Maltraitance en maison de retraite: enquête ouverte


Accueil > Protection des personnes âgées

Catégorie Protection des personnes âgées
Maltraitance en maison de retraite: enquête ouverte
Maltraitance en maison de retraite: enquête ouverte
Suite au documentaire proposé par France2 Mercredi 22 octobre 2008 au soir, une enquête pour "violences habituelles sur personnes vulnérables" a été ouverte. Précisions...



Nouvel engagement gouvernemental contre la maltraitance des personnes âgées



Le gouvernement s'est engagé jeudi à augmenter les inspections surprises dans les maisons de retraite et améliorer la formation des personnels, dans l'espoir de réduire à néant les actes de maltraitance envers les personnes âgées.


Le gouvernement s'est engagé jeudi à augmenter les inspections surprises dans les maisons de retraite et améliorer la formation des personnels, dans l'espoir de réduire à néant les actes de maltraitance envers les personnes âgées.


La secrétaire d'État à la Solidarité Valérie Létard a présenté à la presse l'opération "Bientraitance des personnes âgées en établissements", un an et demi après le lancement, en mars 2007, d'un plan contre la maltraitance en maisons de retraite, qui prévoyait déjà de contrôler plus sévèrement les établissements.


Cette annonce intervient à quelques jours de la diffusion (le 22 octobre) sur France 2 d'une nouvelle émission, "Les infiltrés", où la journaliste, se faisant passer pour aide-soignante en stage, a saisi en caméra cachée des faits de maltraitance passives envers les résidents d'une maison de retraite.


Tout en signalant "l'excellent travail de l'immense majorité des personnels et des responsables d'établissement", Valérie Létard a reconnu que "la maltraitance passive ou active dont souffrent encore trop souvent" les personnes âgées était "au coeur de l'actualité".


"Ce sont des fait minoritaires", a-t-elle ajouté, souhaitant les voir "réduits à néant".


En 2005, 311 cas de maltraitance vis-à-vis de personnes âgées ou handicapées en établissements spécialisés ont été signalés aux Ddass (Directions départementales des affaires sanitaires et sociales).


Valérie Létard a notamment annoncé que 80% des contrôles dans les maisons de retraite seront désormais des contrôles "surprise", contre 50% auparavant.


Elle a également promis de mobiliser sur trois ans, "132 millions d'euros pour former 250.000 professionnels" à des "techniques d'accompagnement personnalisé", pour s'occuper notamment des personnes atteintes de maladies type Alzheimer.


Des questionnaires d'auto-évaluation seront aussi mis en place à partir de mai 2009. Ils devront être remplis par le directeur, le médecin et l'infirmier coordonnateur, et le conseil de vie sociale où siègent les familles, et pourront entraîner des "enquêtes-flash" des Ddass.


Une nouvelle campagne d'information sera lancée sur le "3977", numéro d'appel unique créé en février pour dénoncer des cas de maltraitance, sera lancé.


Violence physique, humiliation, insultes, abus médicamenteux, escroqueries financières, négligence, abandon, les formes de maltraitances sont variées, et peuvent avoir lieu dans les maisons de retraites, les établissements pour personnes handicapées ou à domicile.


"Force est de reconnaître une sensibilité particulière à l'égard de la maltraitance en établissements pour personnes âgées" , qui entraîne "un fort sentiment de défiance et de suspicion vis-à-vis des maisons de retraites médicalisées (EHPAD)", a souligné la secrétaire d'État.


L'association AD-PA regroupant les directeurs de maisons de retraite a estimé dans un communiqué que les maltraitances à domicile représentaient "70% de l'ensemble" des maltraitances aux personnes âgées, et regretté "les moyens ridiculement faibles" dans le projet de budget 2009 de la Sécurité sociale.


La maltraitance des "vieux" est aussi régulièrement sanctionnée par les tribunaux.


"Chaque fois que je serai confrontée à des cas de maltraitance, je saisirai le procureur de la République et j'ouvrirai une enquête judiciaire et administrative", a assuré Mme Létard, qui avait fait fermer cet été "une partie d'un établissement dans les Yvelines".



Source: mail.google.com

Partagez cet article :

Note de l'article :

4,3 avec 805 avis

Merci d'avoir noté cet article!

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre commentaire a bien été pris en compte.

Modération a priori
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.



Commentaires :



Fermer

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée