3 choses à savoir sur le PER pour votre retraite


Accueil > Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
3 choses à savoir sur le PER pour votre retraite
3 choses à savoir sur le PER pour votre retraite

La retraite se prépare tout au long de la vie. S’il n’est jamais trop tard pour se constituer un plan d’épargne à ce sujet, il est vivement conseillé de se préparer le plus tôt possible (par exemple entre l’âge de 20 et 25 ans). Voici 3 choses indispensables à savoir sur le PER.

L’existence du PER n’annule pas les contrats d’épargne existants

Le PER (Plan Epargne Retraite) est un produit financier destiné aux particuliers qui souhaitent mettre de l’argent de côté afin de préparer leur retraite. Ce dispositif est officiellement en place depuis le 1er octobre 2019, et remplace un certain nombre d’autres produits de placement comme par exemple le PERP (Plan Epargne Retraite Populaire) et le contrat Madelin qui ne sont plus disponibles depuis le 1er octobre 2020. On distingue actuellement trois types de PER : le PER individuel (ouvert à tous), le PER d’entreprise collectif et le PER d’entreprise obligatoire.

La loi Pacte est à l’origine de ce changement. Celle-ci vise à simplifier l’épargne retraite, en permettant à tous les détenteurs de contrats individuels ou collectifs de tout regrouper au travers d’un seul et unique produit. Si vous êtes vous-même déjà en possession d’un PERP, sachez que l’existence du PER ne met pas un terme à vos contrats d’épargne déjà souscrits. Il vous est toutefois possible de « transférer » vos encours détenus sur un PERP ou un contrat Madelin vers un PER.

L’ouverture d’un PER se fait idéalement plusieurs années avant la retraite

Il n’existe pas de limite d’âge à proprement parler pour ouvrir un PER. Toutefois, étant donné qu’il s’agit d’un contrat sur le long terme et que la retraite est une période incontournable de la vie, il convient d’y réfléchir le plus tôt possible. On estime donc que l’âge idéal pour ouvrir un PER se situe entre 18 et 68 ans, peu importe le statut professionnel du demandeur (1). La plupart des spécialistes estiment que la quarantaine est une période stratégique pour y réfléchir, car jugée relativement stable sur le plan professionnel.

Il est important de rappeler que le PER est un produit « bloqué », ne permettant pas de récupérer l’épargne avant la retraite, à quelques exceptions près nécessitant un déblocage anticipé (accidents de la vie, etc…). L’âge légal de départ à la retraite est actuellement fixé à 62 ans, bien que ce seuil soit susceptible d’augmenter avec les générations successives.

Vous l’aurez compris implicitement : il n’est pas forcément judicieux d’attendre trop longtemps. Un particulier souhaitant ouvrir un PER à quelques années seulement de la retraite devra fournir un effort plus important pour atteindre un supplément de revenu adéquat.

Le PER peut être ouvert auprès de n’importe quel organisme financier

Quand on réfléchit à l’ouverture d’un compte, on pense immédiatement à une banque. Pourtant, l’ouverture d’un Plan d’Epargne Retraite peut se faire auprès de nombreux organismes financiers (assurance, mutuelle, établissement de prévoyance, conseiller patrimonial, etc…). Bien entendu, ces organismes ne proposent pas tous le même niveau de prestations. C’est pourquoi il peut être important de comparer les différentes offres disponibles sur le marché, avant de se lancer dans l’ouverture d’un compte.

Le PER s’avère donc être un produit d’épargne intéressant pour les personnes désireuses de se constituer un capital sur le long terme. Toutefois, d’autres solutions comme l’assurance-vie existent et ont la préférence de nombreux épargnants. En effet, l’épargne de l’assurance-vie reste disponible à tout moment et tout au long de la vie. Le PER, quant à lui, est bloqué jusqu’à l’âge de la retraite.

(1)https://reassurez-moi.fr/guide/per/ouvrir

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée