Bien choisir sa mutuelle santé quand on est senior


Accueil > Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
Bien choisir sa mutuelle santé quand on est senior
Bien choisir sa mutuelle santé quand on est senior

Choisir sa complémentaire santé n’est pas toujours chose aisée. Difficile de s’y retrouver entre le vocabulaire complexe, les garanties inutiles / insuffisantes ou les prix trop bas. Voici quelques conseils pour trouver la complémentaire pour senior la plus adaptée à ses besoins.

 

Comment trouver les meilleures garanties / prix ? 

 L’anticipation des besoins 

Anticiper ses besoins dans un premier temps, c’est s’assurer de souscrire le contrat le plus adapté possible. Que ce soit sur les postes dentaires, optiques ou encore auditifs, il est nécessaire de cibler les dépenses qui risquent de monter rapidement pour augmenter les niveaux de garanties et réduire le reste à charge.

Les mutuelles et complémentaires proposent la plupart du temps 3 niveaux de garanties. Celles-ci vont de la couverture basique (ticket modérateur) à des couvertures plus complètes.

Afin d’être conseillé au mieux, il est possible de passer par un courtier spécialisé en assurance santé. Un courtier a un devoir de conseil, c’est-à-dire qu’il doit veiller aux intérêts de son client et lui trouver les meilleures garanties / prix.

 

Les garanties conseillées aux seniors 

Au fil de l’âge, les besoins évoluent et augmentent. Pour les plus de 50 ans les garanties conseillées sont : dépassements d’honoraires, garanties hospitalières, prothèses dentaires et auditives, médecines douces, garanties hospitalières et cures thermales.

Il faut tout de même savoir faire le tri dans toutes ces garanties. En effet, les cures thermales bien souvent proposées dans les forfaits pour senior font considérablement augmenter le prix des cotisations.

 

Les bons prix et bonnes garanties 

Avec les comparateurs qui fleurissent sur Internet, le bon prix est devenu synonyme de bonne mutuelle ce qui est faux. L’important est d’identifier ses besoins et de comparer les différentes offres sur le marché, pour pouvoir ainsi souscrire en toute tranquillité.

Pour avoir une idée des prix, il ne faut donc pas hésiter à utiliser ces comparateurs

 

Penser au panier « 100 % santé » 

Afin de faciliter l’accès à certains postes fort coûteux, le gouvernement a mis en place la réforme 100 % santé destinée à créer des paniers santé avec un reste à charge de 0 €. Concrètement cela veut dire qu’il est possible de demander sur les postes optiques, auditifs et dentaires certains appareils et prothèses sans reste à charge, c’est-à-dire intégralement remboursés.

Les praticiens sont dans l’obligation de proposer un devis 100 % santé. Si ce n’est pas le cas, il ne faut pas hésiter à en faire la demande.

En conclusion, si certains postes ne sont pas nécessaires, nul besoin de souscrire des garanties élevées.

 

Quels sont les points de vigilance lorsque l’on est senior ? 

La limite d’âge 

Il arrive que l’âge soit un frein à la souscription. En effet, certaines mutuelles n’acceptent pas les adhérents de plus de 70 ans. Dans ces cas-là, le plus simple est de souscrire avant la limite d’âge. Les cotisations augmenteront au fil des ans tout comme les besoins mais le contrat sera renouvelé tacitement chaque année.

 

Les garanties viagères 

Il est possible pour une complémentaire de résilier le contrat d’un assuré si celui-ci génère des remboursements trop élevés. Chez les seniors les traitements médicamenteux et thérapeutiques peuvent dans certains cas être très longs. Certains contrats proposent ce que l’on appelle une garantie viagère qui protège l’assuré et notamment les seniors d’une possible résiliation.

Il ne faut donc pas hésiter à en faire la demande au moment de la souscription avant de signer.

 

Les plafonds et délais de carence 

Certaines mutuelles pratiquent encore des délais de carence. Il s’agit d’une période pendant laquelle l’assuré ne peut prétendre à des remboursements. Elle peut aller de quelques jours à 9 mois et commence à courir le jour de la souscription.

Les postes concernés sont l’optique et le dentaire dont les remboursements peuvent rapidement monter. Heureusement, de moins en moins de couverture impose ce type de délai.

Attention également aux plafonds de remboursements. Ce sont des plafonds imposés par les complémentaires pour le remboursement de certains postes notamment le dentaire. Le prix des appareils et prothèses dentaires peut rapidement chiffrer et pour éviter d’avoir à rembourser de trop grands montants, les mutuelles plafonnent généralement ce type de poste.

 

Attention aux prix trop bas 

Certaines assurances au lancement d’un nouveau produit « cassent » les prix afin de faire souscrire le plus de monde possible. Revers de la médaille, les prix sont rééquilibrés dès l’année suivante afin de rendre le produit rentable.

Il est possible de profiter de ces petits prix, mais il faut bien penser à résilier son contrat une fois les douze premiers mois échus pour éviter de payer trop cher.

 

Souscrire pour deux 

Le tarif moyen des cotisations pour les seniors est de 200 € par mois. Dans le cas d’un couple, les cotisations peuvent ainsi s’élever à 400 € par mois voir plus ce qui est beaucoup.

En souscrivant un contrat pour deux, le montant des cotisations diminue ce qui permet d’alléger les dépenses annuelles et d’avoir un meilleur rapport garantie / prix.

 

 

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée