Au fil de l'actualité : le Coronavirus et les personnes âgées


Accueil > Santé seniors

Suivez l'actualité sur le Coronavirus, l'évolution des directives gouvernementales, les symptômes, les enjeux pour les personnes âgées et les entrées en EHPAD.     

Comment trouver une maison de retraite en urgence?

Vous êtes à la recherche d’un EHPAD ou d’une résidence senior en urgence? 

Retraite Plus peut vous trouver une solution.

 Le maintien à domicile des personnes âgées peut s’avérer difficile à gérer lorsque les auxiliaires de vie et les aides-soignants ne peuvent plus se rendre dans les foyers. Les exigences du confinement sont strictes mais indispensables. Cette solution - quoique drastique - reste la seule efficace dans le cas de l’épidémie de Coronavirus car elle permet d’éviter la circulation du virus entre les personnes. Cette situation entraîne un isolement de la personne âgée qui n’a souvent pas la capacité de prendre soin ni de son hygiène personnelle ni de l’entretien de son intérieur.

L’entrée en maison de retraite - EHPAD ou résidence séniors - constitue une bonne solution pour vivre dans un espace sécurisé et lutter contre l’isolement. En effet, les établissements d’hébergement pour personnes âgées sont réglementés. Ils doivent donc respecter des restrictions renforcées de visites du fait de la vulnérabilité particulière des publics concernés. 

Aujourd’hui, tous les établissements n’acceptent pas de nouvelles entrées de personnes âgées. Or chez Retraite Plus, les conseillers sont à même de vous indiquer un liste d’établissements avec des places disponibles dans chaque région. 

En effet, leurs services sont capables de vous informer en temps réel des établissements encore ouverts aux admissions. Ils pourront vous indiquer les mesures mises en place par les résidences pour renforcer la sécurité sanitaire. Nos conseillers vous aident à faire le point sur votre situation : secteur géographique, type de séjour, budget, niveau d’autonomie… Nous vous rappelons que notre service est entièrement gratuit.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez nous contacter au 0805 14 14 14

 

Les pistes de traitements du coronavirus : des avis partagés

Posté le 27/03/2020 

Le monde attend avec impatience le remède efficace contre le coronavirus. Le coeur battant, on guette le jour où l’on annoncera officiellement que nous avons eu raison du COVID-19 qui sème la terreur et nous enferme chez nous. Dans l’intervalle, le flou demeure. Entre des essais cliniques officiels et effectués dans des règles urgentes de l’art et les médecins de terrain qui font face à “un état de guerre”, une réponse à deux vitesse crée la polémique et partage l’opinion publique. Quels sont les traitements en cours et ont-ils des chances de fonctionner ? 

Une lueur d’espoir a vu le jour. En un temps record, toutes les capacités matérielles, financières et humaines ont été mobilisées dans différents pays au service d’une course contre la montre pour stopper la pandémie de coronavirus. Même si, malgré la rumeur, nous ne possédons pas encore de remède miracle au coronavirus, la recherche semble être en bonne voie. Grâce à l’expérience chinoise notamment, plusieurs pistes ont émergé. Afin de les tester, l‘OMS a lancé un modèle de protocole, l’essai clinique Discovery qui a débuté le 22 mars, encourageant plusieurs  pays européens à se l’approprier, afin d’obtenir des résultats concluants le plus rapidement possible. En France, les essais coordonnés notamment par l’INSERM ont débuté à l’hôpital Bichat de Paris et au CHU de Lyon. Lors d’une conférence de presse du 23 mars dernier, le professeur Ader, médecin-chercheur dans le service des Maladies Infectieuses de l’hôpital de la Croix-Rousse de Lyon et en charge du recrutement des patients pour cet essai , explique, en compagnie du professeur Bruno Lina, le détail du protocole, les molécules testées et le déroulement de l’essai. 

Qu’est-ce que l’essai Discovery ? 

L’essai Discovery regroupe ainsi quatre molécules testés sur 800 patients en France et 3200 au total répartis sur plusieurs pays européens. Chaque molécule est choisie pour chaque patient de manière aléatoire selon une randomisation informatique.

Lire la suite 

 

Booster nos défenses immunitaires pour lutter contre le coronavirus

Posté le 23/03/2020

Tandis que le monde est en ébullition à cause du Coronavirus et que science et médecine livrent un combat acharné pour trouver traitements et vaccins, la population est confinée et se sent impuissante. Pourtant, respecter scrupuleusement les mesures de sécurité, rester chez soi et adopter les bons réflexes pour renforcer ses défenses immunitaires peuvent considérablement changer la donne. Dans un contexte tourmenté, il est impératif de garder le moral, de penser à soi et aux autres. 

A chacun sa façon de réagir face au coronavirus

Depuis le 24 janvier dernier que la pandémie de coronavirus se propage en France, nous en avons fait  hélas une triste expérience. Des informations recueillies et regroupées d’un cas à l’autre, un fonctionnement plus ou moins esquissé, d’un pays à l’autre, mais toujours aucune règle pour ce virus qui continue d’avoir une longueur d’avance sur les Français comme sur les autres. Les autorités sanitaires et gouvernementales clament à l’unisson leur espoir principal pour le moment : un confinement respecté à la lettre afin d’inverser la courbe à l'image de la Chine et de la Corée du Sud où les cas diminuent. Au final, si chacun est confiné chez soi, pourtant, personne n’est logée à la même enseigne face à un virus qui met en exergue la différence. Différences de symptômes, parfois absents, parfois violents, différences de délais d’incubation, différences face au rétablissement. Chacun lutte avec les outils qu’il a reçus. A chacun de tout faire pour préserver son capital santé et renforcer ses défenses immunitaires.

 Lire la suite

  

Une étude scientifique confirme le choix des 14 jours de quarantaine imposés pour le coronavirus

Posté le 22/03/2020

Depuis le début de l’épidémie, les consignes de sécurité prévoient 14 jours de quarantaine “en comptant large”pour éviter tout risque de contamination au coronavirus*. Tandis que certaines sources évoquent un délai d'incubation qui pourrait être plus long ou parfois bien plus court, une récente étude scientifique vient valider le choix de 14 jours en apportant de nouveaux éclairages sur la période d’incubation. Rappelons qu'elle se définit par le délai entre l’infection par le virus et l’apparition des premiers symptômes. Tandis que l’on enjoignait déjà la population à une certaine prudence au vu de symptômes pouvant passer inaperçus, cette étude proposée dans les Annals of Internal Medicine et reprise dans le New England Journal of Medicine Journal Watch, permet de montrer que de nombreuses personnes touchées par le virus développent les symptômes dans les 11 à 12 jours après avoir été contaminées et, au maximum, dans les 14 jours. 

En effet, lors de cette étude, les dossiers de 181 patients  âgés en moyenne de 44,5 ans ont été étudiés par les chercheurs. Les résultats ont mis en évidence un délai d’incubation moyen d’environ 5 jours et très rarement avant le 3ème jour. Par ailleurs, il est intéressant de constater que 97,5 % des personnes infectées ont développé les symptômes au plus tard entre le 11ème et le 12ème jour. Le taux de cas estimé après le délai de 14 jours est quasiment insignifiant.

D'après cette étude, la période de quarantaine fixée a priori par les autorités sanitaires correspondrait ainsi à la durée maximale pour développer les symptômes du coronavirus. 

Cependant, il convient d'émettre une réserve conséquente. Les personnes asymptomatiques n'ont pas été incluses dans ces constats alors qu'elles peuvent transmettre le virus sans avoir développé le moindre symptôme ou de manière très légère. 

Rappelons qu’il est fondamental de respecter les consignes officielles, qu’il s’agisse du confinement, des règles de sécurité ou d’hygiène.  

*SRAS-CoV-2, le virus qui cause COVID-19

Source : Santé Log, la communauté des professionnels de santé, 21 mars 2020

  

Comment sont encadrées les nouvelles admissions en EHPAD durant l'épidémie ?

 

Posté le 18/03/2020 

La situation évoluant au jour le jour, elle exige de nous une adaptation constante et un suivi actif du fil de l’actualité. Tandis que le gouvernement réduit les mesures de confinement au strict nécessaire, on peut se demander ce qu’il en est des admissions en EHPAD. Quels sont les cas considérés comme urgents ? Quels sont les EHPAD autorisés à accepter les entrées ? Que faire en cas d’insécurité à la maison, d’un proche dépendant ou malade d’Alzheimer ? Pour aider les familles et les aidants, Retraite Plus continue de se tenir informé auprès des établissements. 

Comment tenir compagnie à nos proches confinés en EHPAD ? 

Alors que les visites en EHPAD étaient d’abord soumises à un contrôle et des recommandations d’hygiène strictes, elles se sont vues par la suite restreintes, puis,  annulées, sauf en cas de dérogation exceptionnelle. *C’est ce qui est précisé dans une “foire aux questions” émise le 13 mars par le ministère des solidarités et de la santé à l’intention des professionnels. Selon ces dernières directives, “dans les EHPAD et les USLD, l’intégralité des visites de personnes extérieures à l’établissement est suspendue”.

 Lire la suite

 

Qu'en est-il du maintien à domicile et des EHPAD durant l'épidémie de Coronavirus ?

Posté le 16 mars 2020

Si le virus continue de se répandre en France et dans le monde, nous en apprenons davantage chaque jour. Parmi les mesures adoptées par nos voisins italiens et par la Chine avant eux, le confinement apparaît à l’heure actuelle comme la meilleure façon de freiner la contamination et d’épargner le plus grand nombre. Mais qu’en est-il de nos aînés qui vivent seuls à domicile ? Quelles sont les conséquences d’un isolement déjà problématique pour les personnes âgées ?

La France se dirige vraisemblablement vers des mesures de confinement de plus en plus strictes. Il est évident que la santé de la population et tout particulièrement des personnes à risque comme les plus âgées passe avant tout. C’est la raison pour laquelle il est impératif de respecter scrupuleusement les mesures adoptées par le gouvernement et les recommandations des professionnels de la santé. Hygiène personnelle, lavage fréquent des mains, distance de sécurité entre les personnes, réduction des sorties et des fréquentations doivent continuer de dicter pour le moment nos nouvelles habitudes de vie.

Lire la suite

 

Quelles sont les mesures adoptées par les EHPAD concernant le coronavirus ?

Posté le 8 mars 2020 - Mise à jour du 13 mars 2020

Au vu de la progression du coronavirus et des risques de complication qu’il peut représenter pour les personnes fragilisées et âgées, les directeurs des établissements et EHPAD ont reçu des consignes strictes de sécurité pour protéger les résidents d’une contamination. Ils se mobilisent et témoignent de l’adoption de plusieurs mesures à effet immédiat. En quoi consistent ces mesures ? Quelles en sont les implications sur le quotidien des résidents, des familles et des personnes qui ont prévu d’entrer en maison de retraite ? 

Dans un communiqué diffusé le 11 mars, le gouvernement clarifie de nouvelles mesures pour les établissements. L'intégralité des visites est désormais suspendue au sein des EHPAD et unités de soins de longue durée, et "fortement déconseillées" en résidences services.  Cependant, "des exceptions pourront être décidées (...) pour des cas déterminés par le directeur d’établissement, sur la base des préconisations locales délivrées par l’agence régionale de santé et la préfecture ."

Source : gerontonews.com

Lire la suite

 

Comment faire la différence entre le coronavirus et la grippe ?

Mise à jour du 5 mars 2020 selon les consignes officielles de l'OMS

Les informations concernant le coronavirus évoluent en permanence. Cette mise à jour permet de tenir compte des dernières recommandations de l’OMS. Voici un petit rappel des consignes de sécurité émises par l’Organisation Mondiale de la Santé pour limiter les risques de contracter le virus. 

Le risque principal de contamination par voie aérienne a été confirmé. Le virus passe essentiellement au travers des gouttelettes émises lors de toux et éternuement. Il se propage à une distance d’environ 1 mètre, raison pour laquelle les consignes de sécurité enjoignent à respecter cette distance entre les personnes et à se couvrir le nez et la bouche avec le coude.  

Il est important de se laver fréquemment les mains avec de l’eau savonneuse ou une solution hydroalcoolique, car il existe un risque d’être en contact avec le virus et ensuite de se toucher la bouche ou le nez, ce qui le ferait pénétrer dans l’organisme. 

Les symptômes ressemblent a priori à ceux de la grippe avec toutefois certaines variantes. Une toux plutôt sèche, de la fièvre et des difficultés respiratoires doivent être surveillées de près. 

Même si selon l’OMS le risque de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui ne présente aucun symptôme est très faible, il convient de respecter strictement les consignes de sécurité sans distinction car les symptômes peuvent passer inaperçus chez certaines personnes, les rendant contagieuses sans que l’on s’en rende forcément compte. 

Lire la suite

 

 

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée