Plan de veille saisonnière déclenché


Accueil > Conseils pour maisons de retraite

Catégorie Conseils pour maisons de retraite
Plan de veille saisonnière déclenché
Plan de veille saisonnière déclenché
Comme chaque année, à l'approche des mois d'été, le Ministère de la Santé est particulièrement aux aguets quant à la canicule. Après la catastrophe d'il y a quelques années, où des milliers de personnes fragilisées, sont décédées à cause d'un manque de préparation aux grosses chaleurs, depuis les autorités préfèrent être trop prudents que pas assez.

Traumatisés par les années 2003 et 2006, les esprits sont encore marqués par ce scénario étouffant et atroce. Pour ne pas que l'histoire se répète, des précautions sont prises.





Depuis le 1er Juin, le plan de veille saisonnière a été déclenché par Xavier Bertrand, ministre de la Santé et Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé. Ce dispositif est mis en place pour les trois mois les plus chauds de l'année et est généralement désactivé le 31 Août, sauf dans des cas extrêmes.

Le but d'un tel plan est d'éviter les catastrophes ou plutôt de les anticiper au mieux. Il faut tout d'abord mettre en place une protection particulière pour les personnes fragilisées hébergées en institutions, telles que les personnes âgées des maisons de retraite ou les personnes handicapées des établissements spécialisés.

Il faut également procéder à un repérage de chaque individu "à risque" seul ou isolé. Ces personnes courent un véritable danger dans une telle situation car elles n'ont personne à proximité qui peut les aider ou leur porter secours si besoin est. A l'inverse, les personnes hébergées en institutions bénéficient d'un soutien 24h sur 24. Le personnel, plus vigilent que jamais, reste sur ses gardes en permanence et veille au bien-être de chaque pensionnaire.

Ainsi, le plan national de veille saisonnière permet de mettre en place des dispositifs de protection pour les personnes fragilisées et directement exposées aux dangers que véhicule la canicule.

Entre autres dispositifs, un numéro vert gratuit a été activé afin de permettre à tout un chacun de demander des conseils, de poser des questions sur d'éventuels cas qui se présenteraient à eux. Une équipe de professionnels répond à ce numéro  0 800 06 66 66 afin de donner un service d'information et de communication.

"A l’occasion de ce déclenchement du niveau de veille saisonnière, et bien qu’aucun épisode majeur de canicule n’ait été constaté depuis 2006 (hormis deux épisodes assez brefs en 2009 et en 2010), il est indispensable de rester mobilisé pour assurer efficacement la prévention et la gestion sanitaire de la période estivale, et de renforcer encore la solidarité entre les générations, principe majeur de ce plan » explique le ministre.

 En situation de chaleur, le corps devrait se réchauffer automatiquement, mais le système de transpiration permet de réguler la température corporelle et de la maintenir à 37 degrés. Il y a, alors deux types de dangers qui surviennent, dans le cas d'un mauvais fonctionnement.

Les adultes, les bébés et enfants se confrontent à un risque de déshydratation, s'ils ne boivent pas suffisamment pour remplacer l'eau "évaporée". Et les personnes âgées se confrontent à un risque d'hyperthermie, si elles ne transpirent pas assez, auquel cas la température du corps serait beaucoup trop élevée.

Ainsi, des gestes essentiels sont à adopter, que la personne soit hébergée en maison de retraite ou qu'elle soit maintenue à domicile.

La personne "à risque" doit se rafraîchir autant que possible (gants mouillés sur le visage, dans le cou, brumisateur d'eau froide, porter des vêtements légers, préférer des endroits climatisés pour y passer le plus de temps), elle doit également boire 1.5 litre d'eau par jour. S'il est difficile pour la personne de consommer une telle quantité d'eau, elle pourra manger des aliments qui contiennent beaucoup d'eau, comme le concombre, la pastèque... Enfin, la personne âgée doit veiller à s'alimenter correctement pour ne pas tomber dans l'hyponatrémie, qui entraînerait des troubles tels que les nausées, les vomissements, les convulsions...

En souhaitant à tous nos aînés un été sain et sauf !

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,1 avec 773 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée