Santé seniors

Autres pathologies du grand-âge > L' ostéoporose

Quelle population est touchée par l’ostéoporose ? Carence en calcium, maladie rhumatismale ou digestive, etc. Quelles sont les différentes causes de cette maladie ? Symptômes et diagnostic, le point avec Retraite Plus… 

L’ostéoporose qu’est-ce que c’est ?

Souvent liée à l’âge, l’ostéoporose est une maladie touchant le squelette. Cette maladie consiste en une fragilisation de la micro architecture des os qui s'accompagne d’une perte osseuse.Elle concerne plus particulièrement les femmes en post-ménopause.
Selon de récentes études,l’ostéoporose touche une femme sur trois et un homme sur cinq,âgés de plus de 50 ans.

L’ostéoporose : Quelles en sont  les causes ?

Variables et multiples les causes qui entrainent une ostéoporose sont les suivantes:

- Une carence en calcium : L’ostéoporose est principalement due à une carence en calcium, en phosphore et en vitamine D bien qu' il existe d’autres causes possibles à l’apparition de cette maladie.
- La ménopause : En effet, lors de la ménopause, les ovaires cessent de produire des œstrogènes. Le rôle des œstrogènes étant de renforcer la formation de la masse osseuse, leur diminution entraine un phénomène de perte osseuse.
- Les maladies endocriniennes : Certaines maladies dites endocriniennes telles que les maladies de la thyroïde ou l’hypogonadisme qui se traduisent par une fabrication insuffisante d’hormones génitales, peuvent également causer une perte osseuse.
- Les maladies rhumatismales : L'arthrite rhumatoïde ainsi que d’autres maladies de type rhumatismal peuvent entrainer une diminution significative de la masse osseuse.
- Les maladies digestives : Certaines maladies dites digestives comme la cirrhose du foie ou le syndrome de malabsorption peuvent également causer une perte de masse osseuse.
- Un certain type de médicaments : Il a été prouvé dernièrement que certains médicaments comme les corticoïdes et l’héparine, pris à trop forte dose, peuvent causer de l’ostéoporose. Certains médicaments contre le cancer pourraient également provoquer une ostéoporose.

Symptômes et diagnostic

L’ostéoporose provoque une perte de masse osseuse et une fragilisation des os. Cependant ces symptômes ne sont pas visibles à l’œil nu. Souvent, la maladie n’est découverte qu’après l’apparition de certaines complications qui, elles, se caractérisent par des symptômes apparents.
Si une personne présente de nombreuses fractures dans un intervalle de temps restreint, on soupçonnera une ostéoporose. De même, si l' on observe un tassement des vertèbres et une diminution de la taille du patient, on pourra également soupçonner une ostéoporose.
Le diagnostic ne pourra être confirmé qu’après une ostéodensitométrie au niveau du rachis lombaire et de l'extrémité supérieure du fémur. Cet examen permet d’évaluer la teneur des os, en minéraux.

Le dépistage de l’ostéoporose revêt une grande importance car il permet de pouvoir traiter le patient et ainsi d’éviter les risques de fractures inhérents à cette pathologie. En effet, les os sont devenus plus poreux et plus fragiles c’est pourquoi le risque de fractures est accru. D'où l'intérêt d'un diagnostic précoce, dès l'apparition des premiers symptômes.

Les différents types d’ostéoporose

Comment s’y retrouver entre ostéoporoses primitives et ostéoporoses secondaires ? Quels sont les facteurs qui prédisposent à l’ostéoporose ? Toutes les informations avec Retraite Plus…

Il existe deux types différents d’ostéoporoses : Les ostéoporoses primitives et les ostéoporoses secondaires.

- Les ostéoporoses primitives

Il en existe trois catégories :

  • L'ostéoporose qui touche les personnes jeunes se nomme ostéoporose idiopathique. Elle touche également les enfants. Cette maladie est très rare et n’a pas de causes identifiées.
  • L'ostéoporose touchant les personnes de 50 ans et plus est dite de "type 1". Elle touche les deux sexes mais apparait plus fréquemment chez les femmes. Dans ce cas là, on parlera d’ostéoporose post-ménopausique induite par l'arrêt de la production d’œstrogènes.
  • L'ostéoporose touchant les personnes âgées de plus de 60 ans  est dite de "type 2" et est également désignée sous le terme d’ostéoporose sénile. Elle affecte plus de femmes que d’hommes.

- Les ostéoporoses secondaires

On appelle ostéoporose secondaire, une ostéoporose provoquée par une autre maladie. C’est le cas des ostéoporoses  dues aux maladies de la glande thyroïde, aux maladies digestives ou aux cirrhoses du foie.
Les ostéoporoses secondaires peuvent également être provoquées par certains médicaments contre les convulsions, certains anticoagulants et certains corticoïdes administrés à de très fortes doses.

Les prédispositions à l’ostéoporose

  • Des études effectuées sur les populations démontrent qu’il existe une prédisposition génétique à l’ostéoporose. En effet, il ressort de ces études que les descendants de parents ayant eu une ostéoporose présentent une masse osseuse plus faible que la normale et donc plus de risques d’avoir plus tard une ostéoporose.

  • D’autre part, ces études ont également démontré que l’origine ethnique joue un rôle dans la survenue éventuelle d’une ostéoporose. Les personnes d’origine asiatique et les blancs sont plus nombreux que les personnes d’une origine ethnique différente, à contracter une ostéoporose

  • Le sexe joue également un rôle important. Les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes, par l’ostéoporose en particulier celles qui sont en post-ménopause.

  • L’alimentation : Une carence en calcium, en phosphore et en vitamine D entraine une réduction de la masse osseuse.

  • La consommation excessive d’alcool et de caféine provoque une élimination d’une certaine quantité de calcium dans les urines. Le tabac est également à bannir car il empêche la bonne absorption du calcium. La vitamine D par contre, la favorise.

  • Une immobilisation de longue durée peut entrainer une diminution de la perte osseuse c’est pourquoi les personnes qui ont, une activité physique régulière tout au long de leur vie, ont moins de risque d’avoir une ostéoporose.

Ostéoporose : Quels sont les traitements médicaux?

Le principe du traitement de l'ostéoporose est d’allier une médication destinée à reconstituer la masse osseuse à des compléments alimentaires et à une série d’exercices physiques. Fort heureusement, il existe de nombreux médicaments capables de traiter l’ostéoporose. Retraite Plus vous en parle...

Les différents traitements médicamenteux pour l’ostéoporose

Les traitements médicamenteux pour l’ostéoporose se composent d’abord d’analgésiques destinés à lutter contre la douleur. Lorsque le risque de fractures devient trop élevé, le patient se voit alors prescrire des médicaments destinés à enrayer la perte de masse osseuse.

Il s’agit des médicaments suivants:

  • Les bisphosphonates (l’alendronate (Fosamax®), le risédronate (Actonel®), l’étidronate (Didrocal®) et l’acide zolédronique sous forme d' injections. Néanmoins, le problème de ces médicaments reste leurs effets secondaires, apparaissant parfois au bout de plusieurs années de traitement telles que des fractures atypiques du fémur et une ostéonécrose au niveau de la mâchoire. Aussi, un nouveau médicament nommé Bonviva a été mis sur le marché. Il est à prise mensuelle et ne provoque pas d’effets secondaires sérieux.
  • Les Selective Estrogen Receptor Modulators comme le raloxifène (Evista®) : Ce médicament empêche la perte osseuse et réduit le risque de fractures de la colonne, mais son efficacité en ce qui concerne d'autres fractures reste incertaine.
  • Le tériparatide : C'est l'équivalent de la parathormone, à savoir une hormone impliquée dans le métabolisme des os. Coûteux et réservé aux femmes qui ont déjà eu plus de deux fractures vertébrales, le tériparatide a pour effet de stimuler la formation osseuse. Cette molécule est très efficace pour éviter les fractures mais reste très onéreuse.
  • L’hormonothérapie : il s’agit d'un traitement à base d’hormones de synthèse telles que :

- La calcitonine (Miacalcin®) : Une hormone fabriquée par la glande thyroïde capable d’enrayer la perte de masse osseuse.
- La parathormone (PTH) : Il s’agit d’une hormone de synthèse produite normalement par les glandes parathyroïdes. Son rôle est de ralentir la perte de la masse osseuse et de contrôler les échanges de phosphore et de calcium dans le corps.
- Le tamoxifène : Il s’agit également d’une hormone de synthèse qui mime l’action des œstrogènes au niveau des os.

Attention, la thérapie à l’aide d’hormones présente des risques: Elle expose notamment les patients à une grosse diminution de leur masse osseuse dès l’arrêt du traitement.

Les suppléments en vitamines et en minéraux dans le traitement de l’ostéoporose

Parallèlement au traitement médicamenteux, il est recommandé de prendre des compléments de vitamine D et de calcium. Leur quantité sera déterminée après différents examens. Bien sûr, avoir une alimentation naturellement riche en calcium reste indispensable.

La chirurgie pour traiter l’ostéoporose

On a recours à la chirurgie dans le cas où les fractures causées par l’ostéoporose ont fait trop de dommages. En effet, il s'avère que 10% des fractures de la colonne vertébrale causées par l’ostéoporose, nécessitent une opération chirurgicale.

Dans le cas où les fractures se sont résorbées, elles provoquent tout de même de douloureuses déformations. Lorsque ces douleurs deviennent trop fortes et afin de corriger ces déformations, on recommande une chirurgie.

L'opération chirurgicale a plusieurs buts :
1. Lutter contre la douleur
2. Reconstruire ce qui a été trop fortement fracturé.
3. Corriger les déformations.
4. Réduire la pression s’exerçant au niveau de la moelle épinière.

Ainsi, qu'il s'agisse de traitements médicamenteux classiques, d'hormonothérapie, de compléments alimentaires ou du recours à la chirurgie, tous les moyens doivent être mis en oeuvre pour lutter efficacement contre l'Ostéoporose.

 

 

Vous cherchez une maison de retraite prenant en charge une personne âgée atteinte d'ostéoporose? Remplissez le formulaire ci-dessous:

Quel type de maison recherchez-vous ?
Dans quel département ?
Quel est votre délai d'urgence ?
Coordonnées pour recevoir ma sélection :

Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée