Pour financer un hébergement en maison de retraite : L’aide au logement


L'APL

Quand le coût d’un hébergement en résidence pour personnes âgées dépasse le budget de celle-ci, il existe deux subventions dont elle pourrait bénéficier afin de l’aider à payer son séjour en établissement spécialisé : L’ Aide Personnalisée au Logement (APL) et l’Allocation Logement.

L’APL, qu’est-ce que c’est ?

L’ Aide Personnalisée au Logement  est une allocation à laquelle peut prétendre une personne âgée, selon ses ressources, si elle est hébergée dans une maison de retraite dite conventionnée, autrement dit  un établissement agréé par l’état. Les  maisons de retraite conventionnées sont des établissements médicalisés qui offrent des soins médicaux et des activités adaptées. Elles sont tenues de respecter un cahier des charges précis et sont régulièrement contrôlées par les services de la DDASS afin de vérifier qu’elles respectent bien toutes les normes sanitaires en vigueur.

L’allocation logement, c’est quoi?

L’ Allocation Logement, quant à elle, est une subvention dont peut bénéficier une personne âgée séjournant dans un établissement non conventionné. En effet, certaines personnes âgées peuvent avoir une préférence pour un établissement non conventionné parce qu’il est situé par exemple, à proximité du domicile de leurs enfants et petits-enfants. Cette allocation dépend également du montant des revenus de la personne âgée qui y prétend.

Quelles démarches pour en bénéficier ?

Pour bénéficier de ces allocations, il faudra vous rendre à la Caisse d’Allocation Familiale la plus proche de votre domicile et remplir un dossier de demande. Si vous désirez en savoir plus sur les formalités à remplir pour prétendre à ces allocations, vous pouvez vous renseigner sur le site internet de la CAF: www.caf.fr

Le montant de l’APL et de l’allocation logement ?

Afin de calculer le montant de ces allocations, différents critères sont pris en compte :

    • Le type de logement,  le montant des revenus perçus par  la personne âgée  et son lieu de résidence.
    • L’APL est versée pour une durée d'un an et est soumise à révision tous les ans afin de vérifier si toutes les conditions requises pour y prétendre sont toujours remplies par le bénéficiaire. Dans le cas contraire, cette allocation lui sera retirée.
    • L’APL peut être directement versée au demandeur ou bien à la maison de retraite où il est hébergé. Dans ce dernier cas, le bénéficiaire ne paiera que le complément restant à régler après versement de l’APL.
    • Dans le cas où les personnes âgées vivent à domicile, mais ne bénéficient pas de ressources suffisantes pour payer leur loyer, la caisse d'allocations familiales (la CAF) se chargera de régler une partie de leurs frais de logement.

Que faire si le demandeur ne peut  pas prétendre à l’APL ?

Si le demandeur ne remplit pas une ou plusieurs des conditions nécessaires à l’obtention de l’APL, il existe une autre aide financière à laquelle il pourrait prétendre : l'allocation au logement social (ALS). 

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :