Qui sont les proches aidants ?


Accueil > Blog > Actualités

Catégorie Actualités
Qui sont les proches aidants ?
Qui sont les proches aidants ?

En association avec l’IPP (Institut des Politiques Publiques), la DREES (Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques) a conduit une étude. Elle porte sur les proches aidants. L’occasion de revenir sur le rôle fondamental des proches aidants dans notre société.

 

Qu’est-ce qu’un proche aidant ?

On appelle proches aidants les individus qui interviennent auprès de proches dépendants sans avoir le statut de professionnel ou de bénévole. En France, ils se comptent par millions et sont particulièrement nombreux à apporter leur soutien à des proches âgés en situation de dépendance. Un proche aidant peut porter assistance à une personne en raison de son âge avancé, d’une situation de handicap ou encore d’une santé dégradée. Souvent rapproché du terme d’aidant familial, le concept de proche aidant va pourtant plus loin. Car un proche aidant peut ne pas être de la même famille que la personne en perte d’autonomie ainsi assistée. Seule une notion de proximité (« proche » aidant) est nécessaire. Un voisin qui fait les courses ou s’occupe régulièrement de la préparation des repas d’un senior peut donc être considéré comme proche aidant. Ceci nous conduit à nous interroger sur la typologie du statut, c’est-à-dire les différentes catégories des proches aidants ?

Quelles sont les différentes catégories de proches aidants ?

Comme défini, le proche aidant est donc quelqu’un qui apporte de manière régulière une aide à un proche en situation de dépendance. En raison de la diversité des situations et des besoins, la DREES a réfléchi à une typologie des proches aidants dans son étude. Il en ressort plusieurs catégories en fonction du niveau de charge, mais aussi en fonction du lien qui unit le proche aidant à la personne dépendante. Bien souvent, c’est chez les conjoints, les enfants et les parents que la charge ressentie est la plus élevée. Un niveau de charge élevé qui affecterait près d’un proche aidant sur quatre en France. À l’inverse, chez les frères et sœurs ainsi que d’autres membres de la famille et de l’entourage (amis, voisins, connaissances, etc.), la charge ressentie est souvent plus faible.

Si cette différenciation reste sujette au débat et à la critique, force est de constater qu’elle témoigne de ressentis réels chez les proches aidants. De manière générale, un conjoint qui vit au quotidien auprès d’un proche âgé en perte d’autonomie aura l’impression de faire plus de sacrifices qu’un voisin ou un parent éloigné. Des sacrifices à prendre au sérieux puisqu’ils sont susceptibles, à terme, d’affecter la santé physique et mentale du proche aidant lui-même voire ses relations avec le proche âgé.

Comment agir aux côtés des proches aidants ?

Dans son étude, la DREES se penche sur le concept fondamental de « charge ressentie » pour les proches aidants. Dans bien des cas, ce ressenti est étroitement lié au nombre d’heures consacrées au proche âgé au quotidien. L’étude fait appel à une modélisation pour répartir les différentes charges ressenties. Dans l’ensemble, les proches aidants semblent réellement éprouver une charge négative. Ils sont plus d’un sur deux à exprimer cette impression (55 %), dont 32 % déclarant au moins deux charges négatives au quotidien.

Cette étude montre la place centrale qu’est amené à occuper le proche aidant dans notre société au cours des décennies à venir. La proposition de loi pour « bâtir la société du bien vieillir » fait de l’accompagnement des personnes âgées une priorité. Les pouvoirs publics ont déjà instauré divers dispositifs dédiés au bien-être des seniors et des proches aidants. En 2023, le lancement d’une stratégie nationale qui complète la démarche « Agir pour les aidants 20202-2022 » devrait proposer de nouvelles actions.

Nos conseils et astuces pour soulager les proches aidants

Quand on prend soin d’un proche âgé au quotidien, la charge peut devenir de plus en plus lourde et épuisante. Il est essentiel de prendre soin de soi en tant que proche aidant. Retraite Plus vous donne ces quelques conseils :

  1. Cherchez du soutien : Vous ne devez pas rester seul. Au contraire, recherchez des groupes de soutien au sein desquels vous pourrez partager vos expériences et obtenir du réconfort. Les professionnels de la santé, psychologues et travailleurs sociaux peuvent également vous fournir une aide précieuse.

  1. Sollicitez l’aide d’autres proches : Famille, amis, ou voisins, peu importe. Il est important de partager la responsabilité de l’assistance, qu’elle soit ponctuelle ou régulière.

  1. Prenez du temps pour vous : Faites des pauses et prenez des vacances. 

  1. Renseignez-vous sur les ressources disponibles : Il existe des services et des programmes dédiés pour vous soutenir.

En tant que proche aidant, il ne faut pas oublier que l’on reste avant tout un être humain avec ses limites. Lorsque la charge ressentie devient trop lourde pour un proche aidant au quotidien, c’est peut-être le signe qu’il est temps de faire appel à des professionnels. Avec une aide à domicile par exemple. Ou encore en organisant un accueil en EHPAD ou en maison de retraite. Retraite Plus vous aide à trouver une place dans un établissement adapté !

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,3 avec 731 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.


Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables


Commentaires :



Vous recherchez un établissement pour votre proche ?

Obtenez les disponibilités & tarifs

Remplissez ce formulaire et recevez
toutes les infos indispensables

Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée