Les nouveaux symptômes du COVID et personnes âgées : quel impact ?


Accueil > Actualités seniors

Catégorie Actualités seniors
Les nouveaux symptômes du COVID et personnes âgées : quel impact ?
Les nouveaux symptômes du COVID et personnes âgées : quel impact ?

Le variant B.Q.1.1., est le nouveau variant du Covid-19, toujours de la famille d’Omicron, comme ses prédécesseurs, ces derniers mois. Il circule actuellement en France et, d’après les scientifiques, pourrait devenir la souche dominante d’ici l’automne prochain. Si l’on a fini par prendre l’habitude de ces variants successifs de Covid-19, le dernier né, le variant B.Q.1.1 semble pour le moins différer de ses congénères. Quelle est sa virulence ? A quels symptômes faut-il s’attendre ? Quel impact a-t-il pour les personnes âgées ? 

 

Quelle est la situation épidémique actuelle en France ?

 

Selon les communiqués de l’OMS, le variant B.Q.1.1. est déjà présent dans 65 pays au monde. Quid de la France ? Alors que l’on a constaté la semaine dernière un ralentissement de la 8ème vague que traverse le pays actuellement, il semblerait que ce nouveau sous-variant d’Omicron gagne du terrain. Une mise à jour du 25 octobre sur le site officiel du gouvernement recense 38 014 cas positifs au Covid-19 par jour, en moyenne en France, soit une baisse d’environ 25% sur une semaine. Au 28 octobre, les nouvelles hospitalisations quotidiennes étaient de 917, une baisse également d’environ 21% en 7 jours et le nombre moyen de nouvelles entrées en soins critiques quotidiennes était de 82, soit 16% de moins sur le même laps de temps. Tous les voyants sont donc au vert. Cependant, une mise en garde y figure également : depuis le 27 octobre, les indicateurs sont à prendre avec précaution puisque certains laboratoires privés ne communiquent plus les résultats de tests de Covid-19. 

 

Virulence, contagiosité : quelles sont les caractéristiques du B.Q.1.1. ?

 

Si, malgré un pic épidémique apparemment dépassé les autorités restent en alerte, c’est pour deux raisons essentielles : le sous-variant B.Q.1.1. se propage rapidement au point que les spécialistes prévoient qu’il devrait être majoritaire en Europe à la mi-novembre et il semble échapper davantage à nos anticorps, qu’il s’agisse de nos défenses naturelles suite à une ou plusieurs infections ou de la vaccination et des rappels. Cela reste pourtant encore à confirmer. 

 

Le sous-variant B.Q.1.1. provoque-t-il de nouveaux symptômes ? 

 

Là encore, l’incertitude demeure. En plus des symptômes désormais connus du covid-19 comme une grande fatigue, de la fièvre, des maux de tête, une toux sèche et dans certains cas la perte du goût et/ou de l’odorat, des symptômes digestifs comme des diarrhées et vomissements ont été dernièrement communiqués concernant davantage cette nouvelle souche. Toutefois, nous manquons à l’heure actuelle d’études à grande échelle qui permettraient de le confirmer. Il s’agirait essentiellement de témoignages de médecins et d’une étude dont les résultats communiqués il y a quelques semaines se basent sur très peu de cas. Il est donc impossible d’affirmer à l’heure actuelle avec certitude que ce nouveau variant occasionnerait des symptômes différents des précédents. 

Notons que les symptômes intestinaux n’étaient déjà par le passé pas complètement étrangers au covid-19 puisque, dans une fiche de la Haute Autorité de Santé (HAS) validée par le Collège le 10 novembre 2021, les troubles digestifs figurent déjà parmi les symptômes prolongés du Covid-19, sans que l’on n’ait plus clairement identifier le mécanisme à l’origine de ces symptômes.

 

Quel est l’impact pour les personnes âgées ?   


A défaut de certitudes, il est difficile d’évaluer l’impact des nouveaux symptômes sur les personnes âgées. Les recommandations pour les personnes âgées demeurent les mêmes qu’auparavant. Apparemment très contagieux, ce nouveau sous-variant B.Q.1.1. implique de rester vigilant et de continuer dans tous les cas le respect des gestes barrières pour se protéger et protéger ses proches. La campagne de vaccination contre la grippe a débuté le 18 octobre pour les personnes éligibles. Il est vivement recommandé aux personnes âgées de se faire vacciner, afin d’éviter la grippe et, pire encore, le cumul de la grippe et du Covid-19. Il est possible de se faire vacciner simultanément contre les deux virus.

Rédaction : Rachel Gaillard
31 octobre 2022

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,1 avec 193 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée