Occitan parlé en maison de retraite


Accueil > Conseils pour maisons de retraite

Catégorie Conseils pour maisons de retraite
Occitan parlé en maison de retraite
Occitan parlé en maison de retraite
Les personnes âgées sont attachées à tous les repères qui peuvent leur rendre la vie facile et leur éviter une adaptation supplémentaire. Vivre en institution implique déjà pas mal de changements, à savoir partager, échanger, patienter, attendre son tour, accepter la présence de l'autre, comprendre les besoins des autres même s'ils diffèrent de ses propres besoins... Ainsi, s'il existe des possibilités d'alléger ces nouveautés et de rendre le contexte plus agréable et moins nouveau, autant dire que les personnes âgées sont preneuses.



Un des éléments importants dans les maisons de retraite est la communication. Il est très important que les personnes âgées s'expriment et fassent part de leurs opinions. Elles doivent échanger des idées, aussi simples soient-elles, ou même partager des anecdotes, des souvenirs. La parole est curative et elle guérit beaucoup de maux. Encore faut-il se comprendre et que l'échange soit agréable.

Lorsque les personnes âgées ne parlent pas la même langue, il est très compliqué d'instaurer un dialogue, car cela demande beaucoup trop d'efforts de la part des intervenants, qui sont vite découragés par l'ampleur du travail. Il en est de même lorsque les personnes âgées ne partagent pas les mêmes opinions, lorsqu'ils sont issus de milieux opposés et que cela se ressent dans leurs visions des choses. Le dialogue devient alors source d'énervement, de sentiment d'incompréhension, et c'est donc l'occasion de lâcher prise et de se renfermer davantage.



Parallèlement, lorsque la personne âgée est à l'aise, c'est tout gagné. La maison de retraite Les Fougères à Lannemezan s'est rendue compte que lorsqu'on parlait occitan, les personnes âgées participaient aux conversations avec entrain et enthousiasme. Aline, une des pensionnaires de la résidence, avoue avec un large sourire « Car c'est toujours un plaisir d'entendre la langue de mon enfance ».

L'animatrice des lieux, Patricia Castex, constate combien son travail devient plus simple et plus agréable depuis que l'on parle l'occitan dans la maison, « Et pour nous, ces quelques mots permettent d'ouvrir le dialogue ».

Dans certains cas, la langue soigne véritablement. Mme Jeannine Gréco, directrice de la maison de retraite Les Fougères, déclare que « des personnes qui ne parlaient plus se remettent même à parler ». Fière de son initiative, elle s'en vante encore davantage lorsque les professionnels de la santé soutiennent cette méthode, qui selon, eux, a des bienfaits bien plus que sociaux.

Patricia Parry, médecin psychiatre à l'hôpital Marchant de Toulouse, qualifie l'occitan d'un vrai traitement digne de ce nom lorsqu'elle est en contact avec les malades Alzheimer, « Chez les personnes âgées, il arrive un moment où la maladie, effaçant les souvenirs, fait disparaître le français. Or plus les souvenirs sont anciens, mieux ils sont conservés. Certains ne se souviennent donc plus que de l'occitan. L'ayant appris avec ma nounou, cela m'a beaucoup aidé avec mes patients. »

Partagez cet article :

Note de l'article :

4 avec 772 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée