L'organisation au sein des maisons de retraite


Accueil > Protection des personnes âgées

Catégorie Protection des personnes âgées
L'organisation au sein des maisons de retraite
L'organisation au sein des maisons de retraite
Une maison de retraite doit être structurée et organisée dans les moindres détails pour assurer un bon fonctionnement. Ces grands établissements qui hébergent des dizaines, voire des centaines de personnes âgées dépendantes, doivent penser à tout pour offrir un environnement sécurisé et confortable aux pensionnaires.

Les familles qui confient leurs parents, grand-oncles, ou mamies, veulent être sûres de faire le bon choix et de placer leur proche dans une maison de qualité, entre les mains de personnel compétent et chaleureux.

Le placement en maison de retraite ne doit pas être synonyme d'abandon, sinon il sera un échec total. La personne âgée doit sentir que la famille est en contact permanent avec la direction de la maison. Elle doit pouvoir placer une entière confiance dans les membres du personnel, et le vrai défi est relevé lorsque la résidente se sent "chez soi".



Pour optimiser la qualité et le confort d'une résidence, la direction doit penser à chaque détail, chaque étape de la journée du pensionnaire, et la rendre aussi facile et agréable que possible.

Tout d'abord, le directeur doit penser au type de pensionnaires qui sera accueilli dans l'établissement. Si ce sont des personnes à mobilité réduite, ou si ce sont des personnes souffrant de troubles du comportement, des détails pratiques s'imposent.

Si l'établissement est spécialisé pour les malades Alzheimer, il faudra tout faire pour préserver le peu d'autonomie qui leur reste en leur permettant un déplacement facile dans la maison de retraite, par exemple en adoptant un code couleurs pour les murs du couloirs et des espaces communs. Ainsi, la personne âgée pourra se repérer plus facilement et n'aura pas le sentiment de se perdre à chaque déplacement. De plus, ce système permet de stimuler la mémoire, donc on a tout à y gagner.

Aussi, si l'établissement héberge des personnes souffrant de différents types de pathologies, il faudra penser à une tournante pour les heures des repas, les heures et types d'activités, qui peuvent correspondre à un type de personnes, mais pas à tous.

Les repas seront servis en deux temps. Le premier service pour les personnes souffrant de démence et pour qui la tombée de la nuit est synonyme de cauchemar. Ils deviennent très agressifs et ne peuvent plus supporter la moindre proximité.

Enfin, le choix des animations et des activités doit être fait avec une évaluation globale des besoins et sentiments des participants. Une thérapie par l'animal peut aider à la communication, à la condition que les personnes âgées n'aient pas peur des animaux à quatre pattes. La musicothérapie peut aider à l'expression et à l'échange entre participants si les pensionnaires ne souffrent pas de problèmes d'ouïe...

En somme, l'ouverture et le maintien d'une maison de retraite ne relèvent pas du hasard. Tout doit être pensé, réfléchi et calculé.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,9 avec 801 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée