Personnes âgées et Troubles du Comportement


Accueil > Blog > Conseils pour maisons de retraite

Catégorie Conseils pour maisons de retraite
Personnes âgées et Troubles du Comportement
Personnes âgées et Troubles du Comportement

Comment gérer les phénomènes d’inadaptation à l’environnement social que l'on peut observer chez certaines personnes âgées? Peut-on gérer ces symptômes à domicile ou faut-il commencer à penser à un hébergement en maison de retraite pour les faire vivre dans un environnement plus sécurisé?

Des symptômes d’inadaptation à l’environnement social

Les personnes âgées présentent parfois des symptômes d’inadaptation à l’environnement social.
Les manifestations de ces comportements sont assez variées, et sont généralement la conséquence de problèmes très divers. En particulier, ces troubles peuvent venir d’un problème purement somatique, ou des effets de certains médicaments, ou encore des changements d’environnement, ou enfin de la rupture mal vécue avec leur vie active antérieure (retraite et oisiveté subite après une vie bien remplie, solitude brutale due à la perte d'un conjoint,..).

On peut classer les troubles du comportement en deux grandes catégories :

  • les troubles dits « positifs »
  • les troubles dits « négatifs »

Troubles positifs du comportement

Ces troubles ont pour spécificité d’être dérangeants pour l’environnement, la famille proche, toutes les personnes en contact avec la personne âgée. En fait, le terme « positif » signifie une ingérence dans le milieu.
Les manifestations connues de ces types de troubles sont généralement : une grande agressivité, des cris, de l’impatience, de l’agitation, voire même de la désinhibition sexuelle.
Tous ces symptômes, particulièrement difficiles à vivre pour l’environnement, sont de ceux qui doivent déclencher la décision de l'entrée en maison de retraite.

Troubles négatifs du comportement

Ces troubles, beaucoup moins dérangeants pour l’environnement que les troubles dits « positifs », se manifestent au contraire par des signes de retrait de la vie sociale : tristesse, apathie, refus de s’alimenter, etc.
Ces manifestations plutôt bien tolérées par l’environnement n’en demeurent pas moins des modalités anormales, qui traduisent de réels troubles. A ce stade, le maintien à domicile peut encore être envisagé à conditions de prendre certaines mesures.
Que faire ? Les aidants (tant le personnel soignant que la famille) doivent prendre en compte la situation, par une grande écoute et des solutions à long terme. néammoins, il n’existe pas de solution miracle à ce type de troubles, tant médicamenteuses que purement psychologiques. c'est pourquoi, à long terme, ces personnes âgées doivront être suivies dans des services ou des maisons de retraite adaptés à ce type de troubles. 

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,7 avec 775 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée