La curcumine une épice qui aide à lutter contre Alzheimer.


Accueil > Vu sur le Web

Catégorie Vu sur le Web
La curcumine une épice qui aide à lutter contre Alzheimer.
La curcumine une épice qui  aide à lutter contre Alzheimer.
Des études internationales ont montré que la curcumine pouvait contribuer à prevenir le dépôt de plaque amyloide toxique dans le cerveau des malades souffrant de la maladie d'Alzheimer. Les résultats d'une étude menée par l'Université de Linkoping en Suéde, viennent complémenter les précédentes études,  puisque'elles tentent de démontrer ses bienfaits pour la santé.
La curcumine est de la même famille que le gimgembre, La médecine ayurvédique a depuis longtemps reconnu les bienfaits de cette épice, puisqu'elle utilise abondamment cette plante pour ses nombreuses qualités. Le meilleur curcuma se distingue par sa teneur élevée en curcumine.Les bienfaits de la curcumine sont notamment reconnus dans la lutte contre l'arthrite, les problémes de vue, les troubles digestifs et hépatiques. Elle ralentie la croissance tumorale chez les patients du cancer du sein, de la prostate et du colon.Elle protége de l'inflammation et de la dégénérescence cellulaire et aussi de la maladie d'Alzheimer.Mais afin d'assimiler tous les bienfaits phyto-nutritionnels des extraits de rhizome de curcuma, hautement concentrés en curcumine, que contient dont le curcuma, on a découvert qu'en associant de la piperine, les effets bénéfiques et protecteurs de la curcumine sont multipliés par 20. La science moderne a finalement dévoilé les bienfaits de la curcumine pour la santé et plus précisement pour la maladie d'Alzheimer. Les chercheurs de l'Université de Linkoping, ont mené l'étude sur 5 types de mouches génétiquement modifiées. Les chercheurs ont constaté que l'effet de la curcumine sur la durée de vie des mouches semble dépendre de la concentration de curcumine utilisée. Tandis que l'inverse se produit sur des mouches saines, dont l'activité et la durée de vie sont beaucoup moins affectées selon la dose de curcumine . L'étude menée sur la mouche drosophile a démontré que la consommation hebdomadaire de la curcumine contribuerait à retarder la maladie d'Alzheimer, mais ces résultats nécessitent de nouvelles études, tests et recherches afin de pouvoir être affirmatif. Les conclusions de ces études ont été publiées dans la revue PLOSONE du 13 fevrier 2012.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,2 avec 772 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée