Les Français se font des cheveux blancs pour leurs vieux jours


Accueil > Droits des personnes âgées

Catégorie Droits des personnes âgées
Les Français se font des cheveux blancs pour leurs vieux jours
Les Français se font des cheveux blancs pour leurs vieux jours
Les Français seraient-ils soucieux concernant leur dépendance ou les risques qui les exposent à la dépendance ? 56% des sondés considèrent la dépendance comme une de leurs inquiétudes majeures. L’état, de son coté, se demande comment pourvoir à son financement. Un précédent article de la newsletter, rapportait les statistiques d’un autre sondage qui, au contraire, mettait en relief l'attitude positive qu’adoptaient les Français face à leurs vieux jours. Aujourd’hui un autre avis apparaît, car un autre sujet préoccupant se fraye un chemin petit à petit dans l’esprit des Français : la perte d’autonomie.
Une récente étude du conseil économique et social a fait état de la peur que connaissent les Français face au temps qui passe. En effet, les études sont claires, les Français ont peur de vieillir, voire au delà du problème de l'âge, ils ont peur d'être atteints de dépendance ou de devenir sénile.
Ipsos, en charge du sondage, a interrogé un échantillon de 961 personnes de plus de 18 ans et voici les résultats rapportés : 56% d’entre elles affirment ne pas vouloir vieillir dans des conditions de souffrance telles que la dépendance. Si l’on étend le questionnaire à un plus large échantillon ça n’est plus 56, mais bien 88% de la population qui affirme rejoindre l’opinion des plus de 18 ans pour déclarer que : la dépendance fait réellement peur.
Mais les craintes ne se limitent pas seulement à la perte d’autonomie. Beaucoup de Français (29%) craignent de se retrouver dans des conditions financière précaires (retraite trop maigre), et de devoir alors souffrir d’une autre forme de dépendance : la dépendance aux enfants par exemple, être sans le sou et devoir attendre une aide des autres.
Enfin, la peur de se retrouver seul (la crainte la plus humaine) est aussi une source de souci pour les Français qui refusent d'être (pour cause de veuvage par exemple) confrontés aux problèmes du quotidien dans la solitude, sans l’appui et l’écoute d’une tierce personne.
En ce qui concerne les critères qui interviennent dans le domaine du service à la personne 25% des Français mettent l’accent sur l’expérience de l’intervenant médical, apte à prodiguer des soins aussi bien à domicile qu’en résidence médicale.
11% seulement des personnes interrogées choisissent le critère financier comme primordial, le reste préférant la qualité des services à l’argent.
Le gouvernement, grâce à ces études, sait à présent de quel coté oeuvrer. Mis à part le problème de la dépendance et les moyens de la financer, il existe d’autres difficultés qui viennent se greffer.
Notamment, le problème des retraites devra également trouver une issue favorable afin de rassurer les Français qui craignent de finir seuls et dans des conditions précaires.
Le gouvernement devra enfin travailler sur des projets qui donneront à tous les mêmes chances, afin de pouvoir vieillir sur un socle d’égalité. Et pour ceux qui seront malheureusement concernés, leur offrir des moyens pour vivre la dépendance et la combattre.
Source le Figaro

Partagez cet article :

Note de l'article :

4 avec 792 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée