Alzheimer toujours à l’honneur


Accueil > Blog > Infos maisons de retraite

Catégorie Infos maisons de retraite
Alzheimer toujours à l’honneur
Alzheimer toujours à l’honneur
La maladie d’Alzheimer ne cesse pas de préoccuper et pour cause son évolution va croissant  (860 000 cas en France, source AFP) et les diagnostics prévisionnels font froid dans le dos.

Ce qui inquiète c’est finalement de savoir que nous pouvons tous être atteints un jour ou l’autre.

Cela fait véritablement de cette maladie un enjeu de santé nationale.


Dans la semaine du 20 juillet, l’association Alzheimer a tenu sa conférence internationale annuelle.

L’occasion de faire un point sur les éléments scientifiques de la maladie et sur ses perspectives.

Diagnostiquer la maladie

Le problème de la prise en charge des malades d’Alzheimer c’est la difficulté de diagnostiquer celle – ci.

En effet, plus le diagnostic intervient tôt et plus la réaction face à la maladie offrira à la personne âgée des chances complémentaires d’en retarder l’évolution.

Sommes  - nous tous égaux face à la maladie ?

Assurément non à en regarder les facteurs à risques dégagés par les différentes études.

Ainsi, « la dépression, l’obésité, la sédentarité, la dépression »ont été pointés du doigt dans l’apparition et le développement de la maladie.

Plus une personne sera entourée et mieux elle pourra gérer l’évolution de sa maladie.

Amour, patience, exercices de mémoires, la prise en charge de la maladie d’Alzheimer nécessite une organisation spécifique prise en charge avec tout le professionnalisme requis.

Plus la personne aura des moyens financiers, des amis et de la famille pour l’entourer, l’aider et la stimuler et plus ses chances face à la maladie sont optimisées.

Le plan français Alzheimer 2008-2012 mis à l’honneur

Au cours de cette conférence internationale, il a bien sûr été question du plan Alzheimer.

Rappelons que 44 mesures ont été définies pour ce plan qui est global et suivi dans la continuité.

Selon Harry Johns, président de l’association Alzheimer, il représenterait « un modèle pour le monde ».

Traitement Alzheimer : peut-on faire confiance à sa prescription médicale ?

Les médicaments Ebixa aricept, exelon et Reminyl faisaient jusqu’à lors objet d’un remboursement total depuis 2007.

Le gouvernement entendrait revoir la question des remboursements ce qui pose de façon corrélative la question de l’efficacité de ces traitements.

La Haute Autorité de Santé a été chargée d’établir un rapport qui devrait nous éclairer sur la question… et déjà les inquiétudes émergent de la part des professionnels.

Si un retrait de la liste des médicaments remboursés était opéré, cela ne ferait qu’accroître l’inégalité des patients face à la maladie.

En réalité, il semblerait que la question représente un véritable enjeu économique puisque près de 300 000 personnes seraient concernées par des prises médicamenteuses en rapport avec la maladie d’Alzheimer.

Cela correspondrait à une enveloppe de quelques 190 millions d’euros.

Pour certains gériatres, une absence de remboursement de ces médicaments aurait des conséquences désastreuses car en pratique ils améliorent concrètement le quotidien des malades.

Perspectives 

La maladie d’Alzheimer était une des priorités de notre président, Monsieur Nicolas Sarkozy qui demeure sur ses positions avec en outre une vision très internationale de la lutte.

Selon ce dernier, les pays européens doivent « unir leurs forces dans des programmes communs de recherche. »

La lutte contre la maladie se veut une donc résolument ouverte sur l’avenir et tournée vers la complémentarité.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,8 avec 762 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée