Prenez un petit café pour lutter contre la Maladie d'Alzheimer


Accueil > Blog > Alzheimer et maisons de retraite

Catégorie Alzheimer et maisons de retraite
Prenez un petit café pour lutter contre la Maladie d'Alzheimer
Prenez un petit café pour lutter contre la Maladie d'Alzheimer

Boire du café pourrait aider à prévenir la Maladie d'Alzheimer! C'est en tout cas ce que démontre une récente étude menée par l'Inserm de Strasbourg.

4 tasses de café par jour pour prévenir la maladie d'Alzheimer

C'est ce que préconisent les chercheurs ayant poursuivi cette étude. d'après eux, il faudrait absorber environ 400 mg de caféine pour avoir une chance de prévenir la survenue de cette maladie qui touche aujourd'hui plus de 4 millions de personnes dans le monde. Si le café est si bénéfique, c'est parce qu'il est très riche en antioxydants naturels qui limitent les dépôts de protéines Tau incriminées dans la maladie d'Alzheimer. En effet, ce sont ces protéines qui sont responsables du ralentissement de la communication entre les cellules nerveuses du cerveau.

Du café pour préserver la mémoire et la santé

Les irréductibles de l’expresso peuvent savourer la bonne nouvelle. Pas moins de 150 études récentes l’attestent: Le café est bon pour la santé, à dose modérée bien sûr… Il permet de tenir en éveil, notamment quand la route est longue. Il donne chaque matin une énergie renouvelée, tasse après tasse, à condition de ne pas en boire plus de trois par jour, et jusqu’à 5 pour les expresso, car contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’expresso contient moins de caféine que le café américain.

Le café  aurait un effet bénéfique dans la prévention des maladies cardiovasculaires, du diabète sucré, des cancers digestifs,de la maladie de Parkinson et même de la maladie d’Alzheimer

Les buveurs de café âgés de 50 à 70 ans, peuvent même espérer vivre plus longtemps, 10% environ, que ceux qui n’en boivent pas. C’est ce qui ressort d’un ensemble de prés de 150 études publiées récemment, portant sur près de 400 000 personnes, et rendues publiques par le très sérieux Institut Américain du cancer. Pour la maladie de Parkinson, les chercheurs semblent formels, c’est bel et bien « la caféine qui agit sur les récepteurs d’adénosine, une molécule régulant l’excitabilité cérébrale. » Tandis que pour le diabète de type 2, le café ou le décaféiné auraient les mêmes effets bénéfiques. Ainsi,Tobias Kurth, chercheur à l’Inserm, précise : « Il est difficile de conclure que le café a vraiment un rôle protecteur, tant qu’on ne connaît pas précisément le mécanisme biologique en cause. »

De son côté, Jean Costentin, professeur de pharmacologie à la faculté de médecine de Rouen,et auteur d’un livre sur café et santé, rappelle que « la caféine en stimulant l’éveil et la vigilance, permet une réduction des accidents de la route. »
Si le café provoque chez les uns, une certaine anxiété, chez d’autres, il apaise. A l’origine de brûlures d’estomac et d’une possible augmentation du cholestérol quand il n’est pas filtré, à cause des lipides présents dans les grains, le café doit être réduit à une tasse par jour chez la femme enceinte, et un peu plus chez la femme ménopausée, en raison du risque d’ostéoporose, fréquent à cette période de la vie.

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,3 avec 789 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée