Trouver une maison de retraite / EHPAD

Quand envisager l'entrée en EHPAD? > Les pathologies nécessitant un hébergement médicalisé en EHPAD

Les maladies comme Alzheimer et Parkinson, entrainent une dépendance devant être prise en charge en EHPAD.

Les pathologies qui entraînent une dépendance

Les principales sont Alzheimer et ParkinsonEn effet, Chez le malade Alzheimer, par exemple, les moments de lucidité et d’égarement se succèdent, ce qui complique pour ses proches la prise en charge de ses besoins. La perte d’autonomie est très variable d’un individu à l’autre. Elle s’étale généralement sur une dizaine d’années. Néanmoins, plus tôt la maladie survient, plus le déclin sera rapide. Si les pertes de mémoire, les troubles du langage, de la compréhension et du comportement sont le lot quotidien des malades d’Alzheimer et de leurs proches, il n’y a en cela rien d’alarmant. La vigilance s’impose mais le maintien à domicile est tout à fait possible lorsque la maladie en est à ses premiers stades.

Alzheimer et dépendance

La maladie d’Alzheimer engendre un déclin progressif des facultés cognitives et de la mémoire. Avec le temps, la personne atteinte a de plus en plus de difficulté à mémoriser les événements, à reconnaître les visages, à se rappeler la signification des mots et à exercer son jugement. Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, le malade nécessite  une assistance dans la vie quotidienne, cela se traduit par l’assistance dans le choix des vêtements et la limitation à des déplacements à pied dans des endroits familiers uniquement. La gestion des finances personnelles doit être effectuée par un tiers.

En tout état de cause, la maladie d’Alzheimer comme celle de Parkinson, entraine une dépendance. En effet, il faudra faire appel à un service d’aide à domicile afin d’assister le malade dans sa vie quotidienne et de soulager l’aidant lorsqu’il y en a un.

Le malade d’Alzheimer demande une assistance de tous les instants. De plus, l’aidant devra  le surveiller assidûment pour éviter les fugues et les sorties intempestives. L’assister pour le choix de ses vêtements, l’aider à s’alimenter et à faire sa toilette. Pourvoir à ses besoins affectifs… La liste est longue, et nombreux sont ceux qui consacrent en moyenne 6 heures et demi par jour entièrement à cette tâche. Puis, lorsque la dépendance s’accentue, il s’agit alors d’une aide constante, jour et nuit et 7 jours sur 7.

Les maisons de retraite ou EHPAD Alzheimer

Si en France, 70% des malades Alzheimer demeurent chez eux, c’est donc parce que les lits spécialisés sont souvent occupés dans les établissements publics et très coûteux dans le privé. Solliciter de l’aide est bien souvent vital ! Nos conseillers en gérontologie sont là pour vous guider dans la recherche d’une maison de retraite spécialisée dans l’accueil des patients Alzheimer quels que soient les besoins, la région et le budget disponible.

Mais le malade Alzheimer peut devenir par la suite agressif, sujet à des hallucinations, chuter et se blesser gravement, ou fuguer, mettant ainsi sa propre vie en danger et rendant, malgré lui, celle de son entourage tout à fait impossible à gérer. Peu à peu incapable de résoudre des problèmes simples, d’accomplir seul des tâches routinières, de reconnaître des personnes ou des lieux pourtant familiers, il peut lui arriver par la suite de se perdre dans sa propre rue. Arrivé au dernier stade de la maladie, un hébergement dans un établissement spécialisé Alzheimer devient alors indispensable pour assurer la sécurité du patient. C’est pourtant en dernier recours et de plus en plus tard, que le placement définitif en EHPAD spécialisé, s’effectue.

La maladie de Parkinson

Dans le cas d’un malade de Parkinson, les troubles de l’équilibre et de la marche se manifestant plus tôt, une assistance quotidienne devra rapidement être mise en place. Et lorsque la maladie d’un proche âgé arrive à un stade de son évolution nécessitant une assistance et des soins constants, l’aidant fait souvent le choix de la sécurité; celui de se tourner vers un établissement d’hébergement adapté aux besoins du malade de Parkinson.

Dans le cas où le malade désire rester vivre à son domicile, il faudra aménager son logement avec du mobilier fonctionnel et prévu pour éviter les risques de chutes et les fractures.
Il faudra également prévoir d’engager des auxiliaires de vie, peuvent prodiguer au malade, les soins adaptés.

 Les personnes âgées souffrant de la maladie de Parkinson, voient leurs mouvements perdre progressivement de leur précision et peuvent finir par devenir entièrement dépendants de leur aidant. Choisir une structure d’accueil adaptée

Prendre en charge le malade en EHPAD Parkinson 

Certains établissements (EHPAD Parkinson) bénéficient même d’un temps de présence d’un psychomotricien. En effet, les symptômes moteurs nécessitent de nombreuses séances de rééducation afin de lutter contre la rigidité musculaire et les mouvements ralentis des doigts. Les personnes âgées atteintes de Parkinson peuvent présenter certains troubles liés à l’aggravation de la maladie : troubles de la déglutition, dysfonctionnement olfactif et périodes de grande agitation pendant le sommeil. Ces manifestations compliquent énormément la vie des malades et nécessitent un assistanat et des soins permanents.

Parfois, un placement d’urgence en établissement peut s’avérer nécessaire. Les conseillers Retraite Plus sont formés à ce type de situation, contactez-les gratuitement au : 0800 941 340.

Recommandations pour éviter les chutes chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer

Il existe plusieurs mesures qu’il est nécessaire de prendre que ce soit à l’intérieur ou bien à l’extérieur de la maison, afin de protéger les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer. Toutes ces mesures ont pour but de sécuriser leur environnement afin qu’ils ne puissent ni fuguer ni se blesser.

L’Ameublement

  • Pensez à bloquer les chaises de bureau tournantes
  • Pensez également à retirer les meubles qui se trouvent au milieu d’une pièce afin que le malade puisse se déplacer sans buter sur des obstacles qui pourraient le faire trébucher.
  • Pensez à privilégier les fauteuils par rapport aux chaises
  • Pensez à ne garder que des meubles aux angles arrondis afin d’éviter les blessures

La salle de bains

  • Faites attention à bien sécuriser le placard des médicaments par un verrou.
  • Faites attention également, à prévoir une barre d'appui ou une poignée près des WC et de la baignoire
  • Pensez à acheter un siège en plastique, un tapis antidérapant et un tuyau de douche pour que le malade ait la possibilité de se laver en position assise. Vous pouvez également coller du scotch de couleur tout autour de la baignoire afin d'en définir davantage les contours. Installer un carrelage au sol d’une couleur qui contraste est également conseillé
  • Pensez à acheter un siège surélevé pour les toilettes et un tapis de bain fixé au sol pour l’empêcher de glisser.
  • Faites attention à stocker les savons et produits de toilette hors de portée du malade d’Alzheimer
  • Pensez à laisser une veilleuse toujours allumée pour éclairer la salle de bains et les toilettes et à enlever les serrures de ces deux pièces pour éviter que le malade ne s’y enferme

Mesures générales de sécurité :

  • Afin de réduire les risques d’accidents et de blessures, pensez à :
  • Ranger les appareils et les outils électriques en lieu sûr ainsi que les objets contondants, les allumettes et les bouteilles de boissons alcoolisées.
  • Mettre des protections sur les prises électriques.
  • Baisser la hauteur du lit du malade d’Alzheimer afin d’éviter qu’il ne se blesse en tombant.
  • Eteindre toutes les lumières extérieures afin qu’il ne soit pas tenté de fuguer
  • Cacher les portes avec des décorations pour éviter les fugues
  • Eviter de cirer le sol pour éviter que le malade ne glisse et tombe
  • Placer des meubles devant les chauffages et les radiateurs
  • Fermer toutes les issues
  • Ne pas remplacer les portes grinçantes ni les planchers qui craquent, vous pourrez ainsi entendre tous les déplacements du malade d’Alzheimer et, au besoin, intervenir.
  • Peindre les marches dans une couleur qui contraste
  • Installer une rampe sécuritaire dans les escaliers
  • Installer une alarme aux portes d’entrée

Vous cherchez un hébergement médicalisé pour vous ou pour votre proche? Remplissez le formulaire suivant:

Quel type de maison recherchez-vous ?
Dans quel département ?
Quel est votre délai d'urgence ?
Coordonnées pour recevoir ma sélection :

Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée