Quelques chiffres clés à connaître sur les maisons de retraite


Accueil > APA et aides financières

Catégorie APA et aides financières
Quelques chiffres clés à connaître sur les maisons de retraite
Quelques chiffres clés à connaître sur les maisons de retraite
Dans cet article, tout ce qu'il faut savoir sur les maisons de retraite ainsi que les chiffres clés concernant les personnes âgées dépendantes en France.


Plus de 1,2 million de Français a plus de 85 ans. Ils seront 1 million de plus dans dix ans.
Un Français sur trois aurait un proche dépendant.
10 % des plus de 80 ans sont dépendants, 18 % des plus de 85 ans et 30 % des plus de 90 ans. En 2040, le nombre de personnes âgées dépendantes atteindra 1,2 million.

900 000 personnes ont une maladie dégénérative du cerveau (type Alzhei,er etc).
700 000 personnes vivent en institution, dans 8 000 établissements médicalisés et 2 000 foyers non médicalisés. On compte notamment les maisons de retraite privées et publiques.
20 % à 30 % plus chers. Coût supplémentaire des tarifs du privé par rapport aux établissements publics ou associatifs. En moyenne, les familles s’acquittent de 2 220 € par mois.
1 sur 1 : ratio soignant/résident d’encadrement idéal en maison de retraite. Or ce taux n’est que de 0,24 (ou de 0,62 si l’on tient compte du personnel soignant).

Aides: ce qu'il faut savoir

Des prix très variables. En fonction des établissements et des départements, le prix des chambres et des soins médicaux varie. Ainsi à Paris, le prix d’une chambre peut varier de 216 € la nuit dans un établissement du XVIème à 67,78 € dans une résidence du VIème . En province, les prix s’échelonnent entre 40 € et 80 € par jour (frais médicaux compris).

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Destinée à améliorer la prise en charge des personnes âgées dépendantes, l’APA ne tient pas compte des conditions de ressources, sauf pour en fixer le montant (ticket modérateur). En maison de retraite, l’APA permet de financer le tarif dépendance de l’établissement. La demande doit se faire auprès du département ou du centre communal d’action sociale (CCAS) de la mairie du lieu de résidence du retraité. Son montant est fonction du niveau de dépendance. Elle est comprise entre 1 224,63 € et 524,84 € par mois.
L’aide au logement (APL). L’allocation est attribuée en fonction des ressources de la personne hébergée, le coût de l’hébergement et le lieu d’implantation. Elle est attribuée par la Caisse d’allocations familiales (CAF).
Les aides sociales. Pour les personnes âgées ne disposant pas de revenus suffisants pour payer la maison de retraite, le département de résidence peut prendre en charge la somme restant à payer. Les ressources, y compris l’aide potentielle de l’entourage, doivent être inférieures au montant de la dépense prévue (exemple : le prix de journée de l’établissement). Il faut s’adresser au CCAS.
Les aides fiscales. Pour bénéficier d’un abattement de 2 266 € d’impôts, les personnes de plus de 65 ans doivent avoir un revenu net imposable inférieur ou égal à 13 950 €. Pour obtenir une exonération d’impôt sur le revenu, les revenus ne doivent pas excéder 8 270 €. Les personnes aidant une personne dépendante bénéficient aussi de possibles exonérations. Par ailleurs, les personnes âgées en maison de retraite et encore propriétaires de leur ancien logement ont droit à une remise de la taxe d’habitation.

Source: Le Parisien

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée