Les seniors sont-ils mal préparés à la dépendance ?


Accueil > La tribune des assistantes sociales

Catégorie La tribune des assistantes sociales
Les seniors sont-ils mal préparés à la dépendance ?
Les seniors sont-ils mal préparés à la dépendance ?

Si les seniors expriment une demande croissante de rester vivre à domicile malgré la dépendance, on constate un certain décalage entre cette volonté et leur préparation à une telle situation. C’est du moins ce qu’a permis de mettre en évidence une grande enquête réalisée par Bonjoursenior.fr, auprès de 800 seniors âgés de 65 à 90 ans sur la prise en charge de la perte d’autonomie et les solutions de maintien à domicile.

 

A l’heure des grands débats concernant le maintien à domicile, où l’adaptation du logement au vieillissement s’apparente au “parcours du combattant” et où les prévisions gouvernementales restent encore floues, malgré une volonté de bien faire, il ressort globalement de cette grande enquête réalisée par Bonjour Senior que les seniors n’ont pas une perception adéquate de leurs besoins en termes de nécessité d’aménager leur domicile et de prévoir un budget en conséquence. 

Il apparaît en effet que plus de 72% des seniors n’ont aucune idée du budget à investir pour adapter leur logement. De manière plus générale, Bonjour Senior constate une absence d’anticipation des seniors sur les questions de perte d’autonomie et un manque d’information sur les aides financières pour adapter leur logement comme l’allocation pour l’aménagement de la salle de bain, lancée en 2019 par Action Logement, par exemple, des aides fiscales et autres aides financières de l’Etat. 

 

La majorité des seniors pensent que leur logement est adapté au vieillissement

 

Le manque de préparation des seniors au vieillissement se manifeste dans plusieurs domaines. Il est vrai que l’échantillon de l’étude comprend près de 50 % de moins de 75 ans, ce qui influe sur le degré d’autonomie des personnes sondées. Cependant, on remarque que malgré certaines difficultés évidentes comme des escaliers ou une salle de bain non équipée, 59,25 % des seniors considèrent que leur logement est adapté au vieillissement. Dans les faits pourtant, les constats relevés par Bonjour Senior sont différents : le parc de logements français se révèle encore peu adapté à la perte d’autonomie. Ainsi en 2016, dans sa réflexion suite à l’adoption de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, le Gouvernement relevait que « 6 % seulement des logements sont adaptés à la vie quotidienne de personnes en perte d’autonomie, et 450 000 chutes ont lieu chaque année, dont 62 % à domicile. » Jean Castex dans ses annonces du 23 septembre sur l’autonomie des personnes âgées évalue le nombre de logements à adapter pour le maintien à domicile à 425 000 pour 1,7 millions de personnes. Selon l’enquête, seuls 15 % des sondés estiment que des travaux restent à réaliser pour que leur domicile soit pleinement accessible et 25,75 % déclarent quant à eux que leur logement n’est pas du tout adapté au maintien à domicile.

 

La plupart des seniors ne connaissent pas le budget nécessaire à l’adaptation de leur logement

 

Là encore, les chiffres recueillis par Bonjour Seniors sont très parlants concernant le manque de préparation manifeste des seniors à la question de la dépendance. En effet, pour la majorité des seniors interrogés, la question de la dépendance n’est pas vraiment à l’ordre du jour. Autonomes pour la plupart, cette thématique semble loin de leurs préoccupations. “Pourtant, lorsque l’on souhaite vieillir à domicile, anticiper la question d’une éventuelle perte d’autonomie se révèle primordial.” Par ailleurs, seuls 27,19% d’entre eux se disent prêts à investir et, lorsque c’est le cas, ils sont une majorité à prévoir moins de 2000 euros pour le faire, ce qui est très loin de la réalité du marché. En effet, selon Bonjour Senior qui accompagne gratuitement les seniors dans leur quotidien, “compte tenu des tarifs moyens pour remplacer sa baignoire par une douche sécurisée (environ 5 000 €) par exemple ou pour installer un monte-escalier (de 4 à 8 000 €), les seniors sont très loin du budget moyen nécessaire pour adapter un logement.”

 

Les seniors sont-ils mal informés sur leurs droits et les aides financières

 

“On constate globalement que les seniors manquent d’information sur les aides financières permettant d’adapter le logement”, conclut Bonjour Senior à la lumière des résultats de leur grand sondage. En effet, seuls 54,5% affirment être au courant de l’existence du crédit d’impôt et de la TVA réduite, qui sont pourtant les aides les plus populaires et représentent des aides fiscales accessibles à tous les seniors sans critères de ressources. En effet, certains équipements notamment comme l’installation d’un monte-escalier, d’une plateforme élévatrice ou d’un ascenseur de maison bénéficie d’une TVA réduite à 5,5 % et d’un crédit d’impôt permettant de récupérer 25 % du montant des travaux.

En outre, 52,5 % des seniors savent que les caisses de retraite proposent des subventions pour bien vieillir chez soi. Trop peu sollicitées, ces aides gagnent pourtant à être connues des assurés comme cela a déjà été souligné en 2019 par la Cour des comptes. Seules 48,25 % des personnes interrogées connaissent l’existence des aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Accessibles aux seniors sur critères de ressources pour les logements construits il y a plus de quinze ans, ces aides permettent de financer de 35 à 50 % des travaux permettant d’améliorer l’accessibilité. Les aides dédiées à l’autonomie et au handicap mériteraient également un éclairage. Ainsi, 48,25 % des sondés déclarent connaître l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) et seuls 35,75 %, la PCH (Prestation de Compensation du Handicap). Il semble donc nécessaire de renforcer l’information des personnes âgées sur ces dispositifs mais aussi de simplifier les démarches administratives pour en bénéficier. C’est dans ce cadre que Jean Castex a annoncé le 23 septembre dernier la création d’une aide financière unique pour adapter les logements au vieillissement à partir de 2022.  

Source : Bonjoursenior.fr

 

 

Rédaction : Rachel Gaillard
8 novembre 2021, à 9h33

Partagez cet article :



Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée