Les maisons de retraite face à la chaleur


Accueil > Blog > Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
Les maisons de retraite face à la chaleur
Les maisons de retraite face à la chaleur
Depuis samedi, les températures extérieures frôlent les 35°C. Sur le qui-vive depuis le début de l'été, les maisons de retraite ne redoutent pas l'épisode caniculaire. Climatiseurs et brumisateurs fonctionnent à plein régime


Dans les maisons de retraite, la priorité est d'hydrater les résidants, tandis que les services d'urgences (médaillon) sont prêts à accueillir les cas de déshydratation ou d'insolation / Rémy Perrin

34°C à l'extérieur, 27 de l'autre côté de la baie vitrée, côté salle à manger. Ils n'ont pas chaud, ils sont « juste bien ». Les cent dix résidents de la maison de retraite Orpea, à Saint-Priest-en-Jarez, ne se rendent pas compte de la lourdeur du climat.
Une petite victoire pour le personnel de l'établissement. Car derrière, toute l'équipe redouble d'efforts. Leur priorité : « Surtout qu'ils ne se déshydratent pas ». Alors, toutes les astuces sont bonnes pour les faire boire. « On ajoute du sirop à l'eau car la plupart ne veulent pas boire de l'eau nature », explique Nadia Idir, directrice adjointe. Ceux qui refusent catégoriquement sont signalés aux infirmières. Dans les cas les plus graves, elles posent une perfusion le temps que la personne se réhydrate. Et cet été, « nous ne sommes pas encore intervenus », note Audrey Tomezak, une des infirmières de l'établissement.

Dans la salle principale, les brumisateurs sont sortis et les climatiseurs fonctionnent à plein régime. « On les allume dès le matin pour rafraîchir les pièces. Il y en a dans la salle à manger, dans celle d'animation. Et là où il n'y en a pas, on installe des ventilateurs », assure la responsable.
Une fraîcheur parfois trop intense au goût de certains. « Des fois, j'ai un peu froid », avoue un résidant assis dans son fauteuil, près d'un climatiseur. « Ils ont du mal à supporter la climatisation. Ils râlent, alors on la règle à 28°C, pas en dessous », commente la directrice adjointe. Certains résidents descendent même avec une petite veste. « Là, on leur demande de la quitter, il ne faut pas qu'ils soient trop habillés, non plus », ajoute Anna Machter, infirmière.
Même les menus sont adaptés. Ce soir, ce sera soupe froide, viande froide, laitage et fruits. Rien qui pourrait les réchauffer.

Des précautions que toutes les maisons de retraite du département prennent depuis le début de l'été. « On est tenu de suivre le Plan bleu établi par le ministère de la Santé après la canicule de 2003 », précise Nicole Mazard, administrateur de garde à la Maison départementale de Saint-Just-Saint-Rambert. Et ces jours-ci, tous les responsables auront les yeux rivés sur la préfecture. C'est le préfet qui décide de passer au niveau supérieur dans le plan canicule et d'accentuer alors la prévention.

Source: Le Progrès

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,5 avec 761 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée