Deux heures de convivialité pour les seniors isolés : une réalité actée par le budget de la sécu


Accueil > Actualités seniors

Catégorie Actualités seniors
Deux heures de convivialité pour les seniors isolés : une réalité actée par le budget de la sécu
Deux heures de convivialité pour les seniors isolés : une réalité actée par le budget de la sécu

La réforme des services à domicile entamée au 1er janvier 2022 va se poursuivre en 2023. Si le PLFSS 2023, débattu actuellement à l'Assemblée nationale, prévoit, dès le 1er janvier 2024,  “deux heures supplémentaires par semaine dédiées à l'accompagnement et au lien social” pour les bénéficiaires de l’APA, il s’agit d’une excellente mesure pour lutter contre l’isolement des seniors mais qui n’a pas attendu cette reconnaissance formelle pour correspondre déjà à une réalité sur le terrain. Associations, communes, appels à bénévoles, ils sont déjà nombreux à offrir un peu de leur temps pour préserver le lien social des personnes âgées isolées.

 

On parle de perte d’autonomie, de maintien à domicile, de moyens techniques pour vieillir chez soi, de soins, d’aménagement du domicile pour davantage de sécurité et de bien d’autres préoccupations concernant les seniors qui restent vivre chez eux. Mais parle-t-on assez de solitude et d’isolement ? De plus en plus, certes. Peut-être depuis les tragiques épisodes liés à la pandémie de Covid et aux mesures de confinement qui n’ont fait qu’agrandir une plaie déjà béante ? Avec des auxiliaires de vie qui venaient de plus en plus rarement, des personnes âgées qui annulaient leurs services de maintien à domicile de peur d’être contaminées et même des proches dont les visites se faisaient de plus en plus rares par précaution. Le Covid n’a pas créé l’isolement des seniors mais il en a peut-être montré l’urgence et accentué les dégâts. Dans son budget prévisionnel de 2023 la sécurité sociale tient compte des personnes âgées et de leurs besoins matériels, certes, mais aussi humains. Cette reconnaissance publique vient couronner et sûrement coordonner des années d’un investissement discret de personnes, professionnels et citoyens, associations et communes qui avaient déjà compris cette urgence. Des personnes atteintes d’Alzheimer dont l’aidant, souvent surchargé et épuisé, n’a pas toujours le temps d’emmener en promenade, des personnes âgées chez elles qui ont peut-être la capacité d’effectuer seules les gestes du quotidien mais qui n’ont pas vu de nouveaux visages pendant des semaines, des fois davantage, celles qui n’ont personne à qui parler et se retrouvent seules après le décès de leur conjoint. Les situations de solitude et d’isolement des personnes âgées ne manquent pas hélas. 

 

Une sortie et une heure de lecture peuvent tout changer pour une personne âgée isolée

 

Il existe certes de nombreuses sociétés d’aides à domicile qui proposent aux seniors des heures de ménage, de repassage, de livraison des courses, de portage des repas et bien d’autres services essentiels à un âge où l’on n'a souvent plus la force d’accomplir toutes ces tâches, moyennant rémunération évidemment. Certaines aides comme l’APA peuvent aider à couvrir les frais engagés pour des services à domicile. Mais lorsque les aides sont limitées, on va forcément à l’essentiel. Rares sont les personnes âgées qui font appel à une aide à domicile pour un peu de lecture ou pour…discuter, même si certaines sociétés proposent des visites ou des appels de convivialité dans leurs packs de services proposés. Encore faut-il que ce besoin soit reconnu pour être remboursé. Dès à présent, il semble avoir été reconnu. Les “deux heures supplémentaires” prévues dans le budget de la sécurité sociale semblent le prouver. Et personne ne pourra le contester. Les nombreux bénévoles sur le terrain peuvent l’attester. Ils témoignent même des effets bénéfiques, parfois au-delà de leurs attentes, d’une promenade organisée, d’un peu de shopping, d’une heure de compagnie, d’un peu de lecture, enfin de toute forme de sociabilité qui nous paraît tellement évidente et fait parfois cruellement défaut.

 

Associations et communes se mobilisent contre l’isolement des personnes âgées

 

“Lutter contre l’isolement”, c’est le défi que plusieurs associations et communes ont décidé de relever. Mais les objectifs sont souvent multiples. A l’image des services proposés sur le site officiel de la commune de Villenave d’Ornon, on retient notamment la volonté de renforcer les liens intergénérationnels, de permettre à nos aînés de retrouver une utilité sociale en offrant des services de convivialité assurés par des bénévoles sous la forme notamment de temps de discussion et d’échanges, de jeux de société, de lectures à voix haute, de partage de repas et de promenades selon les capacités de la personne âgée. Depuis le mois de février 2020 le C.I.A.S du Pays des Herbiers inclut dans ses services des visites de convivialité organisées au domicile des personnes âgées et isolées, afin de lutter contre la solitude. Pour ce faire, il avait alors lancé un appel à bénévoles. Cette communauté de communes compte, en effet, 8900 habitants qui ont plus de 60 ans, soit 31% de sa population. A l’origine de cette initiative du C.I.C.S du Pays des Herbiers, la prise de conscience de l’enjeu majeur d’un isolement des personnes âgées souvent dû à l’éloignement des enfants, à la perte du conjoint ou à la survenue de problèmes médicaux qui empêchent la personne de se déplacer. Une prise de conscience avec des chiffres à l’appui :  selon une enquête  réalisée en 2017 par le Pays des Herbiers, “55% des personnes de plus de 65 ans se sentent seules et disent manquer de visites ou de loisirs. Certains seniors reçoivent des nouvelles de leurs proches quelques fois seulement dans l’année.”

Il existe certainement d'autres initiatives motivées par les mêmes constats et permettant par-ci par là de soulager le moral de nos chers aînés et de leur rendre un droit à la sociabilité si vital pour tout être humain. Les deux heures de convivialité reconnues dans le nouveau budget de la sécurité sociale représentent le début d'une belle initiative qui, on l'espère, sera suivie de bien d'autres sur tout le territoire français, afin de remédier à ces terribles épreuves que sont la solitude et l'isolement qu'affrontent nos aînés souvent en silence. 

 

Rédaction : Rachel Gaillard
25 octobre 2022

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,8 avec 220 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :

mandon yvonne 22/11/2022 11:10
dommage que cette démarche ne concerne à nouveau que certains bénéficaires d'aides sociales, alors que cette situation concerne l'ensembe des personnes agées isolées !!! (rien à voir avec les revenus.....)
Rachel Gaillard 22/11/2022 11:20
Oui, vous avez parfaitement raison. Cependant, heureusement que certains C.I.A.S et associations le proposent sans distinction d'aides financières et bénévolement.



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée