Les escarres: danger


Accueil > Newsletter

Catégorie Newsletter
Les escarres: danger
Les escarres: danger
Selon le docteur Sylvie Debacq- Cazot, médecin coordonnateur en Ehpad, les escarres constituent "un enjeu de santé publique". La population âgée est particulièrement touchée par le phénomène de par sa fragilité physique liée au vieillissement mais aussi par les pathologies invalidantes.


En effet, plus la personne est alitée et plus elle est exposée aux risques de développement des escarres.

Comprendre l'apparition des escarres

La grosse problématique en matière d'escarres c'est que leur apparition manifeste en général des dégâts des muscles et de l'os déjà importants. En effet, les escarres interviennent lorsque les vaisseaux sanguins sont comprimés pendant une longue période parce que la personne ne peut plus bouger et reste en position statique. Les vaisseaux sanguins sont comprimés et n'irriguent plus les tissus ce qui a pour conséquence de nécroser les muscles. Les escarres endommagent donc en profondeur avant qu'il n'y ait une apparition extérieure au niveau de la peau.

Action préventive

Certains patients risquent plus que d'autres de développer des escarres d'où l'importance des pratiques préventives.

Humidité liée à la transpiration ou l'incontinence sphinctérienne, immobilisation prolongée suite notamment à une chute et une fracture du col du fémur, perte des sensations consécutivement à une pathologie neuro-dégénérative peuvent être des facteurs préoccupant. Le diabète peut aussi être un terrain de développement de la pathologie. Par ailleurs, passé 70 ans la peau est fragilisée et plus sensible au développement des escarres.

Il faut donc se montrer particulièrement vigilant auprès d'une patientèle âgée, déjà malade et dépendante. Enfin, la surveillance nutritionnelle des patients ou résidents a aussi toute son importance.

Comment éviter les escarres

L'action la plus efficace contre cette pathologie consiste en la mobilisation de toutes les énergies possibles pour dynamiser la personne, la faire marcher, l'aider à bouger, changer de position autant que faire se peut. Contrairement aux apparences, les massages et frictions ne sont pas recommandés.

L'étude insiste sur les pratiques à adopter pour éviter l'apparition d'escarres telle par exemple l'importance de changer la personne toutes les deux heures en alternant le canapé lit si possible. En règle générale, cela nécessite des moyens humains conséquents. Ceci est d'autant plus difficile lorsque la personne maintenue à domicile ne bénéficie pas de beaucoup d'heures d'aide à domicile, l'aidant familial ne pouvant pas prendre seul cette charge (surtout lorsque l'aidant est une femme).

Guérir dans la dignité

Dans son étude sur les escarres, intitulée "Protocoles de prévention et de traitement des escarres dans les EHPAD", le docteur Debacq-cazot insiste sur l'importance d'aider les personnes âgées à garder de l'estime pour elles- mêmes. Les écoulements liés aux plaies engendrées par les escarres sont très mal vécus par les malades qui se sentent lentement se décomposer.

Ajouté à cela le regard des autres et très vite vivre avec des escarres peut devenir un véritable cauchemar physique et moral. D'où l'importance pour le personnel soignant, malgré la difficulté de la tâche, parfois, d'aider la personne dans cette épreuve avec le plus d'humanité possible.

 

 

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,1 avec 733 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée