La maladie de Parkinson : Les différents stades


La maladie de Parkinson est de nature chronique et évolutive. Elle présente trois grands stades :

La période dite de  «  lune de miel »

La première période appelée lune de miel est une période où la manifestation des symptômes de la maladie de Parkinson n'est pas très importante. La vie du malade peut encore continuer d’une façon plus ou moins normale. Cette période dure entre 3 et 8 ans selon les malades. Durant cette période, le corps répond de façon positive au traitement à base de dopaminergiques.

La période dite de  « fluctuations »

La seconde période appelée période de fluctuations est une période d’aggravation évolutive des symptômes de la maladie de Parkinson. Durant cette période, le traitement dit "dopaminergique" perd de son efficacité et le malade souffre épisodiquement, de problèmes moteurs. Ces épisodes de fluctuations surviennent, dans 50% des cas, 6 ans après l’apparition des premiers signes de la maladie.

 La période dite « d’aggravation de la maladie »

La dernière période correspond au stade terminal de la maladie de Parkinson. Lors de cette période, l’aggravation des symptômes se poursuit de façon inexorable. Les tremblements augmentent puis le patient atteint un état grabataire. Des manifestations psychologiques font leur apparition : dépression, pertes de mémoire, confusion voire démence. D’autres troubles comme des crampes, des problèmes de pression artérielle ou des dysfonctionnements urinaires sont également souvent observés.

La durée de survie des malades

Le traitement classique de la maladie de Parkinson consiste à administrer aux malades, la Dopamine qui leur fait défaut. Néanmoins, si ce traitement est efficace pendant une période de quelques années, la maladie de Parkinson s’aggrave de façon inexorable. Dans la plupart des cas, des problèmes d’infections, des troubles de la déglutition et une difficulté d’élocution apparaissent également. D’autre part, les traitements prescrits aux malades atteints de la maladie de Parkinson induisent des bouleversements psychiques qui peuvent provoquer un état dépressif.

 

Nécessité de placer les malades dans une maison de retraite spécialisée Parkinson au stade terminal de la maladie

Dans la majorité des cas, ces troubles nécessitent le placement de la personne âgée en maison de retraite spécialisée Parkinson à partir du 4 eme stade de la maladie où les déplacements commencent à être très difficile et surtout au 5eme stade où le malade ne peut plus du tout se déplacer. Cette décision est, bien entendu, lourde de conséquences mais elle s’impose lorsque l’état de dépendance de la personne âgée atteint un stade trop difficile à gérer par ses proches. Ceux-ci s’en remettent alors à l’expertise des professionnels que l'on trouve dans les maisons de retraite spécialisées Parkinson. Ces établissements sont conçus pour assurer à ces malades, les meilleurs soins et attentions possibles.

Afin de vous aider au mieux à choisir l’établissement Parkinson qui correspond exactement à vos attentes et aux besoins spécifiques de votre proche, n’hésitez pas à nous contacter directement au 0 800 941 340

Partager
 Demande urgente

Vous cherchez
une maison de retraite?

Trouvez en 2 clics une maison de retraite près de chez vous, grâce à notre annuaire intéractif !

Inscription à la newsletter :