menton.

Mettre une main sur son front, pincer les narines, positionner votre bouche totalement sur la bouche de celle en détresse cardiaque, inspirer et insuffler pendant une seconde.  

Vérifier le mouvement de la poitrine de la personne à l’expiration.

Renouveler calmement l’opération encore une fois avant de procéder aux nouvelles compressions thoraciques (30).

N’oubliez pas que votre détermination et votre acharnement dans la répétition de ce cycle de gestes (compressions/ insufflations) augmentent les chances de survie de la personne.

Vous trouverez sur le site de la Croix Rouge  des explications imagées qui pourront aider à mieux comprendre la pratique de ces gestes.

Enfin, les professionnels en phase directe avec un public à risque pourront saisir l’occasion de la survenance encore toute récente de la journée mondiale du cœur pour relayer au maximum ces informations et aider ainsi à faire chuter les sombres statistiques…

 

 

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,4 avec 786 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée