Arthrose de la main : un nouveau médicament prometteur


Accueil > Actualités

Catégorie Actualités
Arthrose de la main : un nouveau médicament prometteur
Arthrose de la main : un nouveau médicament prometteur

L'arthrose de la main est une affection fréquente chez les seniors et particulièrement chez les femmes après la ménopause. Très douloureuse, elle est souvent handicapante et il n’existe pas de traitement efficace à ce jour. Une récente étude menée par des chercheurs de l’Université d’Oxford a permis de montrer les résultats encourageants du Talarozole, une nouvelle molécule pour soigner l’arthrose de la main et testée avec succès sur les animaux. 

L’arthrose touche 50% des plus de 70 ans. Cette maladie articulaire a pour conséquence la destruction du cartilage au niveau des articulations : genoux, mains, pieds, hanches mais également à d’autres endroits du corps. Très douloureuse et gênante au quotidien, l’arthrose représente une cause importante de perte d’autonomie chez les personnes âgées. Les traitements actuels de l’arthrose visent surtout à réduire la douleur et l’inflammation de manière ponctuelle, avec des médicaments à prendre sur du long terme mais qui n’empêchent pas l’évolution de la maladie et la destruction du cartilage. L’étude réalisée par les chercheurs d’Oxford sur le Talarozole apporte ainsi un bon espoir dans la recherche contre l’arthrose. 

 

L’arthrose de la main gênante pour beaucoup de femmes ménopausées

 

On sait aujourd’hui que l’arthrose concerne davantage les femmes que les hommes, pour plusieurs raisons physiologiques. Et l'arthrose des mains n’échappe pas à cette injustice de la nature. En effet, à partir de la ménopause, les niveaux d’estrogènes chutent. Or, selon certains chercheurs, ils aideraient à protéger les articulations et à prévenir l’inflammation. En outre, la ménopause et la pré-ménopause peuvent correspondre à une période de prise de poids chez la femme, ce qui représente un facteur de risque supplémentaire. On a également constaté que la chute d'oestrogènes accroît la sensibilité à la douleur et particulièrement au niveau des articulations. Les femmes ménopausées ont ainsi davantage tendance à souffrir de raideurs et de douleurs articulaires, surtout aux poignets et aux doigts. 

 

Quels sont les résultats de l’étude sur le Talarozole ?

 

L’étude d’Oxford sur le Talarozole s’est faite en deux temps. Elle a tout d’abord permis, à l’aide d’échantillons de patients prélevés lors d’une chirurgie de routine de la main, ainsi que de plusieurs modèles expérimentaux, de mettre en évidence une variante génétique commune aux personnes présentant un facteur de risque important de l’arthrose de la main.Cette caractéristique commune est un niveau particulièrement bas d’une molécule clé appelée acide rétinoïque. Or, le Talarozole est un médicament connu pour faire augmenter l’acide rétinoïque dans l’organisme. Les chercheurs de l’étude ont donc entrepris l’administration de ce médicament à des souris. Les résultats ont été très concluants avec une nette réduction de la dégradation du cartilage et une suppression, après quelques heures à peine, de l’inflammation articulaire chez la souris. Les recherches concernant cette molécule devraient ainsi se poursuivre et un essai clinique sur l’homme est actuellement en cours, afin de confirmer l’efficacité et l’innocuité de cette molécule pour améliorer la prise en charge de l’arthrose. 

 

 Où en est la recherche contre l’arthrose? 

 

Si les résultats de l’étude d’Oxford sont encourageants, ils ne sont de loin pas les seuls en ce qui concerne la recherche contre l’arthrose. Depuis une dizaine d’années, la recherche dans ce domaine a connu un essor considérable et de nombreuses découvertes ont été faites. A l’heure actuelle plusieurs autres molécules sont testées pour tenter de soigner la maladie et de prendre en charge la douleur. En attendant, il est important de concentrer nos efforts sur la prévention. Les médecins sont unanimes sur l’importance de pratiquer une activité physique régulière pour protéger nos articulations. Pour prévenir l’apparition de l’arthrose, il est notamment recommandé d’éviter les mauvaises postures ainsi que les mouvements répétitifs. Réduire le surpoids permet également de diminuer les risques. 

 

Rédaction : Rachel Gaillard
29 décembre 2022

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,9 avec 209 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée