Marcelle Narbonne, 113 ans, très satisfaite de ce beau parcours


Accueil > Protection des personnes âgées

Catégorie Protection des personnes âgées
Marcelle Narbonne, 113 ans, très satisfaite de ce beau parcours
Marcelle Narbonne, 113 ans, très satisfaite de ce beau parcours
La nouvelle doyenne des français, réside dans une maison de retraite à Argelès-sur-mer dans les Pyrénées Orientales. Elle y est hébergée depuis une vingtaine d'années, plus ancienne que certains membres du personnel. Autant dire qu'elle en a vu passer !





Marcelle est une personne charmante qui séduit son entourage par sa simplicité et sa spontanéité. Qui aurait cru qu'à 113 ans, il soit encore possible d'avoir des goûts culinaires prononcés ou de préférer une animation à une autre ? Et mieux encore, elle exprime ses goûts et choix d'une façon très claire.

Lorsqu'il se tient une animation musicale au sein de la maison de retraite, Marcelle tape des mains et bat le rythme au son des notes de musique. Bien qu'elle ne parle plus, son aide soignante, Mme Jeanine Doumenjou, la surprend assez souvent à fredonner l'air de sa chanson favorite "Les amants de Saint-Jean".

C'est une personne qui aime la vie et apparemment la vie le lui rend bien, elle l'aime aussi et la gâte de belles années bonus. Mme Doumenjou apprécie son goût de la vie et sa spontanéité "C'est quelqu'un qui ne dérange pas les autres, elle ne se dispute pas". Elle s'émerveille aussi de sa "bonne santé", car "elle ne prend aucun traitement, ne prend pas froid et n'a pas de migraine". "Je ne la vois pas vieillir".

Malgré son âge avancé, Melle Narbonne, fait attention à son apparence. Elle accorde les couleurs de ses tenues, bermuda bordeaux, débardeur rayé dans les mêmes tons.

Elle passe le plus clair de son temps assise dans sa chaise roulante mais elle a encore la possibilité de se lever si on l'y aide. Passionnée de poésie, elle est la preuve vivante que même si le corps s'affaiblit, l'esprit, quant à lui, peut se renforcer.

Ce qui est formidable chez Marcelle Narbonne c'est son optimisme et sa gratitude d'être ce qu'elle est. Elle ne se comporte pas comme toutes les personnes âgées, aigries par la vie, désespérées et n'attendant qu'une chose, rejoindre leurs êtres chers disparus. Marcelle prend ces longues années comme un cadeau et en savoure chaque instant comme s'il était le dernier. Elle profite de la vie, aime déguster des éclairs au chocolat et boire une coupe de champagne lorsque l'occasion se présente à elle.

Elle ne sent pas exceptionnelle par rapport à ses camarades, elle se sent la même avec juste un peu plus d'expérience, Lorsque son aide-soignante lui a annoncé qu'elle détenait le titre de doyen des français, "elle m'a fait signe de la tête qu'elle avait compris". "Mais Mademoiselle Narbonne n'a pas répondu quand je lui ai demandé si elle était contente".

Elle tient à participer aux repas avec les autres pensionnaires. Elle aime le contact de ses amis résidents. Ses repas ne sont en aucun cas différents. Par contre, elle a besoin qu'une personne lui porte la fourchette à la bouche. Ses doigts déformés par l'arthrose, ne peuvent pas attraper un quelconque couvert, qui sont beaucoup trop fins.

Marcelle est née en 1898 et a fait partie des rapatriés d'Algérie en 1962. Elle a été mariée pendant 5 ans de 1917 à 1922, mais son maraiage s'est soldé par un divorce, c'est pourquoi elle préfère qu'on l'appelle Mademoiselle, pour ne garder aucune trace de cet échec.

N'ayant pas eu d'enfants, ses seules visites sont ses neveux et nièces, enfants de son défunt frère. Sa situation familiale délicate lui a valu la mise sous tutelle de l'union départementale des affaires familiales.

Elle est un modèle de bien-être et de simplicité pour tous. Jacqueline Kovacs, une pensionnaire des Capucines, âgée de 88 ans, la vénère "c'est beau de la voir arriver à 113 ans" pourtant elle n'est pas sûre de pouvoir supporter le même chemin, aussi long "je ne suis pas pressée de partir, mais 113 ans je n'en fais pas un objectif".

Son médecin traitant, Mr René Rodriguez, à la retraite depuis plusieurs années, s'émerveille de sa longévité, bien qu'en réfléchissant, il se souvient d'une petite dame récitant des poésies à chaque consultation et faisant preuve d'une hygiène de vie parfaite.

En espérant que notre gagnante ne soit pas détrônée de si tôt.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,5 avec 817 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée