Les français refusent l'idée d'une assurance perte autonomie


Accueil > Blog > Droits des personnes âgées

Catégorie Droits des personnes âgées
Les français refusent l'idée d'une assurance perte autonomie
Les français refusent l'idée d'une assurance perte autonomie
La perte d'autonomie est depuis quelques années un risque que les Français ont la crainte d'encourir. En effet, à force d'assister à la maladie d'Alzheimer (parmi les pertes d'autonomie les plus classiques) au travers d'un proche, ou de lire les journaux et l'actualité en se rendant compte de l'ampleur de la dépendance, chacun essaye aujourd'hui de se protéger des risques à venir, du mieux possible. Et cette peur, les compagnies d'assurance s'en sont rendu compte et expriment aujourd'hui le désir de proposer des solutions globales, des sortes de couvertures face à la dépendance moyennant une souscription mensuelle à un contrat.
Mais, pour le moment le dénouement de cette proposition reste à suivre.

Les Français seront-ils affirmatifs face à une "prévoyance dépendance" et donc à un budget supplémentaire à prévoir ?


Voici tout d'abord comment l'opération devrait être envisagée. Il s'agirait d'une campagne informative à laquelle les compagnies d'assurances nationales devraient prêter main forte. Dans quel but ? Rassurer les Français qui d'après l'opinion publique souffriraient d'une crainte : celle de devenir dépendant (49 % de la tranche des 45-75 ans interrogés par le CSA).
Les assureurs de leur côté, rassurent près de cinq millions de personnes dans toute la métropole, cette tranche de population souscrivant une police privée qui leur ouvrira un paravent financier en cas de dépendance.
Pour le reste des habitants, le débat est divisé en deux branches, avec d'une part le parti pris pour une allocation dépendance allouée aux plus nécessiteux seulement (les niveaux de dépendance les plus élevés) ou d'autre part la deuxième catégorie qui prône plus le côté "minimum requis pour tous".
Mais nous en conviendrons, dans les deux cas, la question fait débat, puisque 84 % des personnes sondées, qualifient la question de la dépendance comme une urgence de premier plan.
Enfin, pour répondre à la problématique de départ, les Français sont-ils pour ou contre la souscription à une assurance dépendance (via un assureur privé) ? La réponse est majoritairement et à 57 % des voix : non. Une assurance obligatoire serait perçue comme une contrainte budgétaire, là où des solutions nationales devraient être débloquées. Cependant et par logique de déduction, si 57 % disent non, cela veut aussi dire que 40 % répondent affirmatif à cette proposition faite par les assureurs.
Les hauts responsables des fédérations d'assureurs affirment qu'une création d'une assurance dite "universelle" serait une solution sage pour tous.
Le débat sur le caractère inéluctable de la chose reste pour le moment en suspens.

Pour plus de réponses, il faudra donc se fier à l’avenir.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4 avec 788 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée