Conseils pour l’aménagement du logement d’une personne âgée.


Accueil > Vivre à domicile avec une assistance > Rester à domicile en toute sécurité

Bien que vieillir à domicile soit la solution la plus prisée par les français, il faut savoir que les moyens d'arriver à cet objectif sont souvent complexes. Ils passent par la réorganisation du cadre de vie avec révision de l’aménagement du logement de la personne âgée.    

Pourquoi est-il important de repenser l’aménagement du logement d’une personne âgée ?

 

Seulement 6 % des logements sont adaptés aux seniors en perte d’autonomie, ce qui entraine 450 000 chutes chaque année dont 62 % à domicileTristement célèbres, les chutes représentent les accidents mortels les plus fréquents. Souvent cause de fractures chez les personnes âgées, les chutes ne sont pas anodines. Leur gravité est proportionnelle au risque de traumatisme et de fracture, et en particulier celle du col du fémur qui est la plus courante. C'est bien ce qui doit pousser les personnes âgées à mieux aménager leur habitat. En effet, il suffit parfois de quelques changements pour rendre un appartement plus sûr.

 

Des règles de sécurité élémentaires ainsi que des précautions très simples à prendre suffisent à garantir la sécurité d’un proche âgé :

- Retirer les tapis,
- Améliorer l'éclairage,
- Installer une rampe dans la salle de bains,
- Ranger à portée de main les ustensiles dont vous vous servez le plus souvent
- Installer une rampe dans les escaliers
- Placer un tapis de bain antidérapant dans la douche
- Acheter un escabeau très stable

Chaque année, près d'une personne sur trois, âgée de plus de 65 ans, est victime d'une chute. Plusieurs causes sont possibles mais ce sont surtout les problèmes de santé comme la baisse de la vue, l’ostéoporose, troubles de l'équilibre, ou les malaises qui provoquent des chutes.

Quelques règles de base pour un aménagement sécurisé du logement

 

Les chiffres de récentes statistiques prouvent que 81 % des chutes ont lieu au domicile et plus précisément : 46 % dans la salle de bains, 17 % dans la chambre et 18 % dans la salle de séjour. Quelques simples règles de sécurité gagneraient donc à être adoptées pour les éviter.

1ere étape : Améliorer la circulation dans la maison
Pour cela, il faut veiller à retirer tous les obstacles superflus comme les plantes, les fils électriques du lampadaire ou du téléphone.

2eme étape : Empêcher les glissades
Pour cela, il suffit de recouvrir les surfaces à risques comme le carrelage ou le parquet vitrifié à l’aide de tapis antidérapants.

3eme étape : Ajouter des points d’appui
Pour cela, il suffit d’installer des rampes, des poignées et des barres d’appui, partout ou le besoin s’en fait sentir comme dans la salle de bains ou dans l’escalier.

L’aménagement pièce par pièce du logement d’une personne âgée

 

Salle de bain

  • Sols plastiques antidérapants; 
  • Tapis antidérapant au fond de la baignoire  
  • Barre d’appui pour sortir plus facilement de la baignoire  
  • Mitigeur plutôt que des robinets 
  • Installer un rehausseur de cuvette des WC avec poignées 

Chambre et salon

  • Installer de la moquette 
  • Enlever les plantes vertes du passage 
  • Accrocher les fils électriques ; 
  • Mettre des adhésifs antidérapants sous les tapis 
  • Installer un lit bas
  • Rendez toutes les commandes accessibles depuis le lit 

Cuisine

  • Equiper les plaques électriques d’un voyant lumineux ;
  • Ranger les casseroles lourdes dans les placards du bas;
  • Installer une petite table roulante pour transporter les plats lourds

Jardin

  • Choisir un escabeau de petite taille et ne montez pas dessus si vous êtes seul 
  • Ranger soigneusement outils et tuyaux d’arrosage hors des lieux de passage ;
  • Mettre des gants pour jardiner

Les aides financières pour l’aménagement du logement des personnes âgées

Si vous souhaitez réaliser des aménagements dans le but de rendre un logement plus adapté à la vie d’une personne âgées, plusieurs aides financières vous sont proposées.

Les aides de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat)

Les aides de l’ANAH concernent des travaux d’amélioration du logement. Elles sont réservées aux propriétaires occupants ou aux bailleurs du parc privé, à l’exception des bailleurs sociaux. Dans le cas où vous seriez locataire, il est possible de déposer votre demande afin d’adapter votre logement, mais vous devrez avoir obtenu au préalable l’accord de votre propriétaire. 

A savoir : Pour pouvoir bénéficier de cette aide, votre logement doit avoir plus de 15 ans à la date à laquelle votre demande d'aide sera acceptée.

H3 : Les aides des caisses de retraites

Les caisses de retraite peuvent également vous aider à financer les travaux d’amélioration de votre logement. Voici les différentes interventions des caisses possibles :

  • conseil en aménagement du logement

  • financement de travaux d’isolation thermique

  • financement de travaux d’adaptation

  • financement d’aides techniques : barres d’appui, marches antidérapantes…

  • accord de prêts.

Les conseils départementaux et les collectivités locales

Ces aides sont destinées aux plus de 60 ans. Pour les obtenir, renseignez-vous directement auprès du conseil départemental dont vous dépendez, du CCAS (centre communal d'action sociale) ou du Clic (centre locale d'information et de coordination).

 

Vous avez besoin d'une maison de retraite ou EHPAD pour vous ou pour votre proche?

Quel type de maison recherchez-vous ?
Dans quel département ?
Quel est votre délai d'urgence ?
Coordonnées pour recevoir ma sélection :

Déclaration CNIL n° 141035 | Confidentialité des données | Mentions légales

Newsletter / Recevez chaque mois l'actu du grand-âge

Trouvez un hébergement adapté pour personne âgée