Inédit: interview d'Ingrid Westercamp, assistante sociale, philosophe, écrivain, professeur


Accueil > Newsletter

Catégorie Newsletter
Inédit: interview d'Ingrid Westercamp, assistante sociale, philosophe, écrivain, professeur
Inédit: interview d'Ingrid Westercamp, assistante sociale, philosophe, écrivain, professeur
C'est une rencontre humaine des plus passionnantes que celle de Madame Ingrid Westercamp. Nous nous sommes intéressés à son parcours atypique, d'universitaire diplômée de philosophie, d'enseignante et d'assistante sociale devenue, depuis peu, écrivain.


Ingrid Westercamp parle un discours vrai, rempli d'amour et d'humanité, de réflexion profonde sur l'Homme, ce qu'il est et ce vers quoi il tend. Par -delà les paroles philosophiques à un niveau peut être un peu élevé à tout un chacun, Ingrid Westercamp apporte les réponses pratiques aux questions qui nous taraudent sur le vieillissement et accompagne sa pratique quotidienne de cette réflexion.

Forte de ses expériences de terrain, à l'université ou en milieu hospitalier, elle est contactée, il y a un an et demi par les éditions "Les savoirs inédits". L'éditeur s'intéresse à son parcours et le projet d'un livre est lancé. "La promesse de vieillir digne: un choix qui nous regarde", paru tout récemment, nous invite à nous repositionner vis-à-vis de nos aînés et à repenser nos conduites.

L'auteur en parle...

Interrogée sur le sens profond de son livre, Madame Westercamp, aime tout d'abord à dire que c'est "un livre sur la vie, tout simplement". Voici l'essentiel de notre entretien :

Retraite Plus (RP): Madame Westercamp, pouvez - vous nous expliquer votre parcours professionnel et ce qui vous a conduit à écrire ce livre?

Ingrid Westercamp (IW): Après 20 ans d'enseignement, de travail de vie associative avec les personnes âgées; de réflexion philosophique, j'avais envie d'être un peu moins dans le discours et un peu plus dans la relation, dans le passage à l'acte. C'est la raison pour laquelle j'ai choisi de faire une formation d'assistante sociale. Il ne s'agissait pas pour moi d'une reconversion professionnelle. En effet, selon moi, la philosophie n'est pas une réflexion abstraite. Elle n'a de sens que si elle permet d'inspirer nos conduites. Je n'abandonnerai jamais la philosophie, mais je suis arrivée à un moment de ma vie professionnelle et personnelle où je me suis dit que ce n'était pas tout de proclamer les droits de l'Homme, à coup de chartes mais qu'il fallait être dans une relation de proximité et prêcher par l'exemple, passer à l'acte."

RP: Quel est le message que vous avez souhaité faire passer au travers de ce livre?

IW: Les personnes âgées sont vulnérables et les caractéristiques de la vieillesse sont les valeurs inversées de notre société dans laquelle devenir autonome est le maître mot. Nous vivons dans une société d'image où il faut être beau et jeune et ce contexte de jeunisme n'est pas très propice pour installer pleinement nos aînés dans la vieillesse.

Nous pouvons mobiliser plus de moyens, démocratiser l'accueil en famille, permettre un accès moins coûteux aux maisons de retraite...en réalité ma réflexion ne se situe pas aux moyens matériels à mettre en oeuvre. Ce qui m'a intéressée, ce sont les obstacles majeurs à la vieillesse, c'est -à-dire nos idées préconçues.

RP: Que préconisez-vous?

IW: Je pense qu'il y a un vrai travail à faire sur notre construction mentale de la vieillesse qu'on a tendance à infantiliser. Or, une personne dépendante physiquement peut avoir une réflexion sur ses choix.

La plupart du temps, les personnes âgées peinent à se laisser aider et je me suis interrogée sur cette question. En réalité, au-delà de l'angoisse de la mort, la personne âgée a une angoisse très puissante d'être dépréciée à cause de la dépendance. Si on veut atténuer ces craintes, c'est à nous professionnels, enfants de nos parents, de faire le premier pas. C'est ce point essentiel que j'aborde dans la seconde partie du livre. En fait, c'est bien à nous de réformer nos vues, nos représentations et nos conduites.

Le coeur de mon livre se situe dans la réponse à la question: "Qui es-tu toi que je prétends aider?" Si j'ai la prétention d'aider mon prochain, comment être pour être vraiment dans un respect effectif de la personne âgée et non simplement proclamé?

Il faut qu'il y ait une cohérence entre le discours  et les actes qui le traduisent. Pour que les personnes acceptent cette période de leur vie qu'est le vieillissement, c'est à nous de restaurer leur confiance. Par exemple, il y a des façons d'intervenir au domicile ou d'effectuer une toilette. Au lieu d'imposer et d'infantiliser, il faut proposer des choix. Ne pas habiller tout simplement la personne mais l'interroger sur ce qu'elle veut: "Est ce que vous voulez que je vous habille par le haut ou par le bas?"

Ce qu'il y a d'essentiel à percevoir, c'est que la personne est avant tout un être de chair;ce qui se distingue du corps car si le corps est abîmé, la personne reste un être de sentiment. Le respect de la dignité des personnes âgées implique que nous, professionnels, soyons leur porte-voix..."

Tout au long de l'interview, j'ai été subjuguée par la profondeur et la véracité de la réflexion de Madame Westercamp, son niveau élevé. Emportée par ses explications, je me sentais totalement acquise à sa cause: celle du respect de l'autre vieillissant. Nous échangeons un long moment quand, tout à coup, Madame Westercamp est interrompue par une personne âgée. Elle s'arrête un instant et se place immédiatement dans cette proximité concrète dont elle parle. La voici pleine de douceur, de gentillesse et de présence. Elle prend le temps de l'écoute et s'adapte à son prochain. L'interview touche naturellement à sa fin...

De la philosophie à la réalité humaine, il n'y avait qu'un pas à franchir; Madame Westercamp, l'a fait. Allez vite lire "la promesse de vieillir digne: un choix qui nous regarde" et prenez autant de plaisir à rencontrer le monde intérieur et la réflexion d'Ingrid Westercamp, un auteur décidément pas comme les autres.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,7 avec 799 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée